Caritaspatrum
Accueil du siteDES HOMMES ET DES LIEUX
Dernière mise à jour :
jeudi 5 décembre 2019
Statistiques éditoriales :
832 Articles
1 Brève
76 Sites Web
59 Auteurs

Statistiques des visites :
92 aujourd'hui
581 hier
762766 depuis le début
   
La Providence selon Irénée de Lyon (I)
mercredi 25 mars 2015
par Marie-Laure CHAIEB
popularité : 5%

Nous voilà réunis autour d’une belle citation : « La gloire de Dieu c’est l’homme vivant et la vie de l’homme c’est la vision de Dieu ». Elle se situe au livre IV du Contre les hérésies d’Irénée, comme au sommet de sa réflexion sur Dieu, sur l’homme et sur leurs relations. C’est ce contexte qui m’amène à vous proposer une réflexion sur la notion de Providence, puisque c’est souvent par ce terme que l’on désigne la présence de Dieu dans le temps des hommes.

Il faut cependant partir d’un constat, qui peut paraître étonnant : le terme « Providence » qui a tant de succès dans la Tradition chrétienne, n’est pas cité dans le Nouveau Testament. Le Nouveau Testament n’utilise jamais le terme pronoia [1]. Même si la foi chrétienne ne néglige en aucune façon la réflexion au sujet de la présence de Dieu dans la création et dans l’histoire, ce mot ne fait partie du vocabulaire de la « tradition qui vient des apôtres ». Quand on sait à quel point cet ancrage est important aux yeux d’Irénée, on peut s’étonner du fait qu’Irénée cite dix-sept fois le terme.

Alors une petite enquête s’impose : d’où vient ce terme ? Comment Irénée exploite-t-il cette notion comme expression d’un dialogue entre le Créateur et sa création ? Et enfin comment cette notion de Providence s’articule-t-elle avec l’unité et la vérité, qui nous rassemblent en cette « semaine pour l’unité » ?

La Providence dans l’œuvre d’Irénée

D’où vient ce terme de « Providence », si ce n’est pas du Nouveau Testament ? Une fois n’est pas coutume chez Irénée, ce terme vient de la philosophie grecque ; on le trouve chez Platon, mais aussi, et de façon très significative, dans le stoïcisme tardif. C’est sur cette source que je vais me concentrer. La forme tardive du stoïcisme au IIè siècle, ou stoïcisme impérial, a remplacé le destin originel par la notion de Providence (pronoia). Dans la transmission de l’enseignement d’Epictète, représentant éminent de ce stoïcisme tardif, cette inflexion est particulièrement sensible : Epictète n’évoque plus le destin, ni dans le Manuel ni dans les Entretiens [2] ; en revanche la notion de Providence devient une caractéristique de sa philosophie [3]. Epictète illustre en effet une évolution significative de la pensée stoïcienne ; il a exercé une influence décisive sur son temps et notamment sur Marc Aurèle [4] - l’empereur sous le gouvernement duquel a eu lieu la persécution des chrétiens de Lyon ; persécution qui a eu pour conséquence qu’Irénée devienne évêque de Lyon suite au décès de l’évêque Pothin.

Brièvement, que signifie la Providence chez Epictète ? Je vous propose cinq caractéristiques qui brosseront une sorte de paysage philosophique pour mieux situer l’enseignement d’Irénée.

Pour Epictète, la première caractéristique est que le monde « est gouverné selon une intelligence et une providence » [5] :

E II 14, 26 : qu’est donc le monde ? Qui le gouverne ? Personne ? Et comment une ville ou une maison pourrait-elle subsister, même très peu de temps, s’il n’y avait quelqu’un pour la gouverner et veiller sur elle, et une construction si vaste et si belle serait-elle administrée avec autant d’ordre si c’était par le hasard et une heureuse chance ? Il y a donc quelqu’un qui la gouverne.

Deuxième caractéristique : chez Epictète, on s’accorde à reconnaître une certaine proximité de Dieu qui s’implique et « prend soin de toutes choses » : la question de la providence évolue chez lui de la seule Providence cosmique (qui reste importante à ses yeux) vers une Providence qui se rapproche de l’individu :

E II, 14, 11 : Les philosophes disent que la première chose à apprendre est la suivante : il y a un Dieu et qui exerce sa Providence sur l’univers ; il est impossible de lui cacher non seulement ses actions mais même ses intentions ou ses pensées.

Mais, troisième caractéristique, ce qui attire le plus l’attention, c’est que cette Providence est caractérisée par Epictète comme la manifestation d’une bienveillance qualifiée de « paternelle », qualification qu’il emploie de façon récurrente :

E III, 24, 15 : Nul homme n’est orphelin, mais tous ont un père, qui, sans jamais cesser, prend soin d’eux : […] Zeus est le père des hommes (Attention, cela ne veut pas dire qu’Epictète soit monothéiste).

Quatrième caractéristique : en E III 26, 28, Epictète assigne plus particulièrement au philosophe la tâche de « témoin » « pour prouver ‘que [Dieu] existe et gouverne sagement l’univers et ne se désintéresse pas des affaires humaines’ ». Il développe l’attitude de gratitude du sage, selon un vocabulaire très positif : « Je dois chanter Dieu » (E I, 16, 21, cf. aussi E III 26, 30) ; ou encore il assigne au sage de se comporter « comme un ami de Dieu » (Ε ΙΙ 17, 29) et « en imitateur de Dieu » (E II 14, 13).

La cinquième et dernière caractéristique est une affirmation d’ordre épistémologique : puisque le Père est le créateur, il est possible de le connaître par son œuvre. Epictète incite tout homme à chercher à connaître Dieu par ses œuvres, « chacune de ces œuvres révèle donc son artisan » (E I, 6, 6), en s’appuyant sur le principe de la « claire évidence des sens » (E IV, 1, 136) [6].

 

[1] Le terme est aussi très peu présent dans l’Ancien Testament : seulement 5 fois et dans des livres tardifs, en Job et Sagesse.

[2] Les Entretiens, abrégés E, seront cités selon l’édition de la collection Les Belles Lettres, par l’association G. Budé en quatre tomes (trad J. Souihé et A. Jagu).

[3] En plus des 10 occurrences du mot pronoia, il faut souligner que 3 chapitres sont consacrés à la réflexion sur la Providence dans les Entretiens : I, 6 ; I, 16 ; III, 17. Sur l’abandon du « destin » au profit de la « providence », cf. J.-B. Gourinat, Le Stoïcisme, Qsj 770, PUF, Paris, 2009², p. 102 et 108.

[4] En témoignent les emprunts explicites et nombreux à Epictète dans son œuvre, Cf. Hadot, P., La citadelle intérieure. Introduction aux Pensées de Marc Aurèle, Fayard, Paris, 1992.

[5] Diogène Laërce en s’appuyant sur « Chrysippe, au cinquième livre De la Providence et Posidonius au troisième livre Des Dieux », Les Stoïciens, coll. la Pléiade, Gallimard, Paris, 1962, p. 60

[6] Evidence des sens qu’il reproche aux épicuriens comme aux académiciens de négliger Cf. E II, 20 et en particulier cette critique ouverte : « Tandis qu’actuellement ils se moquent de nous, ils usent de tous les dons de la nature, mais par leur doctrine les suppriment » (E II, 20, 31). Cf. également E I, 6, 19 : « l’homme, au contraire, il l’a introduit ici-bas pour le contempler Lui et ses œuvres, et non seulement pour les contempler (θεατην) mais encore pour les interpréter (εξηγητην) ».

Articles de cette rubrique
  1. Reprise de l’Histoire de la littérature grecque chrétienne, des origines à 451
    10 septembre 2017

  2. L’abbaye de Saint-Victor à Marseille (1)
    30 mai 2010

  3. L’abbaye Saint-Victor (2) : La « Traditio Legis »
    30 juin 2010

  4. L’abbaye Saint-Victor de Marseille (3). Les commencements
    30 juillet 2010

  5. L’abbaye Saint-Victor de Marseille (4) : le sarcophage de saint Jean Cassien
    30 août 2010

  6. L’abbaye Saint-Victor de Marseille (5) : le martyre du soldat.
    30 septembre 2010

  7. Disparition du P. Adalbert de Vogüé
    30 octobre 2011

  8. Disparition de Geza Alfoldy
    25 novembre 2011

  9. Lucien Jerphagnon, agnostique et mystique
    25 décembre 2011

  10. Disparition de Jean-Claude Fredouille
    15 août 2012

  11. Un site consacré à Henri-Irénée Marrou (1904-1977)
    10 septembre 2012

  12. La villa du Casale (Piazza Armerina)
    15 octobre 2012

  13. Catalogue en ligne de l’exposition "Transition to Christianity : Art of Late Antiquity, 3rd-7th Century AD}
    25 novembre 2012

  14. Promotion de 30% sur 30 titres des Editions MIGNE
    10 septembre 2013

  15. La villa de Noheda (Cuenca)
    20 mai 2014

  16. Deux curés ressuscitent les Pères de l’Eglise provençale
    10 juin 2014

  17. 60 ans de la Collection des Études augustiniennes
    10 août 2014

  18. Nouvelle URL Revue des Études Tardo-antiques (RET)
    25 août 2014

  19. Promotion aux Sources Chrétiennes.
    25 septembre 2014

  20. Irénée de Lyon : un chemin vers l’unité des chrétiens
    15 janvier 2015

  21. Une forêt de croix gravées dans le désert d’Arabie saoudite
    20 février 2015

  22. La Providence selon Irénée de Lyon (I)
    25 mars 2015

  23. La Providence divine selon Irénée de Lyon (II)
    25 avril 2015

  24. Disparition de Jacques Fontaine
    5 juin 2015

  25. Un film tuniso-algérien sur Saint Augustin
    25 novembre 2015

  26. Promotion à 50 % sur les ouvrages édités par CaritasPatrum
    15 mars 2016

  27. Martin of Tours’ Monasticism and Aristocracies in Fourth-Century Gaul
    20 juin 2016

  28. Portraits de moines de Palestine et d’ailleurs
    5 juillet 2016

  29. découverte de manuscrits rares dans le Sinaï
    15 juillet 2017

  30. Une grande église du IVe siècle découverte dans la ville israélienne de Beit Shemesh
    5 janvier 2018

  31. Des offres à saisir... chez les Pères du Désert
    10 mars 2018

  32. Des travaux d’excavation commencent sur le lieu du monastère de Saint-Hilarion, situé sur la bande de Gaza
    5 mai 2018

  33. Une nouvelle église découverte en Syrie
    5 juin 2018

  34. Une résidence épiscopale de Ve siècle retrouvée sur le site de Misionis en Bulgarie
    5 octobre 2018

  35. L’image de Jésus, cachée dans l’église du Néguev, est l’une des plus anciennes d’Israël.
    5 décembre 2018

  36. Disparition de Noël Duval (1929-2018).
    20 décembre 2018

  37. « Sources Chrétiennes » fête sa 600e publication
    20 janvier 2019

  38. Les polémiques religieuses du Ier au IVe siècle de notre ère. Hommage à Bernard Pouderon
    15 avril 2019

  39. Sauvegarde de manuscrits anciens
    20 avril 2019

  40. Des femmes engagées dans le processus de christianisation
    5 mai 2019

  41. A la recherche de la tombe de Dèce.
    15 juin 2019

  42. Découverte d’une nouvelle église (fin Ve) à Hippos en Galilée
    5 août 2019

  43. 100 ans de la CUF : pour une histoire véritable, par Jacques Jouanna
    10 août 2017