Caritaspatrum
Accueil du site
Dernière mise à jour :
jeudi 5 décembre 2019
Statistiques éditoriales :
832 Articles
1 Brève
76 Sites Web
59 Auteurs

Statistiques des visites :
125 aujourd'hui
233 hier
762218 depuis le début
   
Annonces
COLLOQUES A VENIR

La théologie orientale.

organisé par : Département Études patristiques du Centre Sèvres

Lieu : Centre Sèvres - 35bis, rue de Sèvres – 75006 Paris

Dates : 17 mai 2019

Pour en savoir plus, cliquer ici

 
Brèves
VIENT DE PARAITRE
mardi 15 octobre

David BRAKKE

LES GNOSTIQUES Mythe, rituel et diversité au temps du christianisme primitif

Qui étaient les gnostiques ? Comment le mouvement gnostique a-t-il influencé le développement du christianisme dans l’Antiquité ? L’Église a-t-elle rejeté le gnosticisme ? La somme de David Brakke introduit le lecteur dans les débats les plus récents à propos du « gnosticisme » et de la diversité du premier christianisme. En reconnaissant que la catégorie « gnostique » est imparfaite et doit être reconsidérée, David Brakke plaide pour un rassemblement plus prudent des preuves sur le premier christianisme, connu comme école de pensée gnostique. Il met ainsi en évidence la manière dont le mythe et les rituels gnostiques se sont adressés à des questionnements humains élémentaires, répandant le message d’un Christ sauveur et permettant aux hommes de regagner leur connaissance de Dieu en tant que source ultime de l’être.

Editeur : Les Belles-Lettres

ISBN : 978-2251449739

 
Auteur : Pierre MARAVAL
Articles de cet auteur
mercredi 20 janvier 2010
« Constantine and the Bishops » d’H.A. Drake.
Comme il nous l’annonçait dernièrement sur le site de CaritasPatrum, le professeur Pierre Maraval nous fait part ici de la recension qu’il a faite de l’ouvrage de H. A. DRAKE, « Constantine and the Bishops. The Politics of Intolerance », recension parue une première fois dans la revue Adamantius. Cette étude en particulier nous invite à considérer autrement la politique religieuse d’un empereur qui, loin de vouloir faire triompher « sa » religion, s’était efforcé créer un véritable consensus entre chrétiens et païens en faveur d’un espace public religieusement neutre.

lire la suite de l'article