Alexandre Faivre, « Chrétiens et Eglises, des identités en construction ».
jeudi 15 septembre 2011
par Jean-Claude LARCHET

Alexandre Faivre, professeur honoraire d’histoire du christianisme à la faculté de théologie catholique de l’Université de Strasbourg est un spécialiste reconnu des acteurs de la vie chrétienne dans les premiers siècles, sur lesquels il a publié deux livres de référence : « Naissance d’une hiérarchie », Paris, Beauchesne (Coll. Théologie historique, 40), 1977, et « Les laïcs aux origines de l’Église », Paris, Centurion (Coll. Chrétiens dans l’histoire), 1984.

Ce volume qui vient de paraître aux éditions du Cerf regroupe un certain nombre des articles que l’auteur a par la suite consacrés à ces thèmes. Comment s’est construite l’identité sociale du christianisme ? Comment se sont organisés, à l’intérieur des groupes chrétiens, les rôles, les fonctions, les statuts, les états de vie ? Comment s’est différenciée la place des hommes et des femmes dans les communautés chrétiennes ? Comment s’est formé et défini le groupe des laïcs ? Comment les acteurs du champ religieux chrétien ont-ils pensé et modelé les structures ecclésiales ? C’est à ces diverses questions que répond l’auteur dans ce volume divisé en trois parties.

1) « Panorama et problématiques », avec comme chapi -Christanoi” ; ce que chrétien en ses débuts voulait dire » ; c) « La question des ministères à l’époque paléochrétienne ».

2) « Acteurs et frontières », avec comme chapitres : a) « “Diakonos”, l’histoire d’un idéal, le pouvoir de servir » ; b) « “Klèros - Laïkos” : deux ensembles flous à l’origine d’une dichotomie mutuellement exclusive » ; c) « Les femmes ».

3) « Focalisations et analyses » : a) « Clément de Rome » ; b) « Ignace d’Antioche » ; c) « La documentation canonico-liturgique ». Cet ouvrage, qui résume ou développe sur certains points les études antérieures de l’auteur, est une contribution intéressante à la connaissance de la formation et de la nature des différents ordres du clergé, de la place des femmes et de la nature et du rôle reconnus aux laïcs dans les permiers siècles du christianisme.

Jean-Claude Larchet

Source : orthodoxie.com