Caritaspatrum
Accueil du siteLES PETITES JOURNEES DE PATRISTIQUEEgérie, une femme au pays des Pères
Dernière mise à jour :
vendredi 10 août 2018
Statistiques éditoriales :
812 Articles
1 Brève
74 Sites Web
44 Auteurs

Statistiques des visites :
187 aujourd'hui
411 hier
584026 depuis le début
   
Egérie, une femme au pays des Pères

Egérie nous a légué le texte le plus long et le plus ancien que nous conservions écrit de la main d’une femme. Il s’agit de la relation d’un voyage qu’elle rédigea à l’intention de ses sœurs résidant en Occident (Espagne du nord ou Aquitaine), un voyage qu’elle effectua au début des années 380 en quête des lieux saints du christianisme, de l’Egypte à la Mésopotamie, du Sinaï à Jérusalem car Egérie est chrétienne.

Témoin des commencements de ce phénomène extraordinaire que va devenir le pèlerinage en Terre Sainte, elle s’informe de tout : des diverses formes de liturgie, de l’origine des lieux vénérés, de la vie des moines et autres ascètes qui semblent maintenant présents un peu partout là où se rend Egérie.

 
Articles publiés dans cette rubrique
mardi 20 février 2018
Egérie, une femme au pays des Pères
Cette Xe Petite Journée de Patristique, le 10 mars 2018 à Saintes (17) sera consacrée à une femme, Egérie, et à un texte, le carnet de bord qu’elle tint au début des années 380 lors d’un pèlerinage qu’elle accomplit non seulement à Jérusalem et au Sinaï mais aussi auprès des grands sanctuaires de Mésopotamie. Non seulement le texte le plus long que nous ayons conservé de la main d’une femme pour l’Antiquité mais aussi un des textes les plus anciens de notre humanité rédigé par une femme…

lire la suite de l'article
jeudi 15 mars 2018
par Annie WELLENS
Ouverture spiritueuse à l’apport d’Egérie
Avant toute chose, je souhaite mettre à l’aise l’apotactite ou l’ascète moins rigoriste qui veille chez certains d’entre vous (chez d’autres, je sais que les deux dorment profondément et n’entendent pas être dérangés). Égérie écrit dans son Journal (44,1) : « Dès le lendemain de la Pentecôte, tous jeûnent comme c’en est l’usage toute l’année, chacun autant qu’il le peut, sauf le samedi et le dimanche, où l’on ne jeûne jamais dans ces régions ».

lire la suite de l'article
jeudi 10 mai 2018
par Michel COZIC
Avec Egérie, pèlerine en Terre Sainte
Le 10 Mars à Saintes, une assemblée bien fournie (90 personnes) est venue découvrir cette noble dame, sans doute originaire d’Aquitaine, pèlerine dynamique, et bien inspirée selon le sens de son beau prénom. Prise sous les « flashes » de six intervenants, sa personnalité humaine et religieuse s’est révélée presque inépuisable.

lire la suite de l'article