Caritaspatrum
Accueil du siteENTRETIEN AVEC...
Dernière mise à jour :
lundi 10 décembre 2018
Statistiques éditoriales :
827 Articles
1 Brève
74 Sites Web
47 Auteurs

Statistiques des visites :
354 aujourd'hui
315 hier
620610 depuis le début
   
Entretien avec… Aline CANELLIS
mardi 10 juillet 2012
par Cécilia BELIS-MARTIN
popularité : 34%

Après des études de Lettres Classiques au Lycée du Parc (Lyon) et à l’Université Lumière-Lyon 2, Aline Canellis a obtenu l’Agrégation de Lettres Classiques (1990), a soutenu sa Thèse sous la direction de Guy Sabbah (Lumière-Lyon 2) en 1995 et son Habilitation à Diriger des Recherches sous la direction d’Yves-Marie Duval (Paris X-Nanterre) en 2002. Maître de Conférences à Grenoble 3 puis à Lyon 2 (1996-2002), elle est devenue Professeur des Universités à Reims (2003-2006), puis à Saint-Étienne depuis 2006. Elle assure des cours dans les Universités de Saint-Étienne et de Lyon. Elle est rattachée au laboratoire « Histoire et Sources des Mondes Antiques » (HISOMA - UMR 5189).

Aline Canellis, vous êtes un visage et une voix bien connus des colloques de La Rochelle où vous intervenez régulièrement nous entretenant de la prédication de Zénon de Vérone ou du zèle pastoral de Maxime de Turin [1]. Aujourd’hui vous publiez les Actes d’un colloque, dédiés à la mémoire du Professeur Y.-M. Duval, lui aussi bien connu des rencontres de la Rochelle. Ce colloque s’est tenu en novembre 2009 à Saint-Étienne et à Lyon sur la correspondance d’Ambroise de Milan, colloque dont vous avez été la cheville ouvrière : La Correspondance d’Ambroise de Milan [2]. Mais dites-nous d’abord comment cette correspondance de l’évêque de Milan est parvenue jusqu’à nous ?

Véhiculées et transmises par des manuscrits du 9e au 15e siècles, les Lettres d’Ambroise sont accessibles en latin dans l’édition du CSEL commencée par O. Faller et achevée par Michaela Zelzer . J’en profite pour rendre hommage à Madame Zelzer [3] qui nous a quittés le 7 mai 2012 à Vienne ; la communauté scientifique est très affectée par la disparition de cette grande dame, à qui les études ambrosiennes sont tant redevables…

Les Lettres d’Ambroise sont également accessibles dans la traduction italienne de G. Banterle [4] . Ce recueil de lettres est, dans l’édition autrichienne qui fait autorité, organisé en 10 livres (9 en réalité puisqu’il y a une lacune : le livre 3 manque), regroupant les Lettres 1 à 77 (sans compter l’oraison funèbre de l’empereur Théodose). S’ajoutent à cela les Epistulae extra collectionem : corpus 1 (10 lettres +1), corpus 2 (5 lettres + 1), ainsi que les Actes du concile d’Aquilée, précédés de deux lettres synodales.

La composition de cette collectio de lettres remonterait donc à Ambroise lui-même. Peut-on retracer les principes qui ont présidé à la mise en œuvre de cette composition ?

C’est là une question épineuse, toujours très débattue, qui risque bien de rester sans réponse ferme… Cependant, contradictoires mais judicieuses, les hypothèses sur l’organisation de cette collectio, qui ont été à nouveau reprises et développées lors du colloque, méritent d’être mentionnées : la première thèse est celle de M. Zelzer, selon laquelle Ambroise aurait voulu imiter, par l’esthétique de la uarietas, le recueil de lettres de Pline le Jeune, en dix livres, tout en substituant à la peinture de la société cultivée de l’époque de Pline, des lettres illustrant les différents aspects de son activité pastorale, sociale et politique. Or cette thèse a rencontré de nombreuses objections.

La deuxième position est celle d’Hervé Savon, qui, en se fondant sur un manuscrit de Boulogne-sur-Mer (Bibliothèque Municipale 32) du 6e s., met en valeur l’émergence de « dossiers » exégétiques, lettres-traités s’appuyant sur des passages scripturaires voisins ou apparentés avec pour finalité la précision d’un point de doctrine.

Enfin, le troisième point de vue est celui de Jean-Pierre Mazières qui, après avoir démontré la supériorité du manuscrit de Paris (BNF 1754 = P) sur celui de Berlin (Staatsbibliothek 908 = B) privilégié par M. Zelzer, montre que la correspondance s’organise en fonction des destinataires des lettres (« dossiers » à un même correspondant, très souvent des « hexades » précédées ou suivies d’une lettre dédicatoire à un collègue évêque). A elles seules, ces différentes pistes de lecture de la correspondance ambrosienne prouvent la richesse (inépuisable ?) du recueil…

Parmi les correspondants de l’évêque de Milan, à côté de nombre d’évêques et de pieux laïcs, il y a une femme, une seule, Marcelline, la propre sœur d’Ambroise. Or il semble bien que cette dernière occupe une place privilégiée, voire unique, parmi les interlocuteurs de l’évêque. Comment ce lien privilégié va-t-il se traduire dans les lettres qu’Ambroise lui adresse ?

Nous n’avons pas, malheureusement, de lettre ni de réponse de Marcelline à son frère. Il ne reste même que trois lettres d’Ambroise (Ep. 76, 77, e. c. 1) adressées à sa sœur, son aînée de dix ans, une vierge consacrée, destinataire et inspiratrice du De uirginibus, pour laquelle il éprouve du respect, de l’estime et une grande affection – comme aussi pour son frère Satyrus pour lequel il rédige deux oraisons funèbres très émouvantes, qui prouvent l’union profonde de la fratrie –. Les lettres à Marcelline, confidente et sans doute aussi conseillère d’Ambroise, évoquent le « conflit des basiliques » (survenu en 386 à Milan, lors de la semaine sainte, au moment où l’impératrice Justine exigeait une basilique pour y célébrer le culte des Ariens), la découverte des reliques de Gervais et Protais, transférées dans la nouvelle basilique qui allait être consacrée, en 386 (encore visibles aujourd’hui dans la crypte de cette Basilica Sant’Ambrogio aux côtés de l’évêque milanais), ainsi que le sermon prononcé devant l’empereur Théodose sur l’affaire de la synagogue brûlée par des Chrétiens à Callinicon (388). Ce lien privilégié entre l’évêque et sa sœur, qui lui est « plus chère que sa vie et ses yeux » (Ep. 77) [5], se traduit par la transparence absolue, et la sensiblilité immense, révélatrices d’une fragilité dissimulée d’ordinaire par Ambroise, dont sont empreints ses récits portant sur des sujets particulièrement graves, comme peuvent l’être ceux de la politique religieuse au 4e s. ap. J.-C. [6].

A l’ère des e-mails et des portables, nous avons probablement du mal, nous modernes, à imaginer ce que représente l’acte d’écrire et de recevoir une lettre à l’époque d’Ambroise. Qu’en est-il dans l’Antiquité Tardive de l’ « art d’écrire » ?

Même si elle fait état de lettres non parvenues à leur destinataire, en particulier à Marcelline (Ep. e. c. 1, 1), la correspondance d’Ambroise n’est peut-être pas, à mon sens, le miroir qui renvoie le reflet le plus fidèle de ce qu’est l’ « art d’écrire » dans l’Antiquité Tardive…

La matérialité de la lettre, le porteur et l’acheminement du courrier, par exemple, y sont beaucoup moins évoqués que dans la correspondance du contemporain de l’évêque de Milan, Jérôme, qui, depuis Bethléem, entretient des échanges épistolaires avec des orientaux et des occidentaux lointains. Jérôme commente souvent – avec tristesse, humour ou ironie – la difficulté de trouver du papyrus ou du parchemin, des scribes ou des copistes compétents, des facteurs fiables ou chanceux qui mèneront à bien leur mission, par voie de mer ou de terre. Un exemple demeure célèbre : telle lettre d’Augustin (Ep. 67) parviendra à son destinataire, Jérôme, cinq ans après avoir été écrite, alors que toute l’Italie en avait pris connaissance, ce qui ne manqua pas d’aigrir le bouillonnant et irascible Jérôme… !

Vous avez édité dans la prestigieuse collection des Sources Chrétiennes la Supplique aux empereurs des prêtres lucifériens Faustin et Marcellin [7] ainsi que le Débat entre un Luciférien et un Orthodoxe [8] de Jérôme . Vous n’avez pas encore été tentée par l’édition d’un texte d’Ambroise de Milan ?

Si, bien sûr ! Je prépare actuellement l’édition du De Helia et ieiunio d’Ambroise pour la Collection des Sources Chrétiennes. C’est un traité très original, à la fois sérieux, érudit, et plein d’humour, où, avec brio et maestria, Ambroise essaie de détourner ses ouailles de la gourmandise et de l’ivrognerie, plus précisément de tous les plaisirs de la bonne chère… J’ai d’ailleurs eu l’occasion de présenter ce traité récemment lors du dernier colloque de La Rochelle [9]… J’espère parvenir bientôt au terme de cette édition pour pouvoir reprendre mon travail sur le commentaire de Jérôme sur le prophète Joël.

D’autres projets en cours ?

Après la disparition d’Y.-M. Duval († 12 mars 2007), mes collègues et amis – dont certains sont des fidèles des Colloques de La Rochelle – m’ont demandé de « reprendre » le séminaire que notre Maître animait depuis 1991. Dans ce cadre-là, nous travaillons à un ouvrage collectif pour la Collection des Sources Chrétiennes : l’édition des Préfaces hiéronymiennes de la Bible, qui n’ont pas encore été toutes traduites en français ni réunies dans un même volume… Par ailleurs, je continuerai à travailler sur la Correspondance d’Ambroise de Milan, qui, bien que très différente de celle de Jérôme, me passionne tout autant…

Merci Aline Canellis.

 

[1] A. CANELLIS, « Les figures féminines dans la prédication de Zénon de Vérone », Actes du Colloque de La Rochelle sur Les Pères de l’Eglise et les femmes (6 et 7 septembre 2003) édités par P. DELAGE, Association Histoire et Culture, 2003, pp. 116-149 ; « Maxime de Turin et les pauvres, A propos de la pauvreté et de la richesse », matérielles et spirituelles ; Communication pour le colloque international de La Rochelle (2-4 septembre 2005) sur les Pères de l’Église et la voix des pauvres) édités par P. DELAGE, Association Histoire et Culture, 2006, pp. 109-129.

[2] textes réunis et préparés par A. Canellis, PUSE, Saint-Étienne, 2012

[3] Sancti Ambrosii Opera, X : Epistulae et acta, t. I-IV, CSEL 82, 1-4, Vienne, Hölder-Pichler-Tempsky, 1968 ; 1990 ; 1982 ; 1996.

[4] Sant’Ambrogio. Lettere, introduzione, traduzione, note e indici, SAEMO 19-21, Milano / Roma, Biblioteca Ambrosiana / Città Nuova Editrice, 1988.

[5] Voir M. C. VIGGIANI, Santa Marcellina, Una nobile Romana a Milano. Vita, opere e devozione della sorella di S. Ambrogio, De Ferrari Editore, 2000. H. SAVON, « Saint Ambroise et les femmes » dans Actes du Colloque de La Rochelle sur Les Pères de l’Eglise et les femmes (6 et 7 septembre 2003) édités par P. DELAGE, Association Histoire et Culture, 2003, pp. 262-276.

[6] Sur toutes ces questions, voir H. SAVON, Ambroise de Milan (340-397), Paris, Desclée, 1997.

[7] A. CANELLIS, Faustin (et Marcellin), Supplique = Libellus Precum (ed. maior pour les Sources Chrétiennes, n° 504, Paris, Le Cerf, septembre 2006).

[8] A. CANELLIS, Jérôme, Débat entre un Luciférien et un Orthodoxe (ed. minor) Sources Chrétiennes, n° 473, Paris, Le Cerf, avril 2003).

[9] A. CANELLIS, « Jeûne et éloge de la gourmandise dans le De Helia et ieiunio d’Ambroise de Milan. » dans Les Pères de l’Église et la chair, Entre incarnation et diabolisation, les premiers chrétiens au risque du corps (colloque international, 9-11 septembre 2011, La Rochelle), 2012, CaritasPatrum, pp. 217-245.

Documents joints à cet article :
Articles de cette rubrique
  1. Entretien avec... Benoît JEANJEAN
    10 septembre 2008

  2. Entretien avec... Sylvain DESTEPHEN
    10 octobre 2008

  3. Entretien avec... Marie-Anne VANNIER
    10 novembre 2008

  4. Entretien avec... Renaud ALEXANDRE
    10 décembre 2008

  5. Rencontre avec... Patrick LAURENCE
    10 janvier 2009

  6. Entretien avec... Françoise THELAMON
    10 février 2009

  7. Entretien avec... Philippe BLAUDEAU
    10 mars 2009

  8. Entretien avec... Peter van NUFFELEN
    10 avril 2009

  9. Entretien avec... Christel FREU
    10 mai 2009

  10. Entretien avec... Pierre JAY
    10 juillet 2009

  11. Entretien avec François CASSINGENA-TREVEDY
    10 août 2009

  12. Entretien avec... Karine ROBIN
    15 septembre 2009

  13. Entretien avec... Simone DELEANI
    10 octobre 2009

  14. Rencontre avec... Martine DULAEY
    10 novembre 2009

  15. Rencontre avec... Mickaël RIBREAU
    10 décembre 2009

  16. Rencontre avec Pierre MARAVAL
    10 janvier 2010

  17. Rencontre avec Philippe HENNE
    15 mars 2010

  18. Rencontre avec Delphine VIELLARD
    10 septembre 2010

  19. Rencontre avec... Marcel METZGER
    10 octobre 2010

  20. Rencontre avec... Marie-José DELAGE
    10 novembre 2010

  21. Rencontre avec... Guillaume BADY
    10 décembre 2010

  22. Rencontre avec... Marie-Laure CHAIEB
    10 janvier 2011

  23. Rencontre avec... Cristian BADILITA
    10 février 2011

  24. Entretien avec... Marc MILHAU
    10 mars 2011

  25. Entretien avec... Léopold MAUREL
    10 avril 2011

  26. Entretien avec... Régis COURTRAY
    10 mai 2011

  27. Entretien avec... Dominique BOCAGE-LEFEBVRE
    10 juin 2011

  28. Entretien avec... Jean-Marc VERCRUYSSE
    10 juillet 2011

  29. Entretien avec... Aram MARDIROSSIAN
    10 août 2011

  30. Entretien avec... Benoît GAIN
    10 novembre 2011

  31. Entretien avec... Dominique LHUILLIER-MARTINETTI
    10 décembre 2011

  32. Entretien avec... Pierre DESCOTES
    10 janvier 2012

  33. Entretien avec… Stéphane RATTI
    10 février 2012

  34. Entretien avec... Sophie MALICK-PRUNIER
    10 mars 2012

  35. Entretien avec… Emmanuel SOLER
    10 avril 2012

  36. Entretien avec... Carine BASQUIN-MATTHEY
    10 mai 2012

  37. Entretien avec… Attila JAKAB
    10 juin 2012

  38. Entretien avec… Aline CANELLIS
    10 juillet 2012

  39. Entretien avec... Tiphaine MOREAU.
    10 août 2012

  40. Entretien avec... Luce PIETRI
    10 octobre 2012

  41. Entretien avec... Daniel VIGNE
    10 novembre 2012

  42. Entretien avec... Sylvain Gabriel SANCHEZ
    10 décembre 2012

  43. Entretien avec... Gérard NAUROY
    10 janvier 2013

  44. Entretien avec… Anne-Marie TAISNE
    10 février 2013

  45. Entretien avec... Dominic MOREAU
    10 mars 2013

  46. Entretien avec... François-Xavier BERNARD
    10 avril 2013

  47. Entetien avec... Ariane BODIN
    10 mai 2013

  48. Entretien avec... Maël GOARZIN
    10 juin 2013

  49. Entretien avec... Jean-Luc SCHENCK-DAVID
    10 juillet 2013

  50. Entretien avec... Vincent PUECH
    10 août 2013

  51. Entretien avec... fr. Xavier BATLLO
    10 octobre 2013

  52. Entretien avec... Annick MARTIN
    10 novembre 2013

  53. Entretien avec... Guy-Jean ABEL
    10 mars 2014

  54. Entretien avec... Hélène MOUNIER
    10 avril 2014

  55. Entretien avec... Michele CUTINO
    10 mai 2014

  56. Entretien avec... Annie WELLENS
    10 janvier 2015

  57. Entretien avec... Jean-Marie AUWERS
    10 février 2015

  58. Entretien avec... Nathalie RAMBAULT
    10 mars 2015

  59. Entretien avec... Jean GUYON
    10 avril 2015

  60. Entretien avec... Vincent DESPREZ
    20 juin 2015

  61. Entretien avec Thomas DESWARTE
    10 septembre 2015

  62. Entretien avec... Michel POIRIER
    10 novembre 2015

  63. Entretien avec Arevik PARSAMYAN
    15 janvier 2016

  64. Entretien avec... Pierre-Marie Picard
    25 octobre 2016

  65. Entretien avec... Lionel MARY
    25 novembre 2016

  66. Entretien avec... Bruno DUMEZIL
    25 décembre 2016

  67. Entretien avec… Marie-Françoise BASLEZ
    25 janvier 2017

  68. Entretien avec... Adrien BAYARD
    25 mars 2017

  69. Entretien avec... Marie-Joseph PIERRE
    15 mai 2017

  70. Entetien avec... Brigitte STEGER
    5 juillet 2017

  71. Entretien avec ... Mgr Charbel MAALOUF
    5 octobre 2017