Caritaspatrum
Accueil du siteSOURCES
Dernière mise à jour :
lundi 15 juillet 2019
Statistiques éditoriales :
820 Articles
1 Brève
76 Sites Web
53 Auteurs

Statistiques des visites :
60 aujourd'hui
244 hier
726328 depuis le début
   
Grégoire de Nysse, « Contre Eunome, I » (vol. 2)
vendredi 25 février 2011
par Jean-Claude LARCHET
popularité : 2%

Le Contre Eunome est, avec les « petits traités trinitaires », l’œuvre théologique majeure de saint Grégoire de Nysse.

Celui-ci y réfute la théorie d’Eunome, membre du parti néo-arien des anoméens. N’acceptant pas l’« homoousios » (c’est-à-dire le fait que le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont de même essence) proclamé par le concile de Nicée, ceux-ci soutenaient que le Fils est fondamentalement dissemblable (« anhomoios ») du Père. Eunome (335-ca 395), évêque de Cyzique, partiellement influencé par le néo-platonisme, développa une théorie particulière pour justifier cette position, exprimée d’abord dans son « Apologie » (vers 360) : Dieu (le Père) est en soi une essence inengendrée ; il en résulte que l’Inengendré ne peut partager sa nature par engendrement. L’appellation d’ « engendré » désigne l’essence du Fils, qui été produite par une énergie du Père alors qu’elle n’était pas. Inférieur au Père, le Fils a cependant un statut supérieur à celui des autres êtres tirés du néant, car c’est lui qui en est le créateur. Il est certes Dieu, mais pas au même titre que le Père. L’Esprit est troisième en dignité, en ordre et en nature. Il est inférieur au Fils, ayant été produit par l’énergie du Fils sur ordre du Père. Il est la première créature du Monogène, mais la qualité divine et la puissance démiurgique que possède celui-ci lui font défaut.

Après une première partie, introductive (parue dans un précédent volume de la collection « Sources chrétiennes »), cette deuxième partie du premier livre du « Contre Eunome » aborde le fond de la question, et vise en particulier à réfuter l’idée eunomienne selon laquelle Dieu le Père seul étant l’inengendré, le Fils serait d’une essence dissemblable à celle du Père. Alors qu’Eunome affirme que l’essence du Père est la plus élevée et la plus authentique, Grégoire conteste le principe d’essences plus ou moins authentiques et plus ou moins grandes, et montre que pas plus que le Fils n’est inférieur au Père, l’Esprit n’est inférieur au Père et au Fils. Il montre qu’il n’y a pas dans la Trinité une pluralité d’essences, mais une seule essence. Il critique également la théorie eunomienne des énergies et démontre l’absurdité d’une conception qui fait d’une énergie le Père du Monogène. Accusant Eunome de recourir à des raisonnements sophistiques et de tendre vers le manichéisme, Grégoire affirme l’unité d’essence dans la Trinité, et aussi l’unité d’énergie, soulignant que l’énergie est indissociable de l’essence. La réflexion théologique de Grégoire se révèle capitale pour montrer l’égalité des hypostases divines à partir de leur unité d’essence et d’énergie. Elle constitue aussi une étape essentielle dans l’élaboration, au sein de la tradition patristique, de la théologie des énergies divines, définissant de manière précise l’énergie dans sa relation à l’essence, dont elle est distincte sans être séparée. Elle apporte également des précisions en ce qui concerne les rapports entre les hypostases et l’essence, montrant que ce qui vaut pour le Père vaut pour le Fils et l’Esprit selon l’essence et l’énergie, bien que les trois Personnes restent différentes quant à leurs particularités hypostatiques.

R. Winling fournit une traduction claire et précise du texte. Mais pourquoi utiliser pour traduire « ousia » le néologisme « ousie » alors que le mot « essence » existe dans le langage théologique courant et convient parfaitement, ou encore le mot « agénnésie » pour rendre « agennèsia », qui est lui aussi une transposition plutôt qu’une traduction ?

Jean-Claude Larchet

Grégoire de Nysse, « Contre Eunome »

Sources : wwww.orthodoxie.com

 
Articles de cette rubrique
  1. « Les « Propos sur la contrition » de Jean Chrysostome et le destin d’écrits de jeunesse méconnus »
    20 mai 2010

  2. « L’Eucharistie, école de vie » chez Jean Chrysostome
    15 février 2010

  3. Origène, « Commentaire sur l’Épitre aux Romains », vol. I, Livres I-II.
    20 février 2010

  4. Les symboles du christianisme ancien (Ier-VIIe siècle) de Gérard-Henry Baudry.
    10 avril 2010

  5. Grégoire le Grand, « Morales sur Job ». Sixième partie (Livres XXX-XXXII).
    20 juin 2010

  6. Paroles et exemples des Anciens. Recueil ascétique de Paul Evergétinos
    20 juillet 2010

  7. « Paroles et exemples des Anciens. Recueil ascétique de Paul Evergétinos », tomes 3 et 4.
    20 août 2010

  8. « La tradition grecque de la Dormition et de l’Assomption de Marie ».
    20 septembre 2010

  9. Jean Damascène, « La Foi orthodoxe »
    20 octobre 2010

  10. Actes et passions des martyrs chrétiens des premiers siècles
    20 novembre 2010

  11. Philippe Henne, « La Bible et les Pères »
    20 décembre 2010

  12. Maxime le Confesseur, « Questions à Thalassios (I-XL) ».
    25 janvier 2011

  13. Grégoire de Nysse, « Contre Eunome, I » (vol. 2)
    25 février 2011

  14. Stephane Bigham, « Les images chrétiennes »
    25 mars 2011

  15. Patristique et oecuménisme : thèmes, contextes, personnages
    20 avril 2011

  16. Philippe Henne, « Tertullien l’Africain »
    20 mai 2011

  17. Clément d’Alexandrie, « Quel riche sera sauvé ? »
    25 juin 2011

  18. « L’Antichrist ». Anthologie introduite par Cristian Badilita
    25 juillet 2011

  19. Alexandre Faivre, « Chrétiens et Eglises, des identités en construction ».
    15 septembre 2011

  20. Origène, « Commentaire sur l’Épître aux Romains, tome III, Livres VI-VIII »
    25 octobre 2011

  21. Évagre le Scholastique, « Histoire ecclésiastique - Livres I-III »
    30 novembre 2011

  22. Riches et pauvres dans l’Église ancienne
    30 janvier 2012

  23. Saint Maxime le Confesseur (580-662)
    20 mars 2012

  24. Recension « Les Pères de l’Eglise et la chair »
    20 avril 2012

  25. Patristique et œcuménisme : thèmes, contextes, personnages.
    15 juin 2012

  26. Textes en ligne des Pères dans la Foi - sur Migne.fr
    15 juillet 2012

  27. « Basile le Grand » de Philippe HENNE
    20 juillet 2012

  28. Antonio Orbe, « Introduction à la théologie des IIe et IIIe siècles »
    20 août 2012

  29. Maxime le Confesseur, « Questions à Thalassios », vol. 2
    20 octobre 2012

  30. Recension : Cyprien de Carthage, « Ceux qui sont tombés »
    20 novembre 2012

  31. Grégoire de Nysse, « Contre Eunome », II.
    15 décembre 2013

  32. Origène, « Commentaire de l’épître aux Romains », Livres IX-XI.
    20 décembre 2012

  33. Jean Chrysostome, « Homélies sur la Résurrection, l’Ascension et la Pentecôte », tome 1.
    15 mars 2014

  34. Amphiloque d’Iconium, Homélies – Fragments – Lettres
    15 février 2013

  35. « Divine liturgie de saint Jacques, Frère du Seigneur en slavon et en français »
    5 juillet 2014

  36. « La lettre au service du Verbe ». Correspondance de Paulin de Nole.
    25 avril 2013

  37. Philippe Henne, « Le vertige divin. La saga des stylites »
    5 août 2014

  38. Anastase le Sinaïte, « Trois homélies », suivies de « Questions et réponses spirituelles et pastorales choisies ».
    20 juillet 2013

  39. « Prier quinze jours avec Jean Chrysostome » de Laurence Brottier.
    15 octobre 2014

  40. « Constantin le Grand. Empereur romain, empereur chrétien »
    20 août 2013

  41. « Discours ascétiques. Commentaires » d’Abba Isaïe.
    25 novembre 2014

  42. Eusèbe de Césarée, « Vie de Constantin ».
    20 octobre 2013

  43. Hiéromoine Macaire de Simonos-Pétra, « Le Synaxaire. Vie des saints de l’Église orthodoxe »
    25 janvier 2015

  44. Jean Chrysostome , « L’impuissance du diable ».
    20 novembre 2013

  45. Recension : Guillaume BADY, « Jean Chrysostome, Trop occupé pour t’occuper de ta vie ?
    20 avril 2015

  46. Père Théodore Papanicolaou, « La vision de la mort à la lumière des Pères de l’Eglise »
    25 mai 2015

  47. Grégoire de Nysse, Éloge de Grégoire le Thaumaturge. Éloge de Basile.
    25 décembre 2015

  48. Ambroise de Milan, « La fuite du siècle »
    10 février 2016

  49. Maxime le Confesseur, Questions à Thalassios,
    10 mars 2016

  50. Michel Quenot, « Maladie et guérison : les saints médecins anargyres »
    15 octobre 2016

  51. Pseudo-Denys l’Aréopagite « Les Noms divins, I-IV », « Les Noms divins V-XIII – La Théologie mystique »
    5 décembre 2016

  52. Philippe Henne, « Clément d’Alexandrie »,
    5 janvier 2017

  53. Grégoire de Nysse, « Réfutation de la profession de foi d’Eunome ».
    10 février 2017

  54. Cyrille d’Alexandrie, « Contre Julien », tome Il, livres III-V.
    25 avril 2017

  55. Grégoire Palamas, « Traités démonstratifs sur la procession du Saint-Esprit »
    25 mai 2017

  56. Isidore de Péluse, « Lettres, tome III, 1701-2000 »
    10 octobre 2017

  57. Evagre le Pontique, « Chapitres sur la prière ».
    10 décembre 2017

  58. Évagre le Pontique, À Euloge – Les vices opposés aux vertus.
    15 janvier 2018

  59. Grégoire de Nysse, Lettre canonique. « Lettre sur la Pythonisse » et autres lettres pastorales.
    10 février 2018

  60. Patrick Koelher, « Sainte-Odile. Le mont et les grâces »
    10 juillet 2018

  61. Jean Chrysostome, « Panégyriques de martyrs », tome I
    5 août 2018

  62. Grégoire de Nysse, « Homélies sur le Notre Père »
    5 septembre 2018

  63. Recension : Saint Grégoire Palamas, « Les Cent cinquante chapitres »
    10 janvier 2019

  64. Cyrille d’Alexandrie, Commentaire sur saint Jean. Tome I (Livre I)
    5 mars 2019

  65. Origène et la fonction révélatrice du Verbe incarné
    5 juin 2019

  66. L’Abeille et l’acier, Clément d’Alexandrie et Origène
    15 juillet 2019