Caritaspatrum
Accueil du siteCHRISTIANISATION DE L’AQUITAINEEutrope de Saintes
Dernière mise à jour :
mercredi 15 novembre 2017
Statistiques éditoriales :
789 Articles
1 Brève
73 Sites Web
31 Auteurs

Statistiques des visites :
0 aujourd'hui
516 hier
498622 depuis le début
   
Brèves
VIENT DE PARAITRE
mercredi 1er novembre

Bernard LANÇON

LA CHUTE DE L’EMPIRE ROMAIN)

La « chute » de l’Empire romain ne cesse de faire couler beaucoup d’encre. Plus encore, elle a suscité un nombre de publications sans précédent ces dernières années. On la traite à tort comme une énigme historique qu’il s’agirait de résoudre en identifiant les causes, alors que c’est bien la longévité de l’Empire romain qui relève de l’énigmatique. Si ce livre raconte et interroge naturellement le dernier siècle de l’empire d’Occident, il entend montrer que sa « chute » est largement un fantasme. Non seulement il est impossible d’en épuiser la réalité, mais encore la culture occidentale semble n’avoir aucun désir d’y renoncer. La raison en est peut-être que cet abandon mettrait en cause le pessimisme foncier qui la sous-tend. Cette « chute » est devenue une histoire sans fin, car on s’efforce en vain d’accumuler les facteurs incertains d’un événement sans contours définissables, tandis qu’elle sert en réalité de miroir et d’exutoire à nos angoisses.

Editeur : Perrin

ISBN : 9782262048266

 
De la légende à l’histoire.
samedi 15 novembre 2014
par Pascal G. DELAGE
popularité : 21%

RUMEURS DE LEGENDE DOREE

Selon le « Guide du pèlerin de saint Jacques de Compostelle » d’Aymery Picaud (XIIe siècle), Eutrope aurait été d’origine perse et fils du roi Xersès. Ayant entendu parlé de Jésus, il fit le voyage en Palestine où il rencontra Martial, le futur évêque de Limoges. Malheureusement il ne parvint à Jérusalem que le jour des Rameaux. N’ayant pu empêcher l’arrestation du Christ, il se dépêcha de rentrer chez lui pour y lever une armée afin de délivrer le Messie. Etant arrivé une nouvelle fois trop tard, il reconduit les soldats perses chez son père non sans massacrer les Juifs de Perse, détail atroce qui en dit long sur l’antisémitisme des campagnes du Moyen-âge. De retour en Palestine, il rejoignit les premiers disciples et, selon certaines variantes de la légende, il arriva en Gaule en compagnie des Saintes Maries de la Mer avant que saint Pierre en personne ne lui confie l’évangélisation de la Saintonge.

S’étant installé dans un quartier pauvre de Mediolanum Santonorum, il y convertit de nombreuses personnes dont la noble Eustelle, la fille du gouverneur romain, jeune vierge qu’il baptise à l’âge de 13 ans. Le père, furieux, renie sa fille, puis soudoie les bouchers de la ville pour qu’ils le débarrassent du perturbateur. Ces derniers provoquent une émeute de plus de 2000 personnes, Eutrope y est pris à partie, frappé à coups de hache et finalement meurt martyr. Eustelle et les premiers disciples viennent de nuit prendre le corps et vont l’ensevelir dans le jardin de la jeune femme. Dans les versions les plus pieuses de la légende, Eustelle est mise à mort sur l’ordre de son père et inhumée auprès de son père spirituel.

Eutrope de Saintes
Statue d’Eutrope de Saintes (bois) conservée dans l’église St-Eutrope d’Agudelle (Charente-Maritime).

 
Articles de cette rubrique
  1. De la légende à l’histoire.
    15 novembre 2014

  2. L’Aquitaine et les nouvelles donnes de la fin du IVe siècle.
    15 décembre 2014

  3. Des traces aux lettres
    25 juin 2015