Caritaspatrum
Accueil du siteLES PETITES JOURNEES DE PATRISTIQUEHilaire de Poitiers et la passion de la communion
Dernière mise à jour :
vendredi 20 octobre 2017
Statistiques éditoriales :
785 Articles
1 Brève
73 Sites Web
29 Auteurs

Statistiques des visites :
227 aujourd'hui
273 hier
488828 depuis le début
   
Bonne Nouvelle de saint Hilaire
lundi 25 avril 2011
par Annie WELLENS
popularité : 10%

Que les personnes présentes qui ont oublié de souscrire aux Actes de la PJP, Hilaire de Poitiers et la passion de la communion, se réjouissent ; que les participants pensant avoir tout engrangé à l’écoute se détrompent : l’intégralité de plusieurs interventions n’a pu être dite, faute de temps, mais les écrits en témoigneront ; que les absents, désolés de n’avoir pu participer, exultent. Tous peuvent retenir dès aujourd’hui un ou plusieurs exemplaires.

Oui, je l’avoue, je le confesse, je le proclame, je mets cartes (et bulletins de souscription) sur table, sur papier et sur écran : ceci est une publicité, une « réclame » si l’on préfère. Mais une « pub » qui ne doit rien à l’évangile selon saint Mark [1] mais tout à la distinction aristotélicienne du but immédiat et de la finalité ultime, autrement dit, en grec, le scopos et le télos. Jean Cassien, dans sa première Conférence, transcrit ainsi les propos d’Abba Moïse : Tout art, dit abba Moïse, toute discipline, a son « scopos », c’est-à-dire son but, et son « telos », c’est-à-dire une fin qui lui est propre. Il le regarde, celui qui désire passionnément se livrer à un art quelconque, et souffre volontiers, d’une âme égale, tous les labeurs, les dangers et les pertes…. Ceux encore qui font du commerce, ne craignent pas de courir les hasards de la mer et ne s’effraient d’aucun péril : les ailes de l’espoir les poussent à la fin qui est le gain [2].

Est-ce à dire que notre télos est le gain au profit de notre association Caritaspatrum ? Ce serait enfermer l’horizon du propos de Cassien dans un seul exemple marchand. Car tout bon lecteur du Journal Officiel, en tombera, sinon à genoux, du moins d’accord : la finalité des colloques et PJP orchestrés par Caritaspatrum est de porter à la connaissance du plus grand nombre le travail et la recherche des spécialistes des Pères de l’Église et de l’Antiquité Tardive [3] . Un temps pour l’oral, un temps pour l’écrit. C’est ainsi que cheminent l’ardeur, la saveur et la fécondité de la connaissance : de l’intervenant à l’auditeur, de l’auteur au lecteur, et de lecteur en lecteur. Grâce au but immédiat : assurer le financement de l’édition des Actes par un nombre suffisant de souscriptions. D’ores et déjà, familiers de ce site, soyez-en remerciés.

Annie Wellens

 

[1] Abréviation familière du titre de l’apocryphe : « Évangile selon saint Marketing ». Actuellement inédit.

[2] Jean Cassien, Le but et la fin du moine (Conférence 1 – Abba Moïse), in Conférences, tome 1, Sources Chrétiennes, Cerf.

[3] Journal Officiel de la République Française, 28 février 2009.

Documents joints à cet article :