Caritaspatrum
Accueil du siteENTRETIEN AVEC...
Dernière mise à jour :
dimanche 20 mai 2018
Statistiques éditoriales :
806 Articles
1 Brève
74 Sites Web
41 Auteurs

Statistiques des visites :
45 aujourd'hui
336 hier
563919 depuis le début
   
Entretien avec... Dominique BOCAGE-LEFEBVRE
vendredi 10 juin 2011
par Cécilia BELIS-MARTIN
popularité : 1%

Dominique Lefebvre, rappelez-nous qui est Paulin de Nole qui, je crois, était originaire d’Aquitaine, une région assez éloignée de Nole et de la Campanie ?

Meropius Pontius Paulinus est né à Bordeaux vers 353-354. Son père appartenait à la noblesse sénatoriale et possédait de nombreuses terres en Aquitaine et en Campanie. Le jeune Paulin eut pour maître Ausone, ami de son père qui favorisa sa carrière, lorsque ce dernier devint lui-même l’éducateur, puis le conseiller de l’empereur Gratien de 367 à 383. Dans le Natalicium 13, Paulin évoque quelques grandes étapes de sa vie qui nous permettent de la retracer quelque peu. Puer, il assista à Nole à la célébration, le 14 janvier, de la saint Félix, saint auquel il consacra sa barbe. Encore jeune, il quitta une première fois l’Aquitaine pour accompagner ses parents dans leurs domaines de Campanie. Il reçut probablement la charge de consul suffect avant 381, au témoignage d’Ausone, ainsi que celle de consulaire en Campanie. Revenu en Gaule, il se rendit bientôt en Espagne et y épousa Therasia. On ne sait à quelle date il est revenu d’Espagne en Aquitaine peu après son mariage. En Espagne, il mena une vie de grand propriétaire, en diverses résidences. Il commença aussi à réfléchir au sens de sa vie et à considérer celle de grand propriétaire comme vaine.

Il revint à Bordeaux, où il reçut bientôt le baptême de l’évêque Delphinus au plus tard en 389. Entre 390 et 393 ou 394, Paulin séjourne de nouveau en Espagne, à Saragosse, à Barcelone ou à Tarragone ; cette période fut marquée par la mort, tout enfant, de son unique fils Celse, ce qui eut entre autres comme effet de décider Paulin et Therasia de mener une vie conforme à leurs propres conceptions religieuses. Cette nouvelle orientation entraîna la mise en vente des biens considérables des époux, ce que désapprouva Ausone, attristé de voir le morcellement de leurs biens. La mort violente de son frère dont on ne connaît pas les circonstances précises, ni la date, lui valut la menace de poursuites judiciaires et de confiscation de ses biens. Son changement de vie, accompli en 393, fut suivi de son ordination forcée à une date encore incertaine. Celle-ci est pourtant très importante, puisqu’elle sert d’ancrage à la suite de sa biographie et détermine, avec l’année du départ pour Nole, celle du premier des Natalicia. Il composa chaque année en l’honneur de saint Félix un Natalicium, poème anniversaire, de 395 à 407. L’arrêt de la composition de ces poèmes annuels coïncida presque avec sa nomination d’évêque à Nole : il occupa cette charge ecclésiastique de 409 à 431, date de sa mort.

Dans quelles circonstances en êtes-vous venue à vous intéresser à cet auteur de l’Antiquité tardive ?

J’ai fait la connaissance de M. Yves-Marie Duval en novembre 1997, juste après l’obtention de l’agrégation interne de lettres classiques, dans des circonstances familiales. Après que j’eus travaillé en maîtrise et en DEA avec M. Moussy, professeur d’université à Paris X Nanterre, spécialiste aussi en latinité tardive, M. Duval me proposa de traduire les Natalicia de Paulin de Nole, qui n’avaient jusqu’alors pas encore été traduits en français, et de faire de ce recueil poétique l’objet de ma thèse.

L’objet de votre thèse portait sur les Natalicia in S. Felicis Honorem, une série de poèmes en l’honneur d’un certain Felix. Quels liens unissaient Paulin à Félix ?

Le vocabulaire utilisé dans les Natalicia pour décrire la relation entre le poète et le saint, et la manière dont celle-ci a évolué témoignent des sentiments de Paulin pour Félix, de la ferveur du poète pour le saint de Nole, en traduisant concrètement ses sentiments d’affection par son dévouement matériel aux pauvres et par la restauration des édifices élevés autour du tombeau du saint. Félix, de fait, est le destinataire des quatorze Natalicia connus. Dès le Natalicium 1, alors qu’il n’est pas encore établi à Nole, Paulin déclare publiquement son attachement à Félix. Nous sommes alors au tout début de 395 : à entendre Paulin dès ce premier poème, il s’agit cependant déjà pour Paulin d’une affection ancienne, mais un peu effacée, qui tout à coup ressurgit, comme il le rappellera plus tard. Paulin n’a jamais connu Félix, qui vivait un siècle avant lui, et n’appartenait ni à sa famille, ni à son pays.

Les Natalicia montrent que l’affection a jailli complète et immédiate entre le saint et le poète, dès sa première venue à Nole, comme il le confiera un jour, quinze ans environ après le premier Natalicium qui témoigne déjà de sentiments intenses. Mais on découvrira alors que ce retour à Nole s’est effectué après une longue absence durant laquelle Félix n’a pas été oublié. Cette affection spirituelle qui unit Paulin à Félix comporte de la part du poète des devoirs et des obligations. De fait, le poète considère comme un devoir personnel la célébration annuelle de Félix : le natalis dies est le jour où il doit apporter en offrande à son cher Félix les dons réguliers d’une langue qui le sert, en s’acquittant de l’engagement qu’il a pris de célébrer chaque année son saint protecteur. Paulin se présente donc au service de Félix. Mais s’il est à la fois le serviteur et l’enfant qui s’adresse à son maître et à son père, celui-ci étant le modèle de perfection vers lequel tend le poète, c’est qu’il trouve auprès de Félix protection, soutien ; consolation certes aussi, mais également et surtout affection, quand il mesure les innombrables bienfaits du saint pour lui et ses contemporains venus implorer son aide. On voit cette affection s’exprimer dans les Natalicia durant près de quinze ans ; le dernier Natalicium complet nous dit que cette vie avec Félix datait d’au moins aussi longtemps. On peut l’en croire. Si l’on peut parler d’une certaine familiarité de Paulin avec Félix, c’est que, comme le Christ l’a dit à ses disciples, « l’amour chasse la crainte », et qu’un serviteur aimant, sans perdre son respect, devient bel et bien un ami. Des relations d’esclave à maître, de client à patron, on passe à celles de l’amitié, fallût-il dilater les limites de l’amitié érigées par Aristote et Cicéron.

Ces poèmes, outre leurs valeurs religieuses, nous renseignent-ils sur la société, les mentalités ou les grands changements sociopolitiques – Rome sera prise par les Goths d’Alaric en 410 - de l’univers de Paulin ?

Les Natalicia en l’honneur de saint Félix nous offrent le témoignage de ce que fut, au fil des années 396 à 407 principalement, la vie des habitants de cet établissement de Nole. Comme dans un journal annuel, Paulin nous rapporte quelques événements de la vie de ses concitoyens, décrit leurs manières de vivre, les honneurs qu’ils rendent à Félix, et témoigne au fur et à mesure de quelques faits historiques plus ou moins importants. Paulin ne cherche pas à être un chroniqueur à proprement parler. Il n’est pas un censeur sévère, mais plutôt un observateur bienveillant, aimable, parfois amusé devant l’attitude de certains habitants, jamais moqueur, animé qu’il est par la foi chrétienne et éclairé par l’exemple et l’enseignement de saint Félix auquel il a consacré sa vie et auquel il souhaite associer visiteurs, pèlerins et résidents. Les Natalicia traitent de thèmes importants : les pèlerins, les paysans et le petit peuple, les incendies et les inondations, les édifices religieux, les personnages illustres, les invasions barbares. Les chroniques annuelles que sont les Natalicia sont composées à l’occasion des éloges rendus au saint de Nole. C’est pourquoi ces informations sont le plus souvent allusives et parfois presque intemporelles.

Ou en est-on de l’édition et de la traduction de l’œuvre de l’évêque de Nole ?

Actuellement, je suis en train de remanier ma thèse ; la traduction de tous les Natalicia sera publiée telle qu’elle a été présentée dans la thèse ; ce sont les présentations qui figurent dans les tomes I et III de ma thèse qui doivent être reprises et raccourcies. Cette publication s’effectuera sous la direction de madame Aline Canellis, professeur des universités et directrice de collection.

Merci Dominique Bocage-Lefebvre

 
Articles de cette rubrique
  1. Entretien avec... Benoît JEANJEAN
    10 septembre 2008

  2. Entretien avec... Sylvain DESTEPHEN
    10 octobre 2008

  3. Entretien avec... Marie-Anne VANNIER
    10 novembre 2008

  4. Entretien avec... Renaud ALEXANDRE
    10 décembre 2008

  5. Rencontre avec... Patrick LAURENCE
    10 janvier 2009

  6. Entretien avec... Françoise THELAMON
    10 février 2009

  7. Entretien avec... Philippe BLAUDEAU
    10 mars 2009

  8. Entretien avec... Peter van NUFFELEN
    10 avril 2009

  9. Entretien avec... Christel FREU
    10 mai 2009

  10. Entretien avec... Pierre JAY
    10 juillet 2009

  11. Entretien avec François CASSINGENA-TREVEDY
    10 août 2009

  12. Entretien avec... Karine ROBIN
    15 septembre 2009

  13. Entretien avec... Simone DELEANI
    10 octobre 2009

  14. Rencontre avec... Martine DULAEY
    10 novembre 2009

  15. Rencontre avec... Mickaël RIBREAU
    10 décembre 2009

  16. Rencontre avec Pierre MARAVAL
    10 janvier 2010

  17. Rencontre avec Philippe HENNE
    15 mars 2010

  18. Rencontre avec Delphine VIELLARD
    10 septembre 2010

  19. Rencontre avec... Marcel METZGER
    10 octobre 2010

  20. Rencontre avec... Marie-José DELAGE
    10 novembre 2010

  21. Rencontre avec... Guillaume BADY
    10 décembre 2010

  22. Rencontre avec... Marie-Laure CHAIEB
    10 janvier 2011

  23. Rencontre avec... Cristian BADILITA
    10 février 2011

  24. Entretien avec... Marc MILHAU
    10 mars 2011

  25. Entretien avec... Léopold MAUREL
    10 avril 2011

  26. Entretien avec... Régis COURTRAY
    10 mai 2011

  27. Entretien avec... Dominique BOCAGE-LEFEBVRE
    10 juin 2011

  28. Entretien avec... Jean-Marc VERCRUYSSE
    10 juillet 2011

  29. Entretien avec... Aram MARDIROSSIAN
    10 août 2011

  30. Entretien avec... Benoît GAIN
    10 novembre 2011

  31. Entretien avec... Dominique LHUILLIER-MARTINETTI
    10 décembre 2011

  32. Entretien avec... Pierre DESCOTES
    10 janvier 2012

  33. Entretien avec… Stéphane RATTI
    10 février 2012

  34. Entretien avec... Sophie MALICK-PRUNIER
    10 mars 2012

  35. Entretien avec… Emmanuel SOLER
    10 avril 2012

  36. Entretien avec... Carine BASQUIN-MATTHEY
    10 mai 2012

  37. Entretien avec… Attila JAKAB
    10 juin 2012

  38. Entretien avec… Aline CANELLIS
    10 juillet 2012

  39. Entretien avec... Tiphaine MOREAU.
    10 août 2012

  40. Entretien avec... Luce PIETRI
    10 octobre 2012

  41. Entretien avec... Daniel VIGNE
    10 novembre 2012

  42. Entretien avec... Sylvain Gabriel SANCHEZ
    10 décembre 2012

  43. Entretien avec... Gérard NAUROY
    10 janvier 2013

  44. Entretien avec… Anne-Marie TAISNE
    10 février 2013

  45. Entretien avec... Dominic MOREAU
    10 mars 2013

  46. Entretien avec... François-Xavier BERNARD
    10 avril 2013

  47. Entetien avec... Ariane BODIN
    10 mai 2013

  48. Entretien avec... Maël GOARZIN
    10 juin 2013

  49. Entretien avec... Jean-Luc SCHENCK-DAVID
    10 juillet 2013

  50. Entretien avec... Vincent PUECH
    10 août 2013

  51. Entretien avec... fr. Xavier BATLLO
    10 octobre 2013

  52. Entretien avec... Annick MARTIN
    10 novembre 2013

  53. Entretien avec... Guy-Jean ABEL
    10 mars 2014

  54. Entretien avec... Hélène MOUNIER
    10 avril 2014

  55. Entretien avec... Michele CUTINO
    10 mai 2014

  56. Entretien avec... Annie WELLENS
    10 janvier 2015

  57. Entretien avec... Jean-Marie AUWERS
    10 février 2015

  58. Entretien avec... Nathalie RAMBAULT
    10 mars 2015

  59. Entretien avec... Jean GUYON
    10 avril 2015

  60. Entretien avec... Vincent DESPREZ
    20 juin 2015

  61. Entretien avec Thomas DESWARTE
    10 septembre 2015

  62. Entretien avec... Michel POIRIER
    10 novembre 2015

  63. Entretien avec Arevik PARSAMYAN
    15 janvier 2016

  64. Entretien avec... Pierre-Marie Picard
    25 octobre 2016

  65. Entretien avec... Lionel MARY
    25 novembre 2016

  66. Entretien avec... Bruno DUMEZIL
    25 décembre 2016

  67. Entretien avec… Marie-Françoise BASLEZ
    25 janvier 2017

  68. Entretien avec... Adrien BAYARD
    25 mars 2017

  69. Entretien avec... Marie-Joseph PIERRE
    15 mai 2017

  70. Entetien avec... Brigitte STEGER
    5 juillet 2017

  71. Entretien avec ... Mgr Charbel MAALOUF
    5 octobre 2017