Caritaspatrum
Accueil du siteCOLLOQUES DE PATRISTIQUE DE LA ROCHELLELes Pères de l’Eglise à l’écoute du Peuple de Dieu
Dernière mise à jour :
jeudi 20 avril 2017
Statistiques éditoriales :
771 Articles
1 Brève
73 Sites Web
25 Auteurs

Statistiques des visites :
190 aujourd'hui
176 hier
438699 depuis le début
   
Les Pères de l’Eglise à l’écoute du Peuple de Dieu

Tout au long de l’antiquité tardive, on rencontre sous des formes variées sinon l’expression, du moins l’idée du sensus fidelium, ce « sens aiguisé » qui agit au sein de la communauté comme un flair, un instinct pour repérer l’authenticité de la foi.

Fidèle à la « Tradition qui vient des apôtres », le sensus fidelium joue un rôle de conservation et de préservation de la foi. Toutefois les circonstances ne manquent pas pour lesquelles le sensus fidelium intervient aussi au plan du discernement : quel est le contenu de la foi ? Comment le transmettre de façon la plus droite possible ? Comment peut-on le risquer dans les mots d’une culture nouvelle ?

 
Articles publiés dans cette rubrique
vendredi 5 août 2016
par Annie WELLENS
Le peuple dans les marges de l’art religieux médiéval 2/3
La tradition populaire orale en compagnie des « Cornards » et des « Goliards » : bien au-delà de ce qui pourrait apparaître comme un simple amusement des sculpteurs, des peintres ou des brodeurs, qu’ils soient maîtres ou apprentis, l’art marginal des uns et des autres puise dans un vaste réservoir de légendes, de contes facétieux, de dictons à travers des thématiques plurielles qui, au cours des siècles, irriguent les œuvres, sans que l’on connaisse de manière précise tous les canaux de transmission.

lire la suite de l'article
dimanche 15 janvier 2017
par Annie WELLENS
Le peuple dans les marges de l’art religieux médieval 3/3
Les Rouleaux de l’Exultet apparaissent comme de puissants révélateurs des rapports de l’image à la parole. Ce chant qui annonce la résurrection du Christ s’est décliné sous plusieurs formes depuis l’époque de Charlemagne. Il était traditionnellement écrit sur un rouleau qui était lu sur sa longueur, à la différence de la manière antique.

lire la suite de l'article
dimanche 20 septembre 2015
par Marie-Laure CHAIEB
« Sensus fidelium » et discours autorisés durant l’Antiquité tardive
Qu’il serait fâcheux, ô hommes et femmes intéressés par le colloque Les Pères de l’Eglise à l’écoute du Peuple de Dieu, les 9/10/11 octobre 2015 à la Rochelle, d’attendre davantage pour vous inscrire (à la totalité du colloque ou à la carte), dites- vous que c’est maintenant le moment favorable pour passer à l’action de l’inscription afin de bannir toute tentation de procrastination. Grégoire de Nazianze vous y invite dans l’une de ses oraisons [40, 26] comme Sénèque, avant lui, dans l’Apocolokyntosis [9, 6] : Tant que le fer est chaud, il faut le tremper dans l’eau froide. Et le même Grégoire renchérit sur le risque d’arriver après la fête [In laudem Cypriani, PG 35, 1173]. En vous inscrivant au plus vite, vous ferez en outre une bonne action : alléger la tâche des organisateurs. Leur reconnaissance à votre égard ne vieillira pas, quelle que soit la méfiance exprimée à ce sujet par Maxime le Confesseur : La gratitude vieillit bien plus vite que tout dans le cœur des hommes [8,557, Combefis].

lire la suite de l'article
lundi 25 janvier 2016
par Innocent OUATTARA
Un écho du colloque de La Rochelle consacré au « sensus fidei »
Le colloque de La Rochelle a permis de montrer comment, dans le dialogue entre fidèles et clercs, les données de la foi se sont construites au cours de l’ère patristique. Les intervenants ont montré les difficultés mais aussi les acquis de ce dialogue.

lire la suite de l'article
vendredi 20 mai 2016
par Annie WELLENS
Le peuple dans les marges de l’art religieux médiéval (1/3)
Le tableau de René Magritte intitulé « La trahison des images » représente une pipe accompagnée de la légende : « Ceci n’est pas une pipe ». Analogiquement, je me permets de dire que cette intervention qui clôturait la matinée du dimanche de notre colloque sur « Les Pères de l’Eglise à l’écoute du peuple », n’était pas une intervention, en ajoutant qu’il s’agissait plutôt du point sur le « i » du mot « finale », finale de ce temps consacré « A l’écoute du peuple dans les Églises chrétiennes d’aujourd’hui », et d’un modeste trait d’union entre l’Antiquité tardive et l’époque contemporaine.

lire la suite de l'article
samedi 10 décembre 2016
par Pascal G. DELAGE
Viennent de paraître les Actes du VIIe colloque de La Rochelle
Sensus Fidelium et discours autorisés dans l’Antiquité tardive. Tout au long de l’antiquité chrétienne et tardive, on rencontre sous des formes variées sinon l’expression, du moins l’idée du sensus fidelium, ce sens aiguisé qui agit au sein de la communauté comme un flair, un instinct pour repérer l’authenticité de la foi. Dans un mouvement d’adhésion plein et entier à la « Tradition qui vient des apôtres », le sensus fidelium peut d’abord jouer un rôle de conservation et de préservation.

lire la suite de l'article