Sauvegarde de manuscrits anciens
samedi 20 avril 2019

Les manuscrits, dont certains des plus anciens exemplaires des Évangiles, seront numérisés selon un processus complexe qui consiste à prendre des images à la lumière rouge, verte et bleue et à les fusionner avec un logiciel informatique afin de créer une seule image en couleur de grande qualité. Il y a une raison tangible à l’urgence de cette mission. Bien que le monastère ait survécu à des siècles de guerres, il est situé dans une région où les militants islamistes ont détruit d’innombrables artefacts et documents culturels en Syrie et en Irak. Les églises d’Égypte ont également été visées par une insurrection islamiste dans le nord du Sinaï, qui est peu peuplé.

« Le Saint Monastère du Mont Sinaï » qui appartient à l’Église orthodoxe, se trouve dans la partie sud de la péninsule du Sinaï, qui est plus sûre. Mais, en 2017, l’État islamique a revendiqué la responsabilité de l’attaque sur un poste de contrôle de la police égyptienne, au cours de laquelle un officier a été tué. « Les bouleversements de notre époque nécessitent une finalisation rapide de ce projet », a déclaré l’archevêque Damien du Sinaï, Pharan et Raïthou et higoumène du monastère Sainte-Catherine. L’objectif est de créer la première archive numérique des 4500 manuscrits de la bibliothèque, dont, pour commencer, 1100 en syriaque et en arabe, qui sont particulièrement rares. Le travail pourrait durer plus d’une décennie.

Le projet a commencé l’an dernier et est entrepris par l’organisation à but non lucratif « Early Manuscripts Electronic Library » (EMEL) en collaboration avec le monastère et la bibliothèque de l’Université de Californie, à Los Angeles (UCLA). Celle-ci a annoncé qu’elle commencera à publier les manuscrits en ligne, en couleur, à partir de l’automne 2019.

Sources : orthodoxie.com