Caritaspatrum
Accueil du siteCOLLOQUES DE PATRISTIQUE DE LA ROCHELLELes Pères de l’Eglise et la chair
Dernière mise à jour :
samedi 25 mars 2017
Statistiques éditoriales :
769 Articles
1 Brève
73 Sites Web
25 Auteurs

Statistiques des visites :
1450 aujourd'hui
3125 hier
423467 depuis le début
   
VIENNENT DE PARAÎTRE LES ACTES DU Ve COLLOQUE DE LA ROCHELLE
lundi 5 mars 2012
par Pascal G. DELAGE
popularité : 11%

Les Pères de l’Eglise et la chair - Entre incarnation et diabolisation, les premiers chrétiens au risque du corps

Le sujet retenu pour ce colloque était ambitieux puisqu’il portait sur les chrétiens et leur corps ; un sujet qui a beaucoup préoccupé les anthropologues et les historiens de la société romaine tardive et médiévale , sans pour autant que des préjugés courants ne soient dissipés . L’ouvrage vise à proposer des réflexions sur ce que les textes fondateurs du christianisme, les écrits bibliques et les commentaires patristiques proposent sur ce sujet.

En l’espace de deux jours et demi, les auteurs antiques abordés ont été nombreux et le champ de la patristique (principalement grecque et latine) a été ardemment labouré. Surtout, il est ressorti des différentes communications et des textes écrits transmis par la suite que le christianisme donne une place centrale au corps. Cette importance du corps est largement liée au dogme de l’Incarnation du Christ qui fait l’originalité du christianisme. Si Dieu prend chair, alors la chair peut être divinisée, ce qui résume en soi toute sa valeur. (Béatrice Caseau)

Chez nombre de nos contemporains marqués par la pensée de Nietzsche ou plus récemment par les considérations de Michel Onfray, le christianisme est la religion de la négation de la chair. La chair comme lieu de l’épanouissement du désir sexuel mais pas seulement : que l’on pense à la bonne chère des gourmets, à l’effort magnifié des sportifs, au bien-être procuré par une thalassothérapie…

Or, comment ne pas être frappé par ce paradoxe : au cœur de la foi chrétienne, il y a l’incarnation, le « devenir-chair » de Dieu, et au cœur de sa pratique, la communion à la chair du Christ ?

Comment rendre compte d’un tel décalage – s’il est bien effectif – entre les présupposés de la foi chrétienne et ses réalisations historiques et contingentes ? Certes il y a bien Paul de Tarse et sa mise en garde contre l’empire de la chair, mais c’est très rapidement sur les Pères de l’Eglise et leurs enseignements que se porte le soupçon.

A partir d’Origène (début IIIe siècle) se multiplient les appels à la continence et les discours affirmant la supériorité du célibat sur le mariage. Les chrétiens désertent les lieux habituels de la sociabilité gréco-romaine que sont le stade, le théâtre ou encore les thermes. La frugalité du monachisme frise parfois la mise en danger d’autrui. Tout cela pour soumettre la chair, quitte à l’assommer !

Il restait à vérifier si une telle présentation aussi rapide qu’interprétative est conforme à ce qu’ont vécu réellement les premiers chrétiens de cette relation à la chair comme lieu de leur « être au monde ». C’est à cette tâche que s’est efforcé de répondre le Ve colloque de Patristique de La Rochelle.

Les animateurs du colloque

Françoise Thelamon, Annie Wellens, Michel Cozic, et Pascal-Grégoire Delage

AU SOMMAIRE DES ACTES :

- La dialectique chair /esprit dans l’Evangile selon saint Jean - Yves-Marie Blanchard.

- La vie selon la chair, la vie selon l’Esprit, approches pauliniennes - Marc Coumont.

- « Né de la chair de Marie » - Bernard Pouderon.

- La faiblesse de la chair selon Irénée de Lyon, de l’opiniâtreté à assumer la corporéité dans la relation à Dieu - Marie-Laure Chaieb.

- Le « péché de la chair » dans la Vie grecque d’Adam et Eve. La relation entre la chair et le mauvais penchant dans une tradition judéo-hellénistique - Magdalena Diaz-Araujo.

- Origène, théologien de la chair - Gilles Dorival.
- Tertullien : la chair paradoxale - Jérôme Alexandre.

- Les représentations du corps dans les récits de martyre, penser le corps ressuscité - Marie-Françoise Baslez.

- Incarnation, corps saints et purification des corps dans la prédication chrysostomienne - Emmanuel Soler.

- A propos des ‘œuvres de la chair’, l’interprétation et l’utilisation de Ga 5, 19-21 chez les Pères latins (III-Ve siècles) - Benoît Jeanjean.

- Les citations patristiques sur la relation entre le mariage et l’union charnelle dans la Question 27.2 du Décret de Gratien
- Delphine Viellard.

- Lettre d’Eutrope à la riche chrétienne Cerasia ébranlée jusque dans son âme par la maladie - Michel Cozic.

- Jeûne et éloge de la gourmandise dans le De Helia et Ieiunio d’Ambroise de Milan - Aline Canellis.

- Ascèse alimentaire et vie angélique : l’idéal de perfection des moines d’égypte au IVe siècle - Françoise Thelamon.

- De la chair éprouvée des saintes femmes - Pascal-Grégoire Delage.

- « Horace et le psautier », images plurielles du corps féminin dans l’hymne à Eulalie de Prudence, Perist. 3 - Sophie Malick-Prunier.

- Sexualité et mariage dans les Constitutions apostoliques : la voie moyenne - Marcel Metzger.

- La défense du mariage en Asie Mineure et en Syrie au IVe siècle - Benoît Gain.

- Le mariage et l’inflexion chretienne : l’âge de la nubilité dans les écrits d’Ambroise de Milan - Dominique Lhuillier-Martinetti.

- Nihil est animae sua carne propinquius : le rapport entre la chair et l’âme selon saint Augustin - Pierre Descotes.

- Le corps malade et les pratiques médicales chez Augustin - François-Xavier Bernard.

- La valorisation du corps dans la théologie, l’anthropologie et la spiritualité patristiques - Jean-Claude Larchet.

- Une éthique théologique en faveur du corps de chair - Véronique Margron.

- Du discernement œnologique chez les Pères de l’Eglise, boire ou se bien conduire, faut-il choisir ? - Annie Wellens.
- Conclusions - Béatrice Caseau.

Les Actes du Colloque « Les Pères de l’Eglise et la chair »
sont publiés par l’association CaritasPatrum.
Pour se procurer le volume des Actes

-téléchargez le bon de commande en pièce jointe à cet article

- ou par mail : pg.delage@gmail.com

Les Pères de l’Eglise et la chair


Entre incarnation et diabolisation, les premiers chrétiens au risque du corps.

- Diffusion : association CaritasPatrum
1 rue de Foncillon – 17200 Royan (France)
454 pages
34 euros (+ 5 euros de frais de port)
ISNB 978-2-9534283-4-6
dépôt légal février 2012
Les Pères de l’Eglise et la chair

 
Documents joints à cet article :