Caritaspatrum
Accueil du siteLES MERES DE L’EGLISE ET AUTRES DAMESMatrones romaines
Dernière mise à jour :
mardi 25 juillet 2017
Statistiques éditoriales :
779 Articles
1 Brève
73 Sites Web
25 Auteurs

Statistiques des visites :
143 aujourd'hui
214 hier
464318 depuis le début
   
Cornelia Paula Asina
mercredi 5 octobre 2011
par Pascal G. DELAGE
popularité : 1%

Membre de la gens Aemilia par son père Rogatus, et de la gens Furia par sa mère Blesilla, Paula, qui naquit le 5 mai 347, passait pour descendre tant des Gracques que de Scipion mais encore du roi des rois Agamemnon. A l’âge de 15 ans, vers 363, Paula fut donnée en mariage à Iulianous Toxotius, un païen (comme l’étaient d’ailleurs les parents de Paula eux-mêmes).

Cinq enfants naîtront de cette union, quatre filles et un garçon : Blesilla, Paulina, Eustochium, Rufina et Toxotius. L’époux devait mourir en 379. C’est à ce moment-là que celle qui allait devenir Paula l’Ancienne pour les générations à venir (pour la distinguer de sa petite fille Paula la jeune) décida de se convertir : à la foi chrétienne si elle n’était pas encore baptisée, mais plus sûrement à l’ascétisme, engagement de tout l’être à la suite du Christ justement désigné par le terme de conuersio. Jérôme parle d’un second baptême à propos de la conversion à l’ascétisme. Ce changement radical de vie s’opéra sous l’influence d’une autre grande dame romaine, de quelques années son aînée, Marcella : « Toi, qui la première, as porté l’étincelle à notre foyer, toi qui as encouragé notre zèle par la parole et par le zèle, et telle une poule, as groupé tes poussins sous tes ailes » fera dira plus tard Jérôme à Paula [1] en parlant de Marcella. En 380, Paula transforme sa maison en véritable « église domestique », où la seconde activement sa troisième fille Eustochium qui se destine aussi à la carrière ascétique.

Paula a 33 ans et a déjà été bien éprouvée par la vie : une dizaine d’années auparavant son grand-père Cethegus avait été exécuté et son beau-frère Hymetius condamné à l’exil pour crime (supposé ou réel ?) de haute trahison lors des procès staliniens qui avaient ensanglanté Rome sous Valentinien Ier. Mais après la mort de ce prince, la famille de Paula rentra en grâce et son oncle maternel, Furius Mecius Gracchus, obtint même le poste prestigieux de la préfecture de la Ville fin 376. Le bonheur dura peu, Paula connut donc tôt le veuvage. L’austérité et la prière devinrent la quête quotidienne des matrones de la domus de l’Aventin. C’est alors qu’arriva d’Orient, fin 381, un moine d’origine dalmate, Jérôme, qui ne tarda pas à devenir le secrétaire de l’évêque Damase et l’animateur du cercle spirituel qui gravitait autour de Paula. Sous la férule de Jérôme, la maîtresse de maison, sa fille, Eustochium, rejointes au début de l’année 384 par Blesilla devenue veuve, mais aussi par d’autres aristocrates comme Feliciane, ces femmes donc s’initièrent à la rumination des Ecritures, à l’étude de l’hébreu : Paula pouvait réciter les psaumes dans cette langue ; par ailleurs, ces femmes de l’aristocratie romaine maîtrisaient sans problème le grec. Elles s’appliquaient aussi à pénétrer la pensée de ceux que l’on appellerait bientôt les Pères de l’Eglise. Les textes d’Origène occupaient une très grande part de leurs études, Origène que Jérôme pourfendra sans répit par la suite.

 

[1] Ep. 46, 1

Articles de cette rubrique
  1. Faltonia Betitia Proba
    5 mai 2011

  2. Caecinia Lolliana
    5 juin 2011

  3. Marcella
    5 août 2011

  4. Aconia Fabia Paulina
    5 septembre 2011

  5. Cornelia Paula Asina
    5 octobre 2011

  6. Rusticiana
    5 novembre 2011

  7. Marcellina
    5 décembre 2011

  8. Maecia Placidia
    5 janvier 2012

  9. Antonia Melania
    5 février 2012