Caritaspatrum
Accueil du siteCHRONICAE WELLENSIS
Dernière mise à jour :
mardi 10 décembre 2019
Statistiques éditoriales :
833 Articles
1 Brève
76 Sites Web
60 Auteurs

Statistiques des visites :
218 aujourd'hui
217 hier
764437 depuis le début
   
Les Pokemon gothiques
mardi 30 mars 2010
par Annie WELLENS
popularité : 5%

L’héroïne de cette histoire authentique avait-elle lu de manière fondamentaliste les textes messianiques d’Isaïe, ceux qui font habiter le loup avec l’agneau et se coucher le léopard près du chevreau ? Toujours est-il que le petit animal aux airs de chien perdu qui s’obstine à la suivre sur la plage marocaine où elle passe ses vacances lui paraît digne d’adoption. Elle le nourrit, le caresse, sous les regards ironiques des gens du cru. Mais l’amour brave l’ironie : elle met l’animal dans ses bagages pour le voyage de retour. Arrivée à la maison, la dame présente au petit chien le chat qui est déjà l’hôte, sinon le véritable propriétaire des lieux, comme tout chat qui se respecte. Ils ne sautent pas de joie dans les pattes l’un de l’autre mais semblent accepter une paisible cohabitation. Ils iront jusqu’à partager un bout du lit de leur commune maîtresse. Il y eut plusieurs soirs, il y eut plusieurs matins, et la dame vit que cela était bon. Elle en déduit que tout va pour le mieux entre chat et chien.

Et puis, il y eut le soir où, rentrant chez elle, le désastre apocalyptique succède à la fête messianique : le chat, éclaté, gît sans tête, son sang étoile les murs et rougit le sol. Commotionnée mais encore assez lucide pour se rappeler qu’un chat n’implose pas de lui-même - sauf à le mettre dans un four à micro-ondes -, elle bondit sur l’autre bête qu’elle emporte pour consultation psychiatrique chez un vétérinaire. « Mon chien est devenu fou », lui annonce-t-elle tout de go en lui présentant l’animal. « Ça, un chien ? s’étonne le praticien. « Madame, vous vivez avec un rat. Du Maroc, peut-être, mais un rat. » Pendant que la dame, saisie de frissons rétrospectifs, revoit, dans un chavirant flash-back, le rat-perdu-sans-collier sautant sur son lit, furetant dans sa cuisine, se lovant sur ses genoux, le vétérinaire rêve qu’il s’appelle Freud et qu’un parterre de psychanalystes applaudit sa communication intitulée : « La femme au rat ».

A l’époque médiévale, la femme au rat ne se fût pas laissé surprendre. Pour l’édification de tous, les bêtes fantastiques grouillaient sur les chapiteaux romans, et, pour ceux qui savaient lire, de savants ouvrages sur « les propriétés des animaux » recommandaient la méfiance envers, par exemple, « le moine de mer ». Mi-homme mi-poisson, sa tête ressemblait « à celle d’un moine tonsuré de frais ». A poisson frais, la tonsure fraîche, le fantastique n’exclut pas la logique. Les mêmes livres conseillaient la fuite face à la « leucrocotte », reconnaissable, comme on sait, « à sa croupe de cerf, sa poitrine de lion, son pied fourchu, son haleine pestilentielle et… sa voix d’homme ». Le rat de cette histoire figure peut-être dans la liste des « rats de plage, dangereux séducteurs ». Sur le livre d’or d’une exposition consacrée au bestiaire fantastique roman, j’ai lu cette appréciation d’un visiteur : « Les gothiques avaient donc aussi leurs Pokémon. » La confusion est à l’ordre du jour : celle des styles, des époques et des espèces animales. Un glosateur anonyme ne tardera pas à modifier ainsi le verset 7 du psaume 36 : « Tu sauves, Seigneur, l’homme, les bêtes et les Pokémon ».

Chronique publiée dans La Croix le 14 novembre 2000

 
Articles de cette rubrique
  1. Augustin, coach !
    15 mai 2008

  2. La tyrannie du partage
    25 mai 2008

  3. Les mots de la bouche
    2 août 2008

  4. Intelligence de la louange (I)
    4 septembre 2008

  5. Intelligence de la louange (II)
    16 octobre 2008

  6. Au secours, Jean Damascène !
    16 novembre 2008

  7. Des anges dans nos campagnes
    22 décembre 2008

  8. Le sermon aux motards du futur Mgr Mousset
    22 janvier 2009

  9. Excès d’assurance
    22 février 2009

  10. Je ne pèche plus, je rate ma cible...
    25 mars 2009

  11. De l’usage du pastis en philosophie
    25 avril 2009

  12. L’acédie quel souci !
    25 mai 2009

  13. Mon mari a la haine
    20 juin 2009

  14. Brèves hors comptoir
    25 juillet 2009

  15. Graffiti en péril
    25 août 2009

  16. Challenge biblique
    25 septembre 2009

  17. Une poule sur un mur
    25 octobre 2009

  18. Le sacré-sucré
    25 novembre 2009

  19. Black-blanche-beur
    25 décembre 2009

  20. Therapeutic park
    25 janvier 2010

  21. Les disparus de l’abbaye (ou l’art de noyer un poisson nommé Ichtus)
    25 février 2010

  22. Les Pokemon gothiques
    30 mars 2010

  23. Sur un air d’autoroute
    5 mai 2010

  24. Les montagnes bondissent comme des béliers
    5 juin 2010

  25. Chats échaudés
    5 juillet 2010

  26. Berceuse pour un coursier
    5 août 2010

  27. Petites variations augustiniennes en signe de reconnaissance
    15 septembre 2010

  28. De l’éthique au Cantique
    15 octobre 2010

  29. Tentations zodiaco - sacerdotales
    15 novembre 2010

  30. Arlésiennes du livre religieux
    15 décembre 2010

  31. Déchetterie, mon beau souci
    15 janvier 2011

  32. Envol d’abeilles aux éditions du Cerf
    20 février 2011

  33. Lettre à une bibliothécaire
    20 mars 2011

  34. Humeur volatile
    30 mai 2011

  35. Lettre à un jeune libraire
    30 juin 2011

  36. Un temps pour la vacance intérieure : l’abeille contre l’araignée, 1er round
    10 septembre 2011

  37. Victoire de l’abeille sur l’araignée par K.O.
    20 octobre 2011

  38. Soignés soignants et vice versa
    20 novembre 2011

  39. Humeur élastique
    20 décembre 2011

  40. Billet d’humeur festive
    20 janvier 2012

  41. Pour Louisette, lectrice par désir
    25 février 2012

  42. Libraire en colère
    25 mars 2012

  43. Le bibliothécaire huguenot en exil et l’archiviste de La Haye : découverte d’une nouvelle légende concernant Grégoire de Narek
    1er mai 2016