Caritaspatrum
Accueil du siteCOLLOQUES DE PATRISTIQUE DE LA ROCHELLELes Pères de l’Eglise et la chair
Dernière mise à jour :
vendredi 20 octobre 2017
Statistiques éditoriales :
785 Articles
1 Brève
73 Sites Web
29 Auteurs

Statistiques des visites :
32 aujourd'hui
346 hier
488360 depuis le début
   
Articles publiés dans cette rubrique
lundi 15 août 2011
par Pascal G. DELAGE
Entre incarnation et diabolisation, les premiers chrétiens au risque du corps
Le prochain colloque de Patristique et d’Histoire ancienne, consacré aux Pères de l’Eglise et la chair, se tiendra à la Faculté de Droit de La Rochelle, du 9 au 11 septembre 2011. Chez nombre de nos contemporains marqués par la pensée de Nietzsche ou plus récemment par les considérations de Michel Onfray, le christianisme est la religion de la négation de la chair. La chair comme lieu de l’épanouissement du désir sexuel mais pas seulement… Il reste à vérifier si une telle présentation aussi rapide qu’interprétative est conforme à ce qu’ont vécu réellement les premiers chrétiens de cette relation à la chair comme lieu de leur « être au monde ». C’est à cette tâche que va s’efforcer de répondre le Ve colloque de Patristique de La Rochelle.

lire la suite de l'article
jeudi 25 août 2011
par Pascal G. DELAGE
Présentation des communications
A partir d’Origène (début IIIe siècle) se multiplient les appels à la continence et les discours affirmant la supériorité du célibat sur le mariage. Les chrétiens désertent les lieux habituels de la sociabilité gréco-romaine que sont le stade, le théâtre ou encore les thermes. Le monachisme naissant préconise un régime alimentaire qui non seulement bannit tout plaisir gustatif mais dont la frugalité frise parfois la mise-en-danger d’autrui. Tout cela pour soumettre la chair quitte à l’assommer ! Reste à vérifier qu’une telle présentation aussi rapide qu’interprétative soit conforme à ce qu’ont vécu réellement les premières communautés chrétiennes quant à la chair comme le lieu de leur « être au monde ».

lire la suite de l'article
lundi 10 octobre 2011
par André DABEZIES
Echos du colloque
Les Pères de l’Église », c’est ainsi que, depuis bien longtemps, on a appelé les chrétiens des cinq ou six premiers siècles qui ont enraciné, puis répandu la foi chrétienne dans ce monde païen (et souvent persécuteur) de l’Antiquité à son déclin.

lire la suite de l'article
lundi 5 mars 2012
par Pascal G. DELAGE
VIENNENT DE PARAÎTRE LES ACTES DU Ve COLLOQUE DE LA ROCHELLE

Chez nombre de nos contemporains marqués par la pensée de Nietzsche ou plus récemment par les considérations de Michel Onfray, le christianisme est la religion de la négation de la chair. La chair comme lieu de l’épanouissement du désir sexuel mais pas seulement : que l’on pense à la bonne chère des gourmets, à l’effort magnifié des sportifs, au bien-être procuré par une thalassothérapie…

Or, comment ne pas être frappé par ce paradoxe : au cœur de la foi chrétienne, il y a l’incarnation, le « devenir-chair » de Dieu, et au cœur de sa pratique, la communion à la chair du Christ ?



lire la suite de l'article