Caritaspatrum
Accueil du siteLES MERES DE L’EGLISE ET AUTRES DAMESMatrones romaines
Dernière mise à jour :
vendredi 25 septembre 2020
Statistiques éditoriales :
867 Articles
1 Brève
78 Sites Web
68 Auteurs

Statistiques des visites :
1320 aujourd'hui
1903 hier
931541 depuis le début
   
Cornelia Paula Asina
jeudi 25 juillet 2019
par Pascal G. DELAGE
popularité : 4%

Ayant accompli un dernier pèlerinage à Nitrie, Paula ne quitta plus Bethléem, correspondant avec ses amis de Rome par l’intermédiaire de Jérôme et se consacrant avant tout à la direction de sa communauté, ce qu’elle faisait avec beaucoup d’humanité : « Le seul privilège qu’on lui connut, c’était de changer sa bonté pour les autres en dureté pour elle-même » [8]. Gravement malade depuis 402, Paula n’avait pas 57 ans quand elle s’éteignit le 26 janvier 404, mais sa santé avait été usée par les rigueurs de la vie ascétique : « Comme si elle se rendait vers les siens, et abandonnait des étrangers, elle murmurait ces versets : « Seigneur, fais aimer la beauté de ta maison et le lieu où réside ta gloire » (Ps 25, 8) et « Qu’ils sont aimés, tes tabernacles, ô Seigneur des vertus ! Mon âme défaille de convoitise pour les parvis du Seigneur » (Ps 83, 2 - 3), et encore « J’ai choisi d’être abaissée dans la maison de mon Dieu, plutôt que d’habiter dans les tentes des pécheurs » (Ps 83, 11). Elle ferma les yeux comme pour ne plus marquer d’attention aux choses humaines, et jusqu’au moment où elle exhala son âme, elle répétait les mêmes versets, mais j’avais peine à entendre ce qu’elle disait ; puis, mettant son doigt sur sa bouche, elle traçait sur ses lèvres le signe de la croix. Son âme défaillit ; haletante, elle se mourait, impatiente de s’évader, son âme changeait en louange du Seigneur ce râle même par lequel s’achève la vie des mortels » [9]. Ainsi durant la dernière maladie de Paula (visitée par les évêques comme Jean de Jérusalem), Jérôme a été constamment à son chevet, tombant à son tour malade lorsque sa disciple préférée mourut, il lui était pratiquement impossible de poursuivre sa tache de traducteur et d’exégète. Ecrivant à l’évêque d’Alexandrie, il s’excuse : « Cette lettre elle-même, c’est brûlant de fièvre et retenu au lit depuis cinq jours que je l’ai dictée avec trop de hâte… Aussi, je t’en prie, pardonne mon retard : j’ai été tellement abattu par la mort de la sainte et vénérable Paula qu’en dehors de cette traduction, je n’ai rien écrit d’autre jusqu’à présent en matière de science sacrée. Nous avons en effet soudainement perdu, comme tu le sais, notre consolation » [10].

Portée en terre par des évêques, Paula repose tout près de la grotte de la Nativité ; son épitaphe, rédigée par Jérome, rappelle comment en elle s’est opérée la conversion du vieux monde romain : « Celle qu’a engendrée Scipion, que les Paul, ses parents, ont mise au monde, la descendante des Gracques, née de l’illustre lignée d’Agamemnon, gît dans ce tombeau ; ses aînés l’ont appelée Paula. Mère d’Eustochium, la première du Sénat romain, elle a adopté la pauvreté du Christ et la bourgade de Bethléem… Quittant son frère, ses parents, Rome sa patrie, ses richesses, ses enfants, elle est inhumée dans la grotte de Bethléem. Et sur les portes de la grotte funéraire : Abaisses-tu tes regards vers l’étroit tombeau creusé dans le rocher ? C’est la demeure de Paula qui habite les royaumes célestes. Quittant Rome sa patrie, elle a abandonné son frère, ses parents, ses richesses, ses enfants ; la voici inhumée dans la grotte de Bethléem. Ici est ta crèche, ô Christ ; ici les Mages, porteurs de présents mystiques, les offrirent à l’Homme-Dieu. La sainte et bienheureuse Paula s’est endormie le 7 des calendes de février, un mardi, après le coucher du soleil. Elle a été ensevelie le 5e jour des mêmes calendes, Honorius Auguste, consul pour la sixième fois et Aristénète étant consuls. Elle a vécu dans le saint propos cinq ans à Rome, vingt ans à Bethléem. Le total de sa vie a rempli cinquante-six ans, huit mois et vingt et un jours » [11].

 

[8] Ep. 108, 20

[9] Ep 108, 27

[10] Ep. 99

[11] Jérôme, Ep. 108, 33-34

Articles de cette rubrique
  1. Faltonia Betitia Proba
    10 août 2018

  2. Caecinia Lolliana
    10 septembre 2018

  3. Marcella
    25 mai 2019

  4. Aconia Fabia Paulina
    20 juin 2019

  5. Cornelia Paula Asina
    25 juillet 2019

  6. Rusticiana
    20 septembre 2019

  7. Marcellina
    25 octobre 2019

  8. Maecia Placidia
    20 décembre 2019

  9. Antonia Melania
    25 novembre 2019