Caritaspatrum
Accueil du siteCHRONICAE WELLENSIS
Dernière mise à jour :
mardi 20 août 2019
Statistiques éditoriales :
823 Articles
1 Brève
76 Sites Web
54 Auteurs

Statistiques des visites :
167 aujourd'hui
278 hier
735834 depuis le début
   
Mon mari a la haine
samedi 20 juin 2009
par Annie WELLENS
popularité : 2%

La malheureuse connut un mauvais départ dans l’existence car mon mari la planta pour éviter de peindre les murs extérieurs de notre salle de bains. L’infortunée dut percevoir qu’elle n’était pas aimée pour elle, mais assimilée à une couche de peinture. De ce fait elle voulut forcer l’attention et en fit plus qu’on ne lui demandait : après un galop d’essai sur notre toiture, elle caracola sur celle du voisin. Une façon subtile de réclamer d’être taillée pour qu’on s’occupât d’elle. Cette constatation dépita le jardinier amateur qui dort profondément en mon mari et n’entend pas être réveillé. Au printemps, la douceur des jeunes pousses ne l’attendrit en rien, et lorsque l’été la vigne déploie la splendeur de ses feuilles, j’entends mon conjoint murmurer, accablé : « J’aurais mieux fait de me casser une jambe le jour où j’ai planté ça ! ». La haine d’autrui -allant jusqu’au refus de le nommer- peut conduire à l’automutilation. En hiver, sa rancœur se charge de mépris : « En plus, c’est laid à cette saison », assène-t-il à la pauvrette dénudée et frissonnante.

Un soir d’automne j’ai cru vivre en direct les versets 5 et 6 du chapitre 5 d’Isaïe : un propriétaire, déçu par le verjus que lui donne sa vigne, la voue au saccage. Certes, mon mari n’attendait pas de muscat de sa vigne vierge, mais pour le saccage, il s’y était entendu. La moitié de la plante gisait sur le sol, arrachée. « Ce n’est pas moi, c’est le voisin », me dit-il précipitamment, alliant la fourberie d’Adam aux instincts meurtriers de Caïn.

L’ampleur du saccage abattit pour un temps sa détestation. La vigne en profita pour se refaire une santé. Taquine et dépourvue de rancune, elle poussa quelques tentacules conquérants à l’intérieur de la cuisine. Depuis cette intrusion, la hargne de mon mari se retrouve au zénith, et la justification qu’il m’en donne confine à la poésie : « Cette vigne nous mange la lumière… ». La suite du discours m’illumine comme le ferait une nuée obscure : « …déjà que TA maison est sombre ». Je savais qu’il était délicat pour l’un des conjoints d’habiter la maison de l’autre [1]. Aujourd’hui, je l’expérimente. La vigne vierge n’est qu’un exutoire, tant mieux pour elle. Pour moi, je ne vois qu’un recours : demander un rendez-vous à Jeanine Marroncle, thérapeute de couple.

Chronique publiée dans La Croix le 3 avril 2002

 

[1] On peut lire - préventivement - à ce sujet : L’âme des maisons par François Vigouroux, éditions PUF.

Articles de cette rubrique
  1. Augustin, coach !
    15 mai 2008

  2. La tyrannie du partage
    25 mai 2008

  3. Les mots de la bouche
    2 août 2008

  4. Intelligence de la louange (I)
    4 septembre 2008

  5. Intelligence de la louange (II)
    16 octobre 2008

  6. Au secours, Jean Damascène !
    16 novembre 2008

  7. Des anges dans nos campagnes
    22 décembre 2008

  8. Le sermon aux motards du futur Mgr Mousset
    22 janvier 2009

  9. Excès d’assurance
    22 février 2009

  10. Je ne pèche plus, je rate ma cible...
    25 mars 2009

  11. De l’usage du pastis en philosophie
    25 avril 2009

  12. L’acédie quel souci !
    25 mai 2009

  13. Mon mari a la haine
    20 juin 2009

  14. Brèves hors comptoir
    25 juillet 2009

  15. Graffiti en péril
    25 août 2009

  16. Challenge biblique
    25 septembre 2009

  17. Une poule sur un mur
    25 octobre 2009

  18. Le sacré-sucré
    25 novembre 2009

  19. Black-blanche-beur
    25 décembre 2009

  20. Therapeutic park
    25 janvier 2010

  21. Les disparus de l’abbaye (ou l’art de noyer un poisson nommé Ichtus)
    25 février 2010

  22. Les Pokemon gothiques
    30 mars 2010

  23. Sur un air d’autoroute
    5 mai 2010

  24. Les montagnes bondissent comme des béliers
    5 juin 2010

  25. Chats échaudés
    5 juillet 2010

  26. Berceuse pour un coursier
    5 août 2010

  27. Petites variations augustiniennes en signe de reconnaissance
    15 septembre 2010

  28. De l’éthique au Cantique
    15 octobre 2010

  29. Tentations zodiaco - sacerdotales
    15 novembre 2010

  30. Arlésiennes du livre religieux
    15 décembre 2010

  31. Déchetterie, mon beau souci
    15 janvier 2011

  32. Envol d’abeilles aux éditions du Cerf
    20 février 2011

  33. Lettre à une bibliothécaire
    20 mars 2011

  34. Humeur volatile
    30 mai 2011

  35. Lettre à un jeune libraire
    30 juin 2011

  36. Un temps pour la vacance intérieure : l’abeille contre l’araignée, 1er round
    10 septembre 2011

  37. Victoire de l’abeille sur l’araignée par K.O.
    20 octobre 2011

  38. Soignés soignants et vice versa
    20 novembre 2011

  39. Humeur élastique
    20 décembre 2011

  40. Billet d’humeur festive
    20 janvier 2012

  41. Pour Louisette, lectrice par désir
    25 février 2012

  42. Libraire en colère
    25 mars 2012

  43. Le bibliothécaire huguenot en exil et l’archiviste de La Haye : découverte d’une nouvelle légende concernant Grégoire de Narek
    1er mai 2016