Caritaspatrum
Accueil du siteCOLLOQUES DE PATRISTIQUE DE LA ROCHELLELes Pères de l’Eglise et les Barbares
Dernière mise à jour :
vendredi 15 décembre 2017
Statistiques éditoriales :
791 Articles
1 Brève
73 Sites Web
34 Auteurs

Statistiques des visites :
203 aujourd'hui
418 hier
508626 depuis le début
   
Les Pères de l’Eglise et les Barbares
samedi 30 septembre 2017

popularité : 70%

Les barbares sont définis, étymologiquement, comme ceux qui ne parlent pas correctement la langue grecque ni, par extension, le latin. Ils sont le plus souvent extérieurs à l’Empire. Leur caractère d’« étrangers » s’étend donc à leurs modes de vie, leurs traditions, leurs croyances, ainsi qu’à leur organisation politique. A la pluralité de l’origine géographique des barbares, il faut aussi ajouter que leur impact va se modifier au gré même de l’évolution de l’Empire.

Or la réaction de Rome devant les barbares ne se vit pas dans un face à face binaire ; la présence du christianisme traverse ces relations et la dimension religieuse de la gestion du phénomène est particulièrement intéressante à étudier. Les Pères de l’Eglise se trouvent ainsi aux premières loges des grandes questions autour de la définition dialectique d’un « nous » et d’un « eux » ou encore de la possibilité de vivre ensemble. Ce colloque voudrait prendre le temps de leur donner la parole : qui sont pour eux les barbares ? Partagent-ils toujours les topoi rhétoriques qui en font des sauvages conquérants, mettant en cause jusqu’à l’existence même de Rome ? Les Pères portent en eux le double héritage de la tradition biblique et de la culture gréco-latine. A la lumière de cette double appartenance, quelle interprétation religieuse donnent-ils des changements géopolitiques ? Quel regard posent-ils sur les frontières mouvantes entre civilisation et barbarie au sein de cette triangulation de relations entre culture païenne, culture barbare, et christianisme : car le « barbare » n’est pas forcément « païen », et les Pères s’inscrivent dans un mouvement, déjà engagé de longue date, de valorisation de la culture de l’autre au service de l’évangélisation.

 VENDREDI 6 OCTOBRE 2017

Espace Centre J.B. Souzy à La Rochelle

Accueil et ouverture

CONFÉRENCE INAUGURALE

U. Roberto, (Università di Bologna)

I – LES REFERENCES POUR PENSER LE BARBARE

- Qui sont les barbares pour le judaïsme antique ?

M. Hadas-Lebel (Université Paris-Sorbonne)

- Ambiguïtés du barbare antique. Réflexions sur la mosaïque de Lycurgue de Vienne (Isère)

J.P. Darmon (CNRS/ENS, UMR 8546)

- Le barbare chez les Apologistes

M.L. Chaieb (UCO – Angers)

- Augustin historien ? la reprise des « motifs » culturels à propos des barbares

C. Revel-Barreteau ( UMR 8167 Orient et Méditerranée)

II – DE L’EMPIRE UNI A LA DESUNION : CONTACTS AVEC LES BARBARES

- Augustin d’Hippone, les barbares et les frontières du monde chrétien

H. Huntzinger (Université de Lorraine)

- Ambroise et les barbares

M. Cutino (Université de Strasbourg)

- Face aux attaques des Barbares, prier et méditer l’histoire de l’Église pour surmonter l’angoisse

F. Thélamon (université de Rouen)

- Jérôme et les barbares B. Jeanjean (université de Brest)

- L’évêque, la femme et le barbare

P.G. Delage (CaritasPatrum)

 SAMEDI 7 OCTOBRE

FLASH, 1 parvis Fernand Braudel à La Rochelle

III- ENTRE ORIENT ROMAIN ET NON – ROMAIN, FIGURES DE BARBARES

- Origine barbare de l’empereur et appréciations de sa politique religieuse : le cas de Zénon (474-475 ; 476-491).

Ph. Blaudeau (Université d’Angers)

- Les Syriaques et leurs barbares.

D. Gonnet (HiSoMA-Sources chrétiennes)

- Le catholicos Mār Abba face au “Perse barbare”.

F. Jullien (UMR 7528, Mondes iranien et indien)

- Instrumentaliser le Barbare. Les chrétiens et le pouvoir en milieu sassanide.

C. Jullien (UMR 7528, Mondes iranien et indien)

IV –DE L’INCONTOURNABLE BARBARE EN OCCIDENT

- Le pape Léon Ier (440-461) face aux peuples barbares.

M. Cozic (Caritaspatrum)

- Inter barbaros pius : l’évêque gaulois et les Francs au regard de la documentation épistolaire (470-590).

B. Dumézil (Université Paris Nanterre)

IV – DE L’INCONTOURNABLE BARBARE EN OCCIDENT (SUITE)

- Salvien de Marseille et les barbares.

J. Meyers (Université Paul-Valéry, Montpellier III, équipe C.R.I.S.E.S., EA 4424)

- Le « barbare » et les évêques des Gaules d’après quelques vies de saints (475-550).

G. Jarousseau (UCO- Angers)

- Évolution des institutions pénitentielles au contact des Barbares

M. Metzger (Université de Strasbourg)

- La liturgie arienne dans le monde wisigothique

T. Deswarte (Université d’Angers)

CONCLUSIONS DU COLLOQUE SCIENTIFIQUE.

A. Chauvot (Université de Strasbourg, UMR 7044 Archimède).

 DIMANCHE 8 OCTOBRE

Espace Centre J.B. Souzy

BARBARE UN JOUR, BARBARE TOUJOURS ? LES « AUTRES » ET NOUS, AUJOURD’HUI.

- Qu’est-ce qu’un barbare ?

Jacques Ricot (chercheur associé au Centre Atlantique de Philosophie à Nantes).

- Les langues - frontières ou passerelles ?

James Barnett, prêtre anglican, Commission inter-européenne sur l’église et l’école (ICCS) auprès du Conseil de l’Europe.

- Des chrétiens barbares débarquent en France !

Katia Mikhaël o.v. (Œuvre d’Orient)

- Les communautés populaires, barbares d’aujourd’hui ?

Antoine Wellens (Primesautier Théâtre).

- Des « poèmes barbares » ? Petite finale en forme de fugue.

Annie Wellens (écrivain).

  COLLOQUE : MODE EMPLOI

Les journées du vendredi et dimanche se dérouleront à l’espace au Centre J.B. Souzy, 33 Rue Alfred Kastler - Domaine universitaire des Minimes - La Rochelle

La journée du samedi aura lieu à La FLASH, 1 parvis Fernand Braudel à La Rochelle.

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

Il est possible au gré de ses intérêts ou de ses possibilités de participer à l’ensemble du colloque ou à certaines séances, chaque module ayant sa cohérence et son questionnement propres.

Pour vous procurer un tract d’inscription, il suffit de cliquer sur le document joint. L’inscription est à envoyer à :

Annie Wellens

Association CaritasPatrum

34 quai du Général Leclerc - 17230 MARANS

e-mail : annie.wellens@wanadoo.fr

 
Documents joints à cet article :