Post-consulat de Basiliscus et d’Armatus
mardi 18 août 2009
par Pascal G. DELAGE

  

janvier


vendredi 25 : Mort à Carthage du roi vandale Genséric à l’âge de 78 ans. Il est inhumé à Utique. Lui succède son fils Hunéric.

  

février


  

mars


  

avril


  

mai


samedi 29 : Mort de l’évêque Exuperantius de Ravenne dans sa ville épiscopale.

  

juin


mercredi 15 : Mort de l’abbé Abraham, originaire de Mésopotamie, à Clermont. ses obsèques sont célébrés par l’évêque du lieu, Sidoine Apollinaire qui vient de rentrer d’exil.

  

juillet


lundi 11 : Odoacre fait assassiner le comes Brachila à Ravennes afin d’intimider ses opposants romains.


dimanche 17 : Consécration de l’évêque Jean de Ravenne.


mercredi 31 : L’évêque miaphysite Timothée Aélure d’Alexandrie meurt dans sa ville épiscopale alors qu’il était sous le coup d’une mesure d’exil. Le jour-même ces partisans élisent évêque d’Alexandrie le diacre Pierre Monge, consacré par les évêques Pierre de Maiuma et Theodosios d’Antinoé.

  

août


ce mois-ci : Émeutes sanglantes à Alexandrie, l’évêque diphysite Timothée Salophaciol qui s’était retiré dans un monastère orthodoxe de Canope deux ans plus tôt peine à récupérer son siège épiscopal.

  

septembre


dimanche 4 : Rétablissement par la force de l’évêque Timothée Salophaciol par l’empereur Zénon qui ordonne à Pierre Monge de le reconnaître. Pierre préfère entrer dans la clandestinité.

  

octobre


  

novembre


  

décembre


  

cette année-là :


Émergence du royaume wisigothique de Toulouse à l’occasion de la reconnaissance mutuelle par Odoacre et Euric de leurs zones territoriales respectives.


Première tentative d’assassinat du général isaurien Illous probablement commandité par l’impératrice-mère Aelia Verina.


Premier débarquement de Saxons en Bretagne mené par trois navires selon la Chronique anglo-saxonne.


Au début de l’année, le prêtre pro-chalcédonnien Etienne succède à l’évêque d’Antioche Jean Codonatos, lui-même n’ayant occupé le siège patriarchal que trois mois après la déposition de l’évêque monophysite Pierre le Foulon.


Quittant Constantinople, le prince amale Théodoric rejoint son père le roi Thiumidir en Pannonie.