Caritaspatrum
Accueil du site
Dernière mise à jour :
jeudi 5 décembre 2019
Statistiques éditoriales :
832 Articles
1 Brève
76 Sites Web
59 Auteurs

Statistiques des visites :
169 aujourd'hui
250 hier
761782 depuis le début
   
Annonces
COLLOQUES A VENIR

La théologie orientale.

organisé par : Département Études patristiques du Centre Sèvres

Lieu : Centre Sèvres - 35bis, rue de Sèvres – 75006 Paris

Dates : 17 mai 2019

Pour en savoir plus, cliquer ici

 
Brèves
VIENT DE PARAITRE
mardi 15 octobre

David BRAKKE

LES GNOSTIQUES Mythe, rituel et diversité au temps du christianisme primitif

Qui étaient les gnostiques ? Comment le mouvement gnostique a-t-il influencé le développement du christianisme dans l’Antiquité ? L’Église a-t-elle rejeté le gnosticisme ? La somme de David Brakke introduit le lecteur dans les débats les plus récents à propos du « gnosticisme » et de la diversité du premier christianisme. En reconnaissant que la catégorie « gnostique » est imparfaite et doit être reconsidérée, David Brakke plaide pour un rassemblement plus prudent des preuves sur le premier christianisme, connu comme école de pensée gnostique. Il met ainsi en évidence la manière dont le mythe et les rituels gnostiques se sont adressés à des questionnements humains élémentaires, répandant le message d’un Christ sauveur et permettant aux hommes de regagner leur connaissance de Dieu en tant que source ultime de l’être.

Editeur : Les Belles-Lettres

ISBN : 978-2251449739

 
Auteur : Matheus Coutinho Figuinha
Articles de cet auteur
lundi 20 juin 2016
Martin of Tours’ Monasticism and Aristocracies in Fourth-Century Gaul
In his « Vita Martini » (10.8), Sulpicius Severus asserts that many nobles resided in Marmoutier, the monastery founded by the saint a few kilometers outside Tours. Since the publication of Jacques Fontaine’s comments on the Vita in the 1960’s, scholars have relied on Sulpicius’ assertion in order to interpret fundamental questions related to Martinian monasticism. They suppose that the practice of manual labor in Marmoutier was determined by aristocratic values and that the material maintenance of the monastery depended on the resources of its richer members. The purpose of this paper is to examine the reliability of Sulpicius’ assertion. I argue that there is no clear evidence corroborating it and that it must be considered, therefore, with great caution.

lire la suite de l'article