Caritaspatrum
Accueil du siteCHRONICAE WELLENSISCorrespondance campagnarde
Dernière mise à jour :
jeudi 5 décembre 2019
Statistiques éditoriales :
832 Articles
1 Brève
76 Sites Web
59 Auteurs

Statistiques des visites :
16 aujourd'hui
233 hier
762109 depuis le début
   
Du bréviaire hispano-mozarabe au sang de Jupiter
mercredi 15 juin 2016
par Annie WELLENS
popularité : 6%

Voici que, dans un grondement sinistre, la cruelle fureur / Du peuple voisin menace de dévaster / Sauvagement nos champs avec des clameurs / Barbares et de massacrer l’agneau comme le loup. Sans vouloir hausser, Bacchus ami, un événement personnel douloureux à la hauteur d’une catastrophe universelle, je trouve dans une Hymne du bréviaire hispano-mozarabe [1] un exutoire pour mon actuelle désolation intérieure consécutive à un ravage extérieur.

Notre maison et notre jardin viennent d’être la proie de malfaiteurs qui ont profité de l’une de nos absences pour forcer les portes, visiter toutes les pièces – le désordre ambiant en témoigne encore – saccager notre potager, vider notre cave et notre poulailler. Ma seule consolation réside dans le fait que les voleurs n’ont emporté aucun livre, se contentant d’éparpiller les codex sur le sol et de dérouler à moitié les rotuli et les volumina dans ma bibliothèque [2].

Ma Vera s’active dans les autres pièces de notre demeure et je ne peux qu’admirer la façon dont elle traverse l’événement. Sans me reprocher mon état de déréliction elle m’encourage à le vivre comme un exercice spirituel : selon elle, notre dévastation domestique nous ouvre à l’horizon eschatologique, nous familiarisant avec l’arrachement ultime de la fin des temps. Elle m’a relu Isaïe annonçant la ruine d’Edom : Toute l’armée des cieux se dissout / Les cieux sont roulés comme un livre / Et toute leur armée tombe,/ Comme tombe la feuille de la vigne, / Comme tombe celle du figuier [3], et l’élargissement de cette prophétie dans le Livre de l’Apocalypse : Le ciel se retira comme un livre qu’on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places [4].

Remettre en ordre ma bibliothèque m’aura au moins permis de remettre la main sur une hymne de Commodien de Gaza, le « mendiant du Christ » comme il se nommait lui-même, que je désespérais de retrouver. Elle est, de plus, parfaitement accordée à la thérapeutique eschatologique prescrite par ma Vera : A la fin dernière du monde, la terre exhale sa plainte, / Et, sur la terre, tous les peuples incroyants, / Mais il épargne les demeures de ses saints. / L’univers tout entier n’est plus qu’une flamme, / La terre brûle jusque dans ses profondeurs, les montagnes se liquéfient. / Il ne reste rien de la mer, anéantie par la violence du feu. / Le Ciel périt et cette terre est bouleversée. / Un autre ciel, un ciel nouveau et une terre éternelle sont instaurées. Les images de Commodien sont plus fortes que sa théologie, selon l’estimation du bibliothécaire de Lucoteiacum. Ce dernier m’a, par ailleurs, évité une faute herméneutique d’importance au sujet de « Gaza » : Commodien n’était pas, comme je le pensais, évêque de cette ville de Palestine. L’épithète « gazeus » qu’il s’attribue signifie qu’il était plutôt un « employé du trésor » [5].

Un voisin compatissant nous attend pour le repas du soir. Nous allons goûter, grâce à lui, un vin aux origines étrusques appelé Sangiovese. Nous connaissons suffisamment la foi chrétienne de notre hôte pour ne pas le soupçonner de parodie eucharistique avec ce « sang de Jupiter [6] ». Le jour extérieur décline, mais la lumière intérieure se renouvelle : … Ô Tout-Puissant / L’univers entier est entre tes mains ; / En Toi notre salut, en Toi notre gloire, / Que Tu nous tues ou que Tu nous ramènes à la vie [7].

Bessus

 

[1] Isidore, évêque de Séville, au cours du IV ème Concile de Tolède en 633 met officiellement en place la liturgie chrétienne mozarabe dans l’Espagne wisigothique. Il est remarquable que Bessus soit déjà en possession d’un tel bréviaire. Cette liturgie sera supprimée en 1080, puis ressuscitée en 1500 par le Cardinal Francisco Ximenes de Cisneros qui réédita ce bréviaire comportant le psautier, un lectionnaire, un hymnaire, un antiphonaire et un homéliaire. Resterait à savoir si Bessus possédait tout ou partie de cet ouvrage. En tout cas, certainement l’hymnaire.

[2] Bien que les livres sous forme de codex aient pris le pas sur les rouleaux depuis le IV ème siècle, on ne s’étonnera pas de ce que Bessus, travaillant à un hymnaire, ait soigneusement conservé des volumina (rouleaux se déroulant horizontalement de gauche à droite) et des rotuli ( rouleaux de parchemin qui se déroulent de haut en bas, réservés à des documents utilisés dans des lectures publiques : texte liturgique ou théâtral, proclamation officielle).

[3] Isaïe, 34,4.

[4] Apocalypse, 6,14.

[5] Un peu surprise par cette interprétation j’ai vérifié le mot « Gaza » dans le dictionnaire Gaffiot. La définition que ce dernier en donne confirme les dires du moine bibliothécaire : 1- gaza, -ae, f. [mot persan], trésor royal [de Perse] : NEP. Dat. 5 ; trésors, richesses : CIC. Off. 2,76.

[6] Le Sangiovese (sang de Jupiter) est le cépage de base du Chianti.

[7] Bessus continue de citer ici l’hymne hispano-mozarabe.

Articles de cette rubrique
  1. De l’utilité de la navigation sur le Net.
    1er juin 2008

  2. Quand Bacchus s’intéresse aux Pères...
    15 juillet 2008

  3. Promesse de vendanges spirituelles.
    1er septembre 2008

  4. Pédagogie spirituelle
    15 octobre 2008

  5. Appétit de sciences
    1er décembre 2008

  6. Fièvre sternutatoire
    15 janvier 2009

  7. Agacements machistes...
    1er mars 2009

  8. Rencontre après Martin
    15 avril 2009

  9. Coup de tonnerre.
    1er juin 2009

  10. D’une correspondance à l’autre.
    15 juillet 2009

  11. Querelle hymnologique
    1er septembre 2009

  12. Entre vin nouveau et table tournante
    15 octobre 2009

  13. Vers la Lumière.
    1er décembre 2009

  14. De la réduction de texte à la réduction de tête
    15 janvier 2010

  15. D’un hymnographe à l’autre.
    1er mars 2010

  16. Où se résolvent heureusement deux affaires douloureuses pour Bacchus
    15 avril 2010

  17. Terreur volcanique
    1er juin 2010

  18. Douceur médocaine
    15 juillet 2010

  19. Une première liturgique à Mediolanum Santonum : le 15 août
    1er septembre 2010

  20. Turbulences intérieures et menaces incendiaires
    15 octobre 2010

  21. Trafic d’influences, d’Orphée à Grégoire de Nazianze
    1er décembre 2010

  22. De la colère aux larmes : rigueurs de l’exégèse et soucis de voisinage
    15 janvier 2011

  23. Commando colombanophile dans le Golfe des Pictons
    1er mars 2011

  24. La tentation de Saint Hilaire. Un parchemin retrouvé.
    15 avril 2011

  25. Dur printemps pour les Pictons.
    1er juin 2011

  26. Chrysostom’attitude en Narbonnaise.
    15 juillet 2011

  27. La monachomyomachie ou les moines contre les mulots
    1er septembre 2011

  28. Origène for ever !
    15 octobre 2011

  29. Lumière nouvelle sur le péché de saint Patrick.
    1er décembre 2011

  30. Discernement spirituel par correspondance
    15 janvier 2012

  31. Dégel intérieur mais frimas extérieurs. Bonus : un scoop sur les ragondins.
    1er mars 2012

  32. Le phénix de Lactance et le vin de Muscat, ou la thérapeutique spirituelle de Silvania
    15 avril 2012

  33. A mystagogie déplacée, liturgie dévoyée
    1er juin 2012

  34. De la pluie aux larmes, que d’eau ! que d’eau !
    15 juillet 2012

  35. Virgile, le Pseudo-Longin, Antoine et Athanase, même combat !
    1er septembre 2012

  36. De Johannes-Petrus à Doliprane de Céphalée.
    15 octobre 2012

  37. Picnolepsie et antiennes Ô
    1er décembre 2012

  38. Bacchus, vous avez dit : « dévarié » ?
    15 janvier 2013

  39. De Bethléem à Madiran : nouvelles lueurs sur le caractère de Jérôme
    1er mars 2013

  40. La joyeuse cinquantaine
    15 avril 2013

  41. D’Eugène de Tolède aux « énergumènes »
    1er juin 2013

  42. Sentiment océanique
    15 juillet 2013

  43. Des « astrologues chrétiens » : oxymore ou coquecigrue ?
    1er septembre 2013

  44. Les « reliques » ou le feu aux poudres
    15 octobre 2013

  45. Esclave, chasse les mouches !
    1er décembre 2013

  46. Mystère de l’esperluette
    15 janvier 2014

  47. Du Verbe abrégé à la bulle d’eau humaine
    1er mars 2014

  48. Benoit et Colomban : même combat spirituel ?
    1er mai 2014

  49. L’hémine et le charivari
    15 juin 2014

  50. Main basse sur les reliques de Benoît et Scholastique
    15 août 2014

  51. Venance Fortunat, auteur de « Frère Jacques » ?
    15 septembre 2014

  52. Marmite bouillante, amitié florissante
    1er décembre 2014

  53. L’érysipèle, l’hérésie et le Christ médecin
    15 janvier 2015

  54. Erasme et le vin de Nîmes
    15 avril 2015

  55. Confession ou rétractation ?
    1er juin 2015

  56. Le Purgatoire, ou l’Enfer climatisé
    15 juillet 2015

  57. Le Bréviaire d’Alaric ou le salut (pour Bessus) par les Wisigoths
    15 septembre 2015

  58. Haro gaulois sur les stylites !
    1er novembre 2015

  59. Polémique monastique en Armorique et menace de burn-out pour Bessus
    1er mars 2017

  60. Romanos le Mélode : plus fort que le son des cloches et des orgues !
    15 décembre 2015

  61. De l’allitération au kakemphaton et du kakemphaton à l’Hypapante
    15 février 2016

  62. Du bréviaire hispano-mozarabe au sang de Jupiter
    15 juin 2016

  63. L’ascension du Mont Ventoux, un « copié-collé » de celle du Crêt Pourri, ou : Pétrarque a-t-il plagié Bacchus ?
    15 août 2016

  64. Corrupticoles, phantasiastes et dyscoles, ou la mise en abyme de Bessus
    1er novembre 2016

  65. La « Divine Liturgie » de Jean Chrysostome au monastère de Saint Oyend ?
    1er janvier 2017

  66. L’appel au secours de Silvania : Bacchus tenté par l’enkratéia
    1er juin 2017

  67. Proskynèse, douleurs articulaires et crottes de bouquetins
    1er août 2017

  68. Résurrection de Bacchus selon Sédulius
    1er octobre 2017

  69. Ordination presbytérale au pays des Colliberts : une première !
    1er février 2018

  70. Archives en péril au monastère des Îles d’Hyères
    15 mars 2018

  71. Epanadiplose, Buisson ardent et Troussepinette, ou le retour victorieux de Bessus au jardin
    1er juillet 2018

  72. Sacramentaires gélasiens et souris théophages
    15 septembre 2018

  73. Des Odes de Salomon au jaune liturgique
    15 décembre 2018

  74. Il était une fois … La (fausse) question de l’âme des femmes
    1er avril 2019