Caritaspatrum
Accueil du siteCOLLOQUES ET RENCONTRES
Dernière mise à jour :
mercredi 30 septembre 2020
Statistiques éditoriales :
867 Articles
1 Brève
78 Sites Web
68 Auteurs

Statistiques des visites :
1208 aujourd'hui
2237 hier
937913 depuis le début
   
Irénée de Lyon ou l’Unité en question
dimanche 20 septembre 2020
par Marie-Laure CHAIEB
popularité : 5%

Chez Irénée, évêque de Lyon à la fin du IIe siècle, la question de l’unité se pose avec une acuité décuplée par l’adversité. D’une part, après les martyres de 177, il s’agit de faire front contre l’ignorance meurtrière des persécutions ; d’autre part, en interne, les communautés et les structures ecclésiales nées dans la diversité culturelle et religieuse sont en plein essor. Aussi, lorsqu’à cette jeunesse s’ajoute le danger de l’éclatement gnostique, devient-il urgent de penser théologiquement l’unité. Des exemples contemporains autour de Tatien ou Tertullien montrent combien était grand le danger de chercher refuge dans une conception fermée et exclusive de l’unité. Pourtant, dans ce contexte d’extrême fragilité, Irénée a su proposer une réflexion qui pose des fondements pour sa communauté, mais aussi pour l’Église universelle. Ce colloque voudrait en esquisser les lignes de force et explorer comment ce fils spirituel de Polycarpe en Orient, devenu évêque en Occident, ne pense pas l’unité en terme d’objet, mais en tant que dynamique. Fidèle à sa conception de l’homme marquée par la croissance et la liberté, il propose moins l’unité comme un résultat que comme une méthode et un état d’esprit. Appliquant cette même démarche, ce colloque se fixe pour objectif, par la variété des interventions proposées, de construire peu à peu une première synthèse de la conception de l’unité selon Irénée et de sa fécondité pour aujourd’hui.

Le jeudi et le vendredi, les sessions se tiendront à partir de 9 h 00 au Campus Saint-Paul (Amphi Mérieux).

Session I : Facettes ecclésiologiques (matinée du jeudi 8 octobre).

Présidence : Jean-Luc Marion , membre de l’Académie française.

- Pour saint Irénée, l’Église est une « Caravane de frères » (Michel Dujarier, Sources Chrétiennes).

-  Unum genus humanum : Irénée sur l’unité de l’humanité (Awet Andemicael, Yale University)

- L’unità della Chiesa secondo San Ireneo (Henryk Pietras, Université Pontificale Grégorienne).

- Lire Irénée de Lyon dans la tradition arménienne (Maxime Yévadian, UCLy).

- Quel « lieu » pour l’unité ? (Marie Chaieb, UCLy).

Session 2 : L’unité comme méthode théologique (après-midi du jeudi 8 octobre).

Présidence : Philipp Renczes, doyen de la Faculté de théologie de l’Université Grégorienne, Rome

- Quelle unité de la foi et de la raison pour rendre compte de la Révélation ? (Élie Ayroulet, UCLy).

- La symphonie du salut. Modèles musicaux de l’unité dans la multiplicité (Ysabel de Andia, CNRS, Centre Jean-Pépin)

- Vérité et souci pour l’unité de l’Église : l’échange d’Irénée avec son destinataire dans le Contre les hérésies (Agnès Bastit, Université de Lorraine).

-  Irénée lecteur de la Sagesse (Bertrand Pinçon, UCLy).

- Les « corps » du Verbe : un autre paradigme de l’unité (Sylvain Detoc, ICT/UCLy).

Session III : L’unité à la lumière de l’anthropologie et de la christologie irénéennes (matinée du vendredi 9 octobre)

Présidence : Valérie Aubourg, Directrice de l’UR Confluences, UCLy

- L’unité de la récapitulation à l’épreuve de la différence sexuelle : « Il fallait qu’Adam fût récapitulé dans le Christ… et qu’Ève le fût aussi en Marie’ (Irénée, Dém. 33) » (Christophe Guignard, Université de Strasbourg).

- L’axe irénéen de l’Incarnation face à la gnose (Dominique Bertrand, Sources Chrétiennes).

- ‘The Pure One Opening the Pure Womb’ : Christology, Ecclesiology, and Anthropology in St Irenaeus’ (John Behr, University of Aberdeen, Scotland).

- Imago Re-imagined : An Analysis of Irenaeus’ Non-anthropological Understanding of Genesis 1:26 (Don Springer, Sioux Falls Seminary).

- Le manus Dei : distinzione tra taxis divina e taxis divinizzante in Ireneo di Lione (Davide Lees, Université Pontificale Grégorienne).

Session 4 : De l’unité comme inspiration (après-midi du vendredi 9 octobre).

Présidence : Bernard Meunier, Sources Chrétiennes - HiSoMA

- L’héritage ecclésiologique d’Irénée dans la première tradition africaine (Tertullien ; Cyprien), (Paul Mattei, Université Lumière - Lyon 2).

- Le bon plaisir de Dieu (eudokia) : le pourquoi de l’Incarnation chez Irénée et d’autres Près grecs (Guillaume Bady, Sources Chrétiennes - HiSoMA).

- Saint Irénée dans la théologie hellénophone (Christos Filiotis, niversité de Thessalonique).

- Constructions géo-ecclésiologiques au temps d’Irénée : articuler spécificités et unité ecclésiales (Philippe Blaudeau, Université d’Angers).

- Que savons-nous de la version arménienne de l’Adversus haereses ? Et que nous apprend-elle ? (Gabriel Kepeklian, Université Catholique de Louvain).

- Conclusion du colloque scientifique

Irénée aujourd’hui : Une dynamique spirituelle (samedi 10 octobre à l’église Saint-Irénée).

À partir de 9h30 : visites de la crypte en petits groupes guidées par l’Association culturelle des sanctuaires Saint-Irénée et Saint-Just. A 10 h 30, « La spiritualité d’Irénée » par Mgr Michel Dubost, administrateur apostolique du diocèse de Lyon, et prières conclusives.

Infos pratiques

Tarifs : 26 €/ jour - 46 € pour 2 jours (gratuit pour les étudiants / auditeurs et enseignants de l’UCLy en 2019 et 2020 et les universités partenaires du colloque)

Inscriptions obligatoires (sauf soirée concert, conférence Irénée dans l’art et activités du samedi 10/10) sur : https://www.weezevent.com/colloque-irenee-de-lyon-ou-l-unite-en-question

Pour avoir accès à l’ensemble des propositions de colloque iréenéen, n’hésitez pas à cliquer sur l’icône du flyer placé en pièce jointe.

 
Documents joints à cet article :