Caritaspatrum
Accueil du siteLES PETITES JOURNEES DE PATRISTIQUEEgérie, une femme au pays des Pères
Dernière mise à jour :
lundi 11 décembre 2017
Statistiques éditoriales :
790 Articles
1 Brève
73 Sites Web
33 Auteurs

Statistiques des visites :
224 aujourd'hui
323 hier
507864 depuis le début
   
Egérie, une femme au pays des Pères

Egérie nous a légué le texte le plus long et le plus ancien que nous conservions écrit de la main d’une femme. Il s’agit de la relation d’un voyage qu’elle rédigea à l’intention de ses sœurs résidant en Occident (Espagne du nord ou Aquitaine), un voyage qu’elle effectua au début des années 380 en quête des lieux saints du christianisme, de l’Egypte à la Mésopotamie, du Sinaï à Jérusalem car Egérie est chrétienne.

Témoin des commencements de ce phénomène extraordinaire que va devenir le pèlerinage en Terre Sainte, elle s’informe de tout : des diverses formes de liturgie, de l’origine des lieux vénérés, de la vie des moines et autres ascètes qui semblent maintenant présents un peu partout là où se rend Egérie.

 
Articles publiés dans cette rubrique
mardi 5 décembre 2017
Egérie, une femme au pays des Pères
Cette Xe Petite Journée de Patristique, le 10 mars 2018 à Saintes (17) sera consacrée à une femme, Egérie, et à un texte, le carnet de bord qu’elle tint au début des années 380 lors d’un pèlerinage qu’elle accomplit non seulement à Jérusalem et au Sinaï mais aussi auprès des grands sanctuaires de Mésopotamie. Non seulement le texte le plus long que nous ayons conservé de la main d’une femme pour l’Antiquité mais aussi un des textes les plus anciens de notre humanité rédigé par une femme…

lire la suite de l'article