« Basile le Grand » de Philippe HENNE
vendredi 20 juillet 2012
par Jean-Claude LARCHET

Philippe Henne, Basile le Grand, Paris, Cerf, 2012, 350 p. Philippe Henne, dominicain belge qui enseigne la patrologie à la faculté de théologie de Lille est l’auteur de plusieurs ouvrages d’initiation aux Pères de l’Église. Après une monographie sur Origène, il s’était surtout intéressé aux Pères latins (Hilaire de Poitiers, Grégoire le Grand, Léon le Grand, Jérôme, Tertullien), puis à « La Bible chez les Pères de l’Église », avant de faire partager son vif intérêt pour « Le Pasteur » d’Hermas. Dans ce livre consacré à l’exceptionnelle figure de saint Basile de Césarée, il fait preuve des mêmes qualités pédagogiques que dans les livres précédents pour présenter la vie du grand cappadocien et ses différentes œuvres.

Jean-Claude Larchet

sources : www.orthodoxie.com

Quatrième de couverture

La plupart des moines d’Orient observent la « Règle » de Basile, tous les théologiens d’Occident et d’Orient se fondent sur les traités de Basile pour définir la divinité du Fils et de l’Esprit ; tous les exégètes remercient Basile pour avoir conservé les meilleurs commentaires d’Origène ; tous les croyants méditent le mystère de la création et de la destinée humaine grâce à son commentaire sur le début de la Genèse. Basile est un homme complet et pourtant il vécut à peine cinquante ans. Il naquit après le concile de Nicée (325) et mourut avant celui de Constantinople (381). Il connut et affronta toutes les grandes querelles théologiques de son temps, sans en connaître l’heureux dénouement.

Promis à une brillante carrière, Basile, sans être un ermite, préféra l’ascèse et la vie en communauté dans un lieu retiré. C’est un homme de combat, qui ne refuse pas l’affrontement, qui le cherche même parfois. Intransigeant avec ses frères, il se fait conciliant avec les païens ou les érudits attachés au paganisme. Pragmatique, il allie les élans mystiques avec un bon sens pratique. Autour de ses monastères, il développe des Basiliades, des auberges pour voyageurs et commerçants où les mendiants de longue date étaient invités à travailler. Une riche personnalité d’une grande actualité.