Caritaspatrum
Accueil du siteEDITORIAL
Dernière mise à jour :
vendredi 20 octobre 2017
Statistiques éditoriales :
785 Articles
1 Brève
73 Sites Web
29 Auteurs

Statistiques des visites :
62 aujourd'hui
253 hier
488044 depuis le début
   
Résurrection de Bacchus selon Sédulius
dimanche 1er octobre 2017

popularité : 34%

Grâce (et le mot n’est pas trop fort) à la confiance de son épouse, à la vigilance de l’Abbé de Saint Oyend et à la lecture des « barbares beautés » de l’hymne sur la vie du Christ de Coelius Sedulius, Bacchus sort, comme neuf, du tombeau de ses extravagances ascétiques. Le « Carmen paschale » du même Sédulius lui confirme sa restauration.

Le quatrième jour, Lazare / Déjà puant recouvre la vie / Et, délivré des chaînes de la mort, / Est devenu le survivant de soi-même. Bessus et Vera très chers, je remercie Sédulius [1] dont les barbares beautés de l’hymne abécédaire sur la vie du Christ a produit en moi un séisme qui m’a fait remonter du tombeau où m’avait enseveli une mauvaise ivresse spirituelle. Je désespère de comprendre celui que je fus au cours de ces cinq mois pendant lesquels je n’ai cessé de descendre vertigineusement les degrés de l’ignominie envers mon épouse, jusqu’à renier qui nous étions l’un pour l’autre.

 

[1] Bacchus avait déjà évoqué, à la fin de la lettre 8 de ce corpus, Sédulius : Avec Sédulius (faut-il le prénommer Coelius ? J’ai lu des avis contraires sur le sujet) je prie le Seigneur de nous accorder le bonheur de Pâques perpétuelles. On sait très peu de choses sur cet auteur de la moitié du Ve siècle, souvent confondu avec Sédulius Scot, son quasi-homonyme irlandais du IX ème siècle. Bacchus, qui vit au VII ème siècle ne pouvait connaître que le premier.

Articles de cette rubrique
  1. Résurrection de Bacchus selon Sédulius
    1er octobre 2017