Caritaspatrum
Accueil du siteCOLLOQUES ET RENCONTRES
Dernière mise à jour :
jeudi 15 avril 2021
Statistiques éditoriales :
891 Articles
1 Brève
82 Sites Web
70 Auteurs

Statistiques des visites :
745 aujourd'hui
1606 hier
1175305 depuis le début
   
Du Jésus des Écritures au Christ des théologiens : Les Pères, lecteurs de la vie de Jésus
lundi 5 avril 2021

popularité : 1%

Alors que les évangiles restent notre principale source de renseignements historiques sur Jésus, la grande question qui s’est posée à la communauté chrétienne, dès le Nouveau Testament, fut de démontrer que le Jésus de Nazareth de la Bible est bien le « Christ » (le Messie attendu par le peuple juif). Cette gestation s’est déroulée de manière complexe et souvent violente au cours des premiers siècles du christianisme : face notamment à ceux qui s’interrogeaient sur l’humanité, la divinité et la cohabitation de deux natures humaine et divine en Jésus, les premiers écrivains chrétiens – les Pères de l’Église – ont relu et analysé les textes bibliques, élaborant des réponses théologiques qui furent par la suite présentées comme des « dogmes ».

Si l’histoire de l’élaboration de ces dogmes est bien connue et a été maintes fois analysée, le passage des données biographiques sur Jésus à l’élaboration théologique du concept de « Christ » à partir d’une analyse exégétique de l’Écriture mérite d’être approfondi. Il s’agira dans ce colloque d’étudier les pratiques discursives et exégétiques qui permirent aux premiers écrivains chrétiens de penser les points essentiels de la christologie à travers une lecture précise et attentive de la vie de Jésus.

Partant donc de la lecture que les Pères ont faite de la figure de Jésus, le colloque s’interrogera sur l’élaboration progressive, parfois polémique, des différents éléments constitutifs du personnage théologique du Christ. Ces recherches sur l’exégèse des Pères n’excluent évidemment pas les interprétations hétérodoxes, qui, elles aussi, ont construit leur conception du Christ en se fondant sur les textes bibliques. La question se pose encore au niveau de l’iconographie paléochrétienne : comment la lecture et la méditation de l’Écriture ont-elles progressivement mis en place un « type » du Christ qui mêle traits historiques et lecture symbolique ?

PROGRAMME

Mercredi 10 juin 2020

14h00 : Accueil

14h30 : Introduction au colloque par les organisateurs

La construction du Christ dans la théologie chrétienne ancienne

15h00 : Régis Burnet, Du Jésus des Écritures au Christ des théologiens

15h30 : Rémi Gounelle, La descente aux enfers et son fondement scripturaire dans la littérature patristique

16h00 : Discussion et pause

Le regard des païens et des Juifs

16h30 : Gianluca Piscini, La vie de Jésus chez Celse, Hiéroclès et Julien : réécritures et critiques

17h00 : Jérôme Lagouanère, Quand un néo-platonicien lit les Évangiles. Le Jésus de Porphyre et sa critique par Augustin

17h30 : Bernard Pouderon, L’argument de la crucifixion dans la polémique anti-chrétienne aux premiers siècles

18h00 : Discussion

Jeudi 11 juin 2020

Introduction : Les débuts de la christologie

9h00 : Steeve Bélanger, « Jésus est bien le Christ » : la lecture apologétique et polémique des Écritures de Justin de Néapolis

La vie de Jésus Christ

9h30 : Régis Courtray, Jésus, fils unique de Marie ? La réponse de Jérôme dans le Contre Helvidius

10h00 : Discussion et pause

10h30 : Marlène Kanaan, Les rois mages et l’étoile de Bethléem, selon un manuscrit arabe inédit, l’Aksimaros du Pseudo-Épiphane de Salamine

11h00 : Camille Gerzaguet, « Et lorsqu’il eut atteint l’âge de douze ans » : l’exégèse de Jésus au milieu des docteurs chez Ambroise

11h30 : Pierre Descotes, Le Christ et les miracles chez Augustin d’Hippone

12h00 : Discussion

14h00 : Colette Pasquet, La confession de foi de Pierre à Césarée (Mt 16, 13-20) chez Ishodad de Merv, évêque syro-oriental du IXesiècle

14h30 : Guillaume Bady, « Lire ne suffit pas : vous devez aussi interpréter. » L’exégèse polémique de Jean 5, 17.19 par Jean Chrysostome

15h00 : Discussion et pause

Passion et résurrection

15h30 : Frédéric Chapot, Jésus et la violence : l’expulsion des vendeurs du Temple (Lc 19, 45-48 ; Jn 2, 13, 22)

16h00 : Anne-Catherine Baudoin, Devenu Christ par l’œuvre d’une femme ? Commentaires patristiques de la scène de l’onction

16h30 : Aline Canellis, Une relecture de la Crucifixion par Maxime de Turin

17h00 : Discussion

Vendredi 12 juin 2020

9h00 : Marie-Anne Vannier, L’interprétation patristique de la Résurrection du Christ

9h30 : Discussion

Jésus Christ : textes et images

9h45 : Martine Dulaey, Évolution de l’image du Christ dans l’iconographie des iiie-vies.

10h30 : Gabrielle Patissou, L’entrée du Christ à Jérusalem dans les textes patristiques et l’iconographie paléochrétienne

11h00 : Discussion et pause

11h30 : Conclusions du colloque

13h30 : Départ vers la basilique Saint-Sernin

14h00-16h00 : Quitterie Cazes, Visite de la basilique Saint-Sernin : L’iconographie du Christ au Moyen Âge

Responsable : Régis Courtray (Université Toulouse 2-Jean Jaurès), Camille Gerzaguet (Montpellier 3-Université Paul Valéry), Jérôme Lagouanère (Montpellier 3-Université Paul Valéry), Régis Burnet (Université catholique de Louvain)

Toulouse, Université Toulouse-Jean Jaurès, Maison de la Recherche, amphithéâtre F417

Colloque Toulouse