Caritaspatrum
Accueil du site
Dernière mise à jour :
dimanche 5 avril 2020
Statistiques éditoriales :
849 Articles
1 Brève
76 Sites Web
64 Auteurs

Statistiques des visites :
318 aujourd'hui
249 hier
803931 depuis le début
   
Annonces
COLLOQUES A VENIR

La théologie orientale.

organisé par : Département Études patristiques du Centre Sèvres

Lieu : Centre Sèvres - 35bis, rue de Sèvres – 75006 Paris

Dates : 17 mai 2019

Pour en savoir plus, cliquer ici

 
Brèves
VIENT DE PARAITRE
lundi 10 février

Claire SOTINEL (dir.)

ROME, LA FIN D’UN EMPIRE. De Caracalla à Théodoric, 212-fin du Ve siècle

En 212, l’empereur Caracalla confère par édit la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l’Empire. Cette mesure couronne une évolution séculaire vers un empire à la fois politiquement unifié et culturellement universel. En 527, les élites romaines prennent conscience que les royaumes gothiques ont achevé de tuer l’Empire d’Occident. Le passage de témoin à l’Empire byzantin se réalise dans un Ve siècle qui se termine lorsque l’empereur Justinien tente de reconstituer une unité impériale universelle, sur des bases devenues profondément différentes de celles qui avaient fondé l’Empire romain.

Éditeur : Belin

ISBN : 978-2-7011-6497-7

 
dimanche 15 mars 2020
Marais inondés, coqs confinés : un Carême inattendu pour Bessus et Vera

Les inondations dans les marais du Golfe des Pictons obligent les voisins mitoyens de Bessus à rapprocher leur poulailler au plus près de leur maison. Bessus et Vera s’efforcent de vivre cette épreuve comme une pénitence de Carême, non sans ouvrir Bible et Hymnaire pour se lancer dans une chasse spirituelle aux gallinacés.

Levons-nous donc vivement : / Le coq éveille les dormeurs / Et gourmande les paresseux ; / Le coq dénonce les récalcitrants. Au chant du coq, l’espoir revient, / Les malades recouvrent la santé, / le brigand rengaine son poignard, / la foi renaît chez ceux qui ont failli [1]. Il m’est désormais impossible, Bacchus très cher, de ne pas me remémorer les deux strophes de cette hymne d’Ambroise alors que va se lever le jour.

 

[1] Il s’agit en effet de la cinquième et de la sixième strophes d’une hymne d’Ambroise de Milan : Hymne du matin pour le Dimanche à Laudes.

Articles les plus récents
dimanche 5 avril 2020
Célébration en 2020 des 1 600 ans de sainte Geneviève.
À l’occasion de la célébration en 2020 des 1 600 ans de sainte Geneviève, née à Nanterre vers 420, la Ville de Paris et son Comité d’histoire ont souhaité retracer l’histoire de Geneviève au Ve siècle, étudier la manière dont elle a été invoquée et célébrée depuis le Moyen Age mais aussi recenser les lieux parisiens marqués par cette histoire.

lire la suite de l'article
mercredi 25 mars 2020
396
Consulat d’Arcadius auguste pour la 4e fois et d’Honorius pour la 3e fois
Arcadius, fils de Théodose le Grand, eut comme femme Eudoxia dont Théodose le Jeune naquit. Il eut aussi comme filles Pulcheria, Arcadia et Marina. Deux d’entre elles, Arcadia et Marina fondèrent respectivement les thermes d’Arcadia et l’hostellerie de Marina. Pulcheria épousa finalement Marcien mais Arcadia fonda aussi l’église de saint-André appelée aussi Arcadia (« Chronique pascale »).

lire la suite de l'article
mercredi 25 mars 2020
Villa de la Olméda (Castille)
Le site archéologique a été découvert le 5 juillet 1968 alors que des travaux agricoles ont été effectués sur la ferme appelée La Olmeda près de Pedrosa de la Vega (Palencia). Tout à coup, le tracteur est tombé sur les restes d’un mur et ce fut le début des fouilles archéologiques. On venait de trouver une grande villa rurale, avec des caractéristiques palatiales, du Bas Empire Romain : pièces, couloirs, portiques…, tout un ensemble qui a connu la splendeur il y a 1600 ans et que le hasard nous permet de contempler aujourd’hui.
Bienvenue sur le site de la villa de la (…)

lire la suite de l'article
vendredi 20 mars 2020
par Annie WELLENS
Haro de l’OULIPO sur les esclaves de l’inspiration (1/3)
La rigueur intellectuelle d’un tel colloque me contraint, mais sans aller jusqu’à l’asservissement, à quelques précisions sémantiques. Heureuse concordance des temps que d’en être à la finale de notre matinée et que le titre de mon intervention commence par le mot « haro ».

lire la suite de l'article
dimanche 15 mars 2020
par Pascal G. DELAGE
Asclepia de Salone, non loin de l’antre du lion
Lorsque la matrone Asclepia de Salone entreprit de construire un mausolée dans la nécropole de Marusinac pour y déposer le corps du martyr Anastase au début du IVe siècle, elle ne pouvait ignorer qu’à quelques kilomètres de là s’était retiré dans sa villa fortifiée de Split l’empereur à l’origine des persécutions, Dioclétien. Mais c’est peut-être l’évêque de la communauté locale qui se sentit le plus incommodé par l’initiative de cette fort riche paroissienne.

lire la suite de l'article