Caritaspatrum
Accueil du siteCHRONICAE WELLENSISCorrespondance campagnarde
Dernière mise à jour :
jeudi 5 décembre 2019
Statistiques éditoriales :
832 Articles
1 Brève
76 Sites Web
59 Auteurs

Statistiques des visites :
92 aujourd'hui
581 hier
762766 depuis le début
   
Promesse de vendanges spirituelles.
lundi 1er septembre 2008
par Annie WELLENS
popularité : 4%

Cher et vraiment très estimé Bacchus, ta lettre a mis en mon âme davantage de joie que l’excellence de la moisson maintenant achevée et l’annonce de vendanges prometteuses. L’ancienneté de notre amitié ne cesse de me surprendre par sa capacité de renouvellement. Comme s’est renouvelé, pour ta Silvania et toi, le feu de votre union en découvrant ensemble les merveilles de Caritaspatrum. Sans doute vérifions-nous ainsi l’adage de saint Exupère, évêque de Tolosa : aimer ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder dans la même direction.

On répète cette phrase à l’envi dans nombre de demeures chrétiennes. Et pourtant je n’ai pas trouvé de confirmation écrite concernant l’attribution de cette assertion à saint Exupère dans les lettres où le grand Jérôme fait l’éloge de sa charité céleste lors de l’invasion de Tolosa par les Vandales. Mais je ne désespère pas d’en trouver trace chez notre Paulin de Nole qui lui donne la première place parmi les épiscopes de son temps. L’étude se nourrit de patience.

Ton journal de voyage m’a relancé vers l’aventure, bien que je n’ai pu accomplir qu’un aller-retour rapide en solitaire sur le site qui nous occupe. Ce qualificatif de « solitaire » peut te paraître étrange puisque tu sais que les pèlerins de Caritaspatrum se pressent en nombre aux portes du saint domaine. Mais il me manquait Vera, la moitié de mon âme, qui, elle, se méfierait plutôt de mon attirance pour ces lieux. J’ai bien reconnu ce sourire annonciateur du rire, lorsque je lui ai lu le passage de ta missive évoquant la passion de Silvania pour son ancêtre présumée, Silvia. « Si elle continue sur ce chemin elle fera bientôt de son époux un apotactite réduit à un repas par jour », me dit-elle de cette voix docte et musicale qui m’impressionne toujours, comme me surprend sa faculté d’employer des mots justes et rares, ainsi cet apotactite qui nous vient des ascètes d’Egypte, mais dont la signification s’est chargée à nos jours d’une coloration dissidente. Je sais que Vera se lève dès l’aube pour lire, mais comme elle ne m’en a jamais parlé, je respecte son silence et me contente de respirer son parfum dans ma bibliothèque en repérant quelques volumes mal reclassés.

Lorsque tu remettras les voiles pour de nouvelles découvertes tu constateras qu’avoir différé ton entrevue avec Euphémie de Chalcédoine te permet maintenant de rencontrer tout près d’elle Pélagie d’Antioche. D’une belle foulée martyriale elles ouvrent la grande Procession des vierges de Ravenne. Dans la salle d’études réserve-toi suffisamment de temps pour consulter l’important mémoire de Martin, non de Tours mais de Saint-Etienne, sur les ministères, des temps apostoliques à Cyprien de Carthage, ainsi que le dialogue enjoué de Pascal-Grégoire, qui enseigne les futurs presbytres à Burdigala, avec un chroniqueur de la Civitas Parisiorum découvrant les Pères sous l’influence des femmes. Tu auras bien mérité ensuite un plongeon rafraîchissant dans les eaux chrysostomiennes (ou du moins supposées telles à certains endroits) de deux homélies sur Pélagie avant d’affronter à contre-courant Octaviana, une bête noire des clercs de Rome. Et, pour terminer ta visite, tu pourras, de nouveau à l’école de saint Jean Bouche d’Or, goûter un vin qui t’enlève les mots de la bouche. A ce sujet dis-moi si, à Condat, pour conserver votre fameux vin jaune tant prisé par Pline le Jeune, vous utilisez ces amphores paillées, à fond plat, qui font fureur dans le Biterrois ? Je me suis d’abord méfié de cet engouement. Mais un ami de là-bas, qui fait commerce de vin avec les grandes familles romaines, m’en a livré une, ornée d’un charmant libelle indiquant : « je suis un vin de Béziers et j’ai 5 ans ». Mon regard fut conquis, puis mon palais, enchanté.

Je soupire après l’instant béni qui verra nos retrouvailles. Porte-toi bien dans la grâce de Dieu.

Bessus

 
Articles de cette rubrique
  1. De l’utilité de la navigation sur le Net.
    1er juin 2008

  2. Quand Bacchus s’intéresse aux Pères...
    15 juillet 2008

  3. Promesse de vendanges spirituelles.
    1er septembre 2008

  4. Pédagogie spirituelle
    15 octobre 2008

  5. Appétit de sciences
    1er décembre 2008

  6. Fièvre sternutatoire
    15 janvier 2009

  7. Agacements machistes...
    1er mars 2009

  8. Rencontre après Martin
    15 avril 2009

  9. Coup de tonnerre.
    1er juin 2009

  10. D’une correspondance à l’autre.
    15 juillet 2009

  11. Querelle hymnologique
    1er septembre 2009

  12. Entre vin nouveau et table tournante
    15 octobre 2009

  13. Vers la Lumière.
    1er décembre 2009

  14. De la réduction de texte à la réduction de tête
    15 janvier 2010

  15. D’un hymnographe à l’autre.
    1er mars 2010

  16. Où se résolvent heureusement deux affaires douloureuses pour Bacchus
    15 avril 2010

  17. Terreur volcanique
    1er juin 2010

  18. Douceur médocaine
    15 juillet 2010

  19. Une première liturgique à Mediolanum Santonum : le 15 août
    1er septembre 2010

  20. Turbulences intérieures et menaces incendiaires
    15 octobre 2010

  21. Trafic d’influences, d’Orphée à Grégoire de Nazianze
    1er décembre 2010

  22. De la colère aux larmes : rigueurs de l’exégèse et soucis de voisinage
    15 janvier 2011

  23. Commando colombanophile dans le Golfe des Pictons
    1er mars 2011

  24. La tentation de Saint Hilaire. Un parchemin retrouvé.
    15 avril 2011

  25. Dur printemps pour les Pictons.
    1er juin 2011

  26. Chrysostom’attitude en Narbonnaise.
    15 juillet 2011

  27. La monachomyomachie ou les moines contre les mulots
    1er septembre 2011

  28. Origène for ever !
    15 octobre 2011

  29. Lumière nouvelle sur le péché de saint Patrick.
    1er décembre 2011

  30. Discernement spirituel par correspondance
    15 janvier 2012

  31. Dégel intérieur mais frimas extérieurs. Bonus : un scoop sur les ragondins.
    1er mars 2012

  32. Le phénix de Lactance et le vin de Muscat, ou la thérapeutique spirituelle de Silvania
    15 avril 2012

  33. A mystagogie déplacée, liturgie dévoyée
    1er juin 2012

  34. De la pluie aux larmes, que d’eau ! que d’eau !
    15 juillet 2012

  35. Virgile, le Pseudo-Longin, Antoine et Athanase, même combat !
    1er septembre 2012

  36. De Johannes-Petrus à Doliprane de Céphalée.
    15 octobre 2012

  37. Picnolepsie et antiennes Ô
    1er décembre 2012

  38. Bacchus, vous avez dit : « dévarié » ?
    15 janvier 2013

  39. De Bethléem à Madiran : nouvelles lueurs sur le caractère de Jérôme
    1er mars 2013

  40. La joyeuse cinquantaine
    15 avril 2013

  41. D’Eugène de Tolède aux « énergumènes »
    1er juin 2013

  42. Sentiment océanique
    15 juillet 2013

  43. Des « astrologues chrétiens » : oxymore ou coquecigrue ?
    1er septembre 2013

  44. Les « reliques » ou le feu aux poudres
    15 octobre 2013

  45. Esclave, chasse les mouches !
    1er décembre 2013

  46. Mystère de l’esperluette
    15 janvier 2014

  47. Du Verbe abrégé à la bulle d’eau humaine
    1er mars 2014

  48. Benoit et Colomban : même combat spirituel ?
    1er mai 2014

  49. L’hémine et le charivari
    15 juin 2014

  50. Main basse sur les reliques de Benoît et Scholastique
    15 août 2014

  51. Venance Fortunat, auteur de « Frère Jacques » ?
    15 septembre 2014

  52. Marmite bouillante, amitié florissante
    1er décembre 2014

  53. L’érysipèle, l’hérésie et le Christ médecin
    15 janvier 2015

  54. Erasme et le vin de Nîmes
    15 avril 2015

  55. Confession ou rétractation ?
    1er juin 2015

  56. Le Purgatoire, ou l’Enfer climatisé
    15 juillet 2015

  57. Le Bréviaire d’Alaric ou le salut (pour Bessus) par les Wisigoths
    15 septembre 2015

  58. Haro gaulois sur les stylites !
    1er novembre 2015

  59. Polémique monastique en Armorique et menace de burn-out pour Bessus
    1er mars 2017

  60. Romanos le Mélode : plus fort que le son des cloches et des orgues !
    15 décembre 2015

  61. De l’allitération au kakemphaton et du kakemphaton à l’Hypapante
    15 février 2016

  62. Du bréviaire hispano-mozarabe au sang de Jupiter
    15 juin 2016

  63. L’ascension du Mont Ventoux, un « copié-collé » de celle du Crêt Pourri, ou : Pétrarque a-t-il plagié Bacchus ?
    15 août 2016

  64. Corrupticoles, phantasiastes et dyscoles, ou la mise en abyme de Bessus
    1er novembre 2016

  65. La « Divine Liturgie » de Jean Chrysostome au monastère de Saint Oyend ?
    1er janvier 2017

  66. L’appel au secours de Silvania : Bacchus tenté par l’enkratéia
    1er juin 2017

  67. Proskynèse, douleurs articulaires et crottes de bouquetins
    1er août 2017

  68. Résurrection de Bacchus selon Sédulius
    1er octobre 2017

  69. Ordination presbytérale au pays des Colliberts : une première !
    1er février 2018

  70. Archives en péril au monastère des Îles d’Hyères
    15 mars 2018

  71. Epanadiplose, Buisson ardent et Troussepinette, ou le retour victorieux de Bessus au jardin
    1er juillet 2018

  72. Sacramentaires gélasiens et souris théophages
    15 septembre 2018

  73. Des Odes de Salomon au jaune liturgique
    15 décembre 2018

  74. Il était une fois … La (fausse) question de l’âme des femmes
    1er avril 2019