Caritaspatrum
Accueil du site
Dernière mise à jour :
samedi 25 janvier 2020
Statistiques éditoriales :
839 Articles
1 Brève
76 Sites Web
62 Auteurs

Statistiques des visites :
52 aujourd'hui
185 hier
778505 depuis le début
   
Annonces
COLLOQUES A VENIR

La théologie orientale.

organisé par : Département Études patristiques du Centre Sèvres

Lieu : Centre Sèvres - 35bis, rue de Sèvres – 75006 Paris

Dates : 17 mai 2019

Pour en savoir plus, cliquer ici

 
Brèves
VIENT DE PARAITRE
dimanche 15 décembre

Bruno DUMEZIL

Le Baptême de Clovis. 24 décembre 505 ?

L’épisode inaugural de l’histoire de France est aussi le plus évanescent : du baptême de Clovis on ne connaît à la vérité ni le lieu, ni la date, ni les circonstances précises, ni même la portée immédiate. C’est l’écriture de l’histoire qui devait, au fil des siècles, en faire la scène originelle de notre légendaire national. Cette cérémonie bien réelle reste encore aujourd’hui recouverte d’épaisses couches de mythes et de fables. Peut-on retrouver la véritable figure de ce « roi très glorieux » qui, au crépuscule de l’Empire romain, a épousé la foi catholique, bientôt suivi d’une partie de son peuple ? Tel est l’objet de ce livre : il explore les traces fugaces d’une Gaule en mutation entre le passé romain et la civilisation médiévale ; il convoque les ressources de l’archéologie pour approcher les hommes et les paysages que Clovis allait unifier ; il s’efforce de composer l’histoire de ce peuple franc appelé à fonder une nation chrétienne. C’est cette reconstitution qui confère à la journée lointaine où « naît la France » sa véritable dimension politique et mémorielle.

Éditeur : Gallimard

ISBN : 978-2072690679

 
Auteur : Jean-Claude LARCHET
Articles de cet auteur
mercredi 5 septembre 2018
Grégoire de Nysse, « Homélies sur le Notre Père »
Texte, traduction et notes par Christian Boudignon et Matthieu Cassin, traduction par Josette Seguin (†),Christian Boudignon et Matthieu Cassin. Collection « Sources chrétiennes » n° 596, Cerf, Paris, 2018, 570 p. Les « Homélies sur le Notre Père » de saint Grégoire de Nysse sont l’une de ses œuvres qui ont le plus retenu l’attention, comme l’indiquent l’importance de la tradition manuscrite, son insertion ancienne dans les florilèges, et les appréciations portées sur elle par les patrologues, dont Lenain de Tillemont qui y voyait « l’un de ses plus excellents ouvrages ».

lire la suite de l'article