Caritaspatrum
Accueil du siteSOURCES
Dernière mise à jour :
jeudi 20 septembre 2018
Statistiques éditoriales :
818 Articles
1 Brève
74 Sites Web
46 Auteurs

Statistiques des visites :
99 aujourd'hui
375 hier
595212 depuis le début
   
Patrick Koelher, « Sainte-Odile. Le mont et les grâces »
mardi 10 juillet 2018
par Jean-Claude LARCHET
popularité : 5%

Reprenant au début des chapitres des extraits de la Vita sanctæ Odiliæ virginis et se référant aussi aux scènes d’une tapisserie du XVe siècle située dans les bâtiments qui conservent les reliques de la sainte, l’auteur se sert de situations qu’ils évoquent pour faire part de ses expériences pastorales ayant un rapport avec eux, au Mont Saint-Odile et dans les lieux où il a exercé précédemment son sacerdoce. Il s’agit, dans le style catholique, d’un livre rempli de témoignages et « d’émotions » comme l’a noté un critique, qui fait une lecture de la vie de la sainte à la lumière d’expériences actuelles.

Ce livre nous donne l’occasion de rappeler l’importance qu’a sainte Odile, une sainte orthodoxe du premier millénaire, dans le monde orthodoxe. Le Père Macaire de Simonos Pétra lui a consacré une notice sans son Synaxaire en date de sa commémoration le 13/26 décembre. Sa Vie et son tropaire ont été publiés en russe, à l’intention des nombreux pèlerins venus de Russie qui se rendent de nos jours au Mont Saint Odile, lieu où a été bâti le monastère fondé par la sainte, pour vénérer les reliques de celle-ci. Ce lieu magnifique, situé près de la ville d’Obernai sur une hauteur qui domine la plaine d’Alsace, attire aussi des pèlerins orthodoxes venus de France, de Suisse, et d’autres pays d’Europe, y compris la Grèce où un service liturgique complet (Petites Vêpres, Vêpres, Matines, Liturgie) a été composé à l’intention de sainte Odile, que l’on trouvera ici en pdf. Des reliques de la sainte sont vénérées dans plusieurs églises orthodoxes, dont celle du monastère de Pantocrator au Mont-Athos, et des icônes qui la représentent figurent dans de nombreuses sanctuaires orthodoxes. Beaucoup de fidèles orthodoxes ont été guéris de maladies ophtalmiques parfois très graves par l’intercession de la sainte qui, née aveugle, a elle-même recouvré la vue dans son enfance grâce à un miracle. Ces miracles sont souvent liés à l’application de l’eau qui coule d’une source miraculeuse située en contrebas du sanctuaire, au bord d’une route forestière qui mène à un second monastère fondé par la sainte, celui de Niedermunster, aujourd’hui en ruine. En relation avec l’un de ces miracles, un très bel acathiste à la sainte a été composé par Claude Lopez-Ginisty. Nous donnons ci-dessous le texte de la Vie de sainte Odile, extrait des Petits Bollandistes, ainsi que son tropaire et son kondakion

Jean-Claude Larchet

VIE DE NOTRE MÈRE SAINTE ODILE (VERS 662 – VERS 720)

Du temps de l’empereur Childéric II (650-675), vivait un duc illustre nommé Adalric, aussi appelé Ethic. Il était d’origine noble. Son père Liuthéric avait exercé la fonction d’intendant au palais du susdit empereur. Le fils était honnête et voulut, quoique laïc, mener une existence spirituelle. Ce pourquoi il s’enquit d’un endroit favorable au culte divin. Adalric confia son dessein à ses fidèles, et un jour ceux‑ci purent lui signaler que des chasseurs avaient découvert sur la hauteur d’une montagne un site appelé Hohenburg [aujourd’hui le Mont-Saint-Odile, près d’Otrott dans le Haut-Rhin] en raison de la disposition des hautes fortifications : celui‑ci paraissait convenir au vœu du duc. Au temps du roi Marcellin la hauteur devait avoir été fortifiée à cause des nombreuses incursions guerrières. La situation plut au duc. Peu après il y ordonna la construction d’une église ainsi que l’édification des autres bâtiments nécessaires aux « soldats du Christ » (moines), Adalric avait pour épouse une femme de noble lignée, du nom de Persinde, qui était la tante maternelle de saint Léger. Elle était pieuse, distribuait de larges aumônes et écoutait volontiers les Écritures Saintes. Selon la volonté de Dieu, il leur naquit une fille aveugle. Le père en conçut du désarroi car il croyait que Dieu voulait ainsi le punir d’un délit, Rien de tel, pensait‑il n’était jamais arrivé à quiconque de sa famille. C’est pourquoi il donna l’ordre de se débarrasser de l’enfant. La mère plaida la cause de l’enfant. Elle s’appuya particulièrement sur ces paroles que le Christ adressa un jour à ses disciples alors qu’ils le questionnaient à propos de l’aveugle-né : « Ni celui‑ci ni ses parents n’ont péché, mais Dieu veut manifester en lui son œuvre » (Jean 9, 3). Celle référence à l’Écriture ne consola aucunement le duc. Il se répétait que c’était pour lui une grande honte d’avoir une fille aveugle. Conformément à son ordre, la mère devait trouver une homme de confiance qui tuât l’enfant ou l’exilât en un lieu où personne ne pût l’apercevoir.

Apeurée la mère ne sut que faire de sa fille. Finalement, éclairée par l’Esprit Saint, elle trouva une solution. Elle se souvint d’une certaine femme qu’elle avait élevée depuis l’enfance dans sa maison comme l’une des leurs. On l’avait congédiée à cause d’une faute. Elle était mariée et avait un fils. Persinde fit appeler la femme et lui exposa son affliction. Touchée, celle‑ci déclara qu’elle nourrirait et élèverait la fillette jusqu’à la maturité, ce qui consola 1a duchesse Elle prit l’enfant aveugle et la posa dans les bras de la servante avec ces mots : « Je te la remets afin que tu la nourrisses, et qu’elle soit recommandée à mon Seigneur Jésus-Christ. »

La domestique accepta l’enfant avec joie, l’emmena dans sa maison et la nourrit presqu’une année entière. Des racontars commencèrent à circuler parmi les voisins au sujet de cet enfant qui recevait des soins si particuliers. De peur que le secret ne fût découvert, la servante envoya un messager à la duchesse pour l’en informer. Persinde lui donna la consigne de s’enfuir furtivement en un autre endroit nommé Balme [aujourd’hui Baume-les-Dames, situé entre Besançon et Montbéliard], et d’y cacher l’enfant ; et elle ajouta qu’elle avait là‑bas une amie qui pourvoirait à son entretien. La servante obéit et fuit avec l’enfant vers le lieu désigné. Là, elle éleva la fillette au monastère, jusqu’à ce que le Seigneur apparût en songe à un évêque nommé Erhard [évêque irlandais d’Ardagh, alors itinérant en Bavière] et lui ordonna : « Va dans un certain couvent, qui s’appelle Balme ; là tu trouveras une fillette aveugle de naissance ; tu la baptiseras au nom de la Sainte Trinité et lu l’appelleras Odile, et immédiatement après le baptême elle recouvrera la vue. » Erhard se mit aussitôt sur le chemin du monastère et baptisa la fillette par immersion dans l’eau bénite. Lorsqu’il la sortit du baptistère et oignit ses yeux du Saint Chrême, le bandeau de ses yeux se délia et elle éleva un regard clair sur l’évêque. Puis il exhorta les moniales rassemblées à s’occuper avec le plus grand empressement de la vierge consacrée au Christ. Après qu’il eût donné le baiser de paix à sa filleule, il retourna dans son pays.

 
Articles de cette rubrique
  1. « Les « Propos sur la contrition » de Jean Chrysostome et le destin d’écrits de jeunesse méconnus »
    20 mai 2010

  2. « L’Eucharistie, école de vie » chez Jean Chrysostome
    15 février 2010

  3. Origène, « Commentaire sur l’Épitre aux Romains », vol. I, Livres I-II.
    20 février 2010

  4. Les symboles du christianisme ancien (Ier-VIIe siècle) de Gérard-Henry Baudry.
    10 avril 2010

  5. Grégoire le Grand, « Morales sur Job ». Sixième partie (Livres XXX-XXXII).
    20 juin 2010

  6. Paroles et exemples des Anciens. Recueil ascétique de Paul Evergétinos
    20 juillet 2010

  7. « Paroles et exemples des Anciens. Recueil ascétique de Paul Evergétinos », tomes 3 et 4.
    20 août 2010

  8. « La tradition grecque de la Dormition et de l’Assomption de Marie ».
    20 septembre 2010

  9. Jean Damascène, « La Foi orthodoxe »
    20 octobre 2010

  10. Actes et passions des martyrs chrétiens des premiers siècles
    20 novembre 2010

  11. Philippe Henne, « La Bible et les Pères »
    20 décembre 2010

  12. Maxime le Confesseur, « Questions à Thalassios (I-XL) ».
    25 janvier 2011

  13. Grégoire de Nysse, « Contre Eunome, I » (vol. 2)
    25 février 2011

  14. Stephane Bigham, « Les images chrétiennes »
    25 mars 2011

  15. Patristique et oecuménisme : thèmes, contextes, personnages
    20 avril 2011

  16. Philippe Henne, « Tertullien l’Africain »
    20 mai 2011

  17. Clément d’Alexandrie, « Quel riche sera sauvé ? »
    25 juin 2011

  18. « L’Antichrist ». Anthologie introduite par Cristian Badilita
    25 juillet 2011

  19. Alexandre Faivre, « Chrétiens et Eglises, des identités en construction ».
    15 septembre 2011

  20. Origène, « Commentaire sur l’Épître aux Romains, tome III, Livres VI-VIII »
    25 octobre 2011

  21. Évagre le Scholastique, « Histoire ecclésiastique - Livres I-III »
    30 novembre 2011

  22. Riches et pauvres dans l’Église ancienne
    30 janvier 2012

  23. Saint Maxime le Confesseur (580-662)
    20 mars 2012

  24. Recension « Les Pères de l’Eglise et la chair »
    20 avril 2012

  25. Patristique et œcuménisme : thèmes, contextes, personnages.
    15 juin 2012

  26. Textes en ligne des Pères dans la Foi - sur Migne.fr
    15 juillet 2012

  27. « Basile le Grand » de Philippe HENNE
    20 juillet 2012

  28. Antonio Orbe, « Introduction à la théologie des IIe et IIIe siècles »
    20 août 2012

  29. Maxime le Confesseur, « Questions à Thalassios », vol. 2
    20 octobre 2012

  30. Recension : Cyprien de Carthage, « Ceux qui sont tombés »
    20 novembre 2012

  31. Grégoire de Nysse, « Contre Eunome », II.
    15 décembre 2013

  32. Origène, « Commentaire de l’épître aux Romains », Livres IX-XI.
    20 décembre 2012

  33. Jean Chrysostome, « Homélies sur la Résurrection, l’Ascension et la Pentecôte », tome 1.
    15 mars 2014

  34. Amphiloque d’Iconium, Homélies – Fragments – Lettres
    15 février 2013

  35. « Divine liturgie de saint Jacques, Frère du Seigneur en slavon et en français »
    5 juillet 2014

  36. « La lettre au service du Verbe ». Correspondance de Paulin de Nole.
    25 avril 2013

  37. Philippe Henne, « Le vertige divin. La saga des stylites »
    5 août 2014

  38. Anastase le Sinaïte, « Trois homélies », suivies de « Questions et réponses spirituelles et pastorales choisies ».
    20 juillet 2013

  39. « Prier quinze jours avec Jean Chrysostome » de Laurence Brottier.
    15 octobre 2014

  40. « Constantin le Grand. Empereur romain, empereur chrétien »
    20 août 2013

  41. « Discours ascétiques. Commentaires » d’Abba Isaïe.
    25 novembre 2014

  42. Eusèbe de Césarée, « Vie de Constantin ».
    20 octobre 2013

  43. Hiéromoine Macaire de Simonos-Pétra, « Le Synaxaire. Vie des saints de l’Église orthodoxe »
    25 janvier 2015

  44. Jean Chrysostome , « L’impuissance du diable ».
    20 novembre 2013

  45. Recension : Guillaume BADY, « Jean Chrysostome, Trop occupé pour t’occuper de ta vie ?
    20 avril 2015

  46. Père Théodore Papanicolaou, « La vision de la mort à la lumière des Pères de l’Eglise »
    25 mai 2015

  47. Grégoire de Nysse, Éloge de Grégoire le Thaumaturge. Éloge de Basile.
    25 décembre 2015

  48. Ambroise de Milan, « La fuite du siècle »
    10 février 2016

  49. Maxime le Confesseur, Questions à Thalassios,
    10 mars 2016

  50. Michel Quenot, « Maladie et guérison : les saints médecins anargyres »
    15 octobre 2016

  51. Pseudo-Denys l’Aréopagite « Les Noms divins, I-IV », « Les Noms divins V-XIII – La Théologie mystique »
    5 décembre 2016

  52. Philippe Henne, « Clément d’Alexandrie »,
    5 janvier 2017

  53. Grégoire de Nysse, « Réfutation de la profession de foi d’Eunome ».
    10 février 2017

  54. Cyrille d’Alexandrie, « Contre Julien », tome Il, livres III-V.
    25 avril 2017

  55. Grégoire Palamas, « Traités démonstratifs sur la procession du Saint-Esprit »
    25 mai 2017

  56. Isidore de Péluse, « Lettres, tome III, 1701-2000 »
    10 octobre 2017

  57. Evagre le Pontique, « Chapitres sur la prière ».
    10 décembre 2017

  58. Évagre le Pontique, À Euloge – Les vices opposés aux vertus.
    15 janvier 2018

  59. Grégoire de Nysse, Lettre canonique. « Lettre sur la Pythonisse » et autres lettres pastorales.
    10 février 2018

  60. Patrick Koelher, « Sainte-Odile. Le mont et les grâces »
    10 juillet 2018

  61. Jean Chrysostome, « Panégyriques de martyrs », tome I
    5 août 2018

  62. Grégoire de Nysse, « Homélies sur le Notre Père »
    5 septembre 2018