Évagre le Scholastique, « Histoire ecclésiastique - Livres I-III »
mercredi 30 novembre 2011
par Jean-Claude LARCHET

Évagre le Scholastique (fin VIe siècle) s’inscrit dans la lignée des grands historiens ecclésiastiques grecs – Eusèbe de Césarée, Sozomène, Socrate et Théodoret – dont il clôture le cycle.

Les trois premiers livres de son Histoire portent principalement sur les trois conciles christologiques relatifs à la querelle nestorienne (Éphèse I [431], Éphèse II, appelé le « concile des brigands » [449]) et à la querelle monophysiste (Chalcédoine [451]). Mais ils font aussi une large place au contexte historique et aux grandes figures de la vie politique (l’empereur Théodose, l’impératrice Eudocie et sa fille Eudoxie, les empereurs Marcien, Léon, Léon le Jeune, Zénon, Anastase…) et religieuse (Nestorius, saint Cyrille d’Alexandrie, Dioscore, Eutychès, Théodoret de Cyr, Ibas l’Édesse, saint Isidore de Péluse, Synésius de Cyrène, saint Syméon le Stylite, Timothée Aèlure, Pierre Monge, Jean d’Alexandrie, Pallade, Flavien…) Cette Histoire abonde en documents de première main : actes conciliaires, lettres des empereurs et des évêques. Elle constitue une source de premier ordre, encore proche des faits rapportés, due à la plume d’un juriste cultivé, homme de confiance de l’évêque Grégoire d’Antioche.

L’introduction présente successivement : la vie, la carrière et l’époque de l’auteur ; le contenu et la composition des livres I-III ; les documents, les sources et les autorités sur lesquelles l’auteur s’appuie ; la méthode qu’il suit.

Le texte grec est celui de l’édition J. Bidez et L. Parmentier, qui fait autorité. L’excellente traduction du regretté A. J. Festugière est abondamment annotée. Les annexes proposent un index scripturaire, un index des personnes et des lieux, un index de quelques notions essentielles (ce dernier index, se limite à une quarantaine d’entrées et aurait pu être étendu, car la consultation de ce volumineux ouvrage n’est pas aisée), et des cartes utiles, en particulier des villes de Constantinople et d’Antioche.

Jean-Claude Larchet

Source : www.orthodoxie.com