Caritaspatrum
Accueil du siteCHRONICAE WELLENSISCorrespondance campagnarde
Dernière mise à jour :
jeudi 5 décembre 2019
Statistiques éditoriales :
832 Articles
1 Brève
76 Sites Web
59 Auteurs

Statistiques des visites :
16 aujourd'hui
233 hier
762109 depuis le début
   
Rencontre après Martin
mercredi 15 avril 2009
par Annie WELLENS
popularité : 4%

En écoutant ce chant qui se répand, à ma grande joie, dans nombre d’Eglises (et dont l’acte de naissance n’est pas romain si j’en crois mes dernières recherches…) je ne pouvais que faire mémoire des richesses reçues en votre compagnie lors de ce qui s’appellera désormais la PPJP (Première Petite Journée de Patristique) consacrée à Martin de Tours. Silvania salue ta Vera, la remercie pour votre hospitalité et la prie de ne pas oublier d’avancer la réflexion sur le sujet dont elles ont toutes deux débattu fort tard dans la nuit. Je n’en sais pas plus, « Vera comprendra » me dit-elle, et le ton sur lequel elle prononça cette phrase coupait tout chemin possible à ma curiosité. Bien sûr, je résiste à la tentation de te demander si toi, tu en sais davantage.

Mais je te demande hardiment et sans remords de me faire envoyer avec un prochain courrier une étiquette ornant les tonneaux de vin appelé Saint Martin que tu nous as fait savourer, en le transvasant, pour qu’il se repose et s’aère, dans de charmants flacons de verre imitant le tonnelet gaulois. Souhaitons, Bessus très cher, que l’on trouve un jour le moyen de boucher convenablement ces bouteilles. Jusqu’à aujourd’hui je n’ai eu que des déboires quant à leur transport : le vin se change presque toujours en vinaigre, et je reste fidèle, pour mon excellent vin jaune à l’ancienne amphore ou au jeune tonneau. Mais plus encore que le contenant, le contenu m’a surpris : je m’attendais à boire dans votre Aquitaine Seconde le fruit de la vitis biturica chantée par votre poète Ausone, et voici que tous mes sens ont dû effectuer une conversion dont je te rends grâce, en goûtant le produit de la vitis allobrogica, ancêtre de la fameuse syrah alliée ici à d’autres cépages que je ne connaissais pas. Que ce vin magnifique soit l’œuvre de moniales vivant en Narbonnaise selon l’esprit de nos Pères d’Orient accroissait de belle manière l’allégresse des convives, nous en fûmes les témoins éblouis. Tu connais mon attachement au monastère de Condat.

Une grande joie m’attendait lors de la visite que j’effectuai le lendemain de mon retour tant j’avais hâte de parler au moine bibliothécaire de mes découvertes sur Martin de Tours. Le moine sourit devant mon enthousiasme et me dit doucement : « Pour continuer cette étude commencée à la PJP je vais vous prêter ce livre, la VPJ , ou Vie des Pères du Jura. Vous y verrez que votre Martin, loin d’être oublié, est vénéré à Condat. Saint Oyend, notre troisième père fondateur mort vers 513, conservait une ampoule contenant de l’huile de saint Martin (ampullam cum oleo beati Martini dit le texte) ». Toi qui aimes la Vita Martini et le Gallus de notre bien-aimé Sulpice, je suis sûr que tu serais, comme moi, séduit par les qualités littéraires de la VPJ. Je fus d’ailleurs tellement sous le charme que je faillis manquer ma visite hebdomadaire au site de Caritaspatrum, et passer à côté de fortes découvertes que tu as sûrement faites avant moi puisque tu es plus proche géographiquement des constructeurs de ce terrain d’exploration en perpétuel chantier, mais toujours soigneusement ordonné et accueillant pour ceux qui s’y aventurent.

Les rencontres avec Philippe Blaudeau (auteur de Alexandrie et Constantinople (451-491) De l’histoire à la géo-ecclésiologie) et Peter Van Nuffelen qui travaille sur succession et élection épiscopale dans l’Antiquité Tardive montrent, outre l’intérêt des sujets, l’importance et la chance d’avoir des historiens dans la cité. Sentiment redoublé en lisant la belle étude de Pascal-Grégoire Delage : Un monde qui ploie. Ve-VIe siècle en Aquitaine. Vincentia de Ravenne a-t-elle vraiment sa place dans la procession martyriale, je n’en finis pas de retourner la question. Et pour ajouter aux débats, suite de la controverse engendrée par les auteurs Mordillat et Prieur, mais cette fois avec un article critique d’Alexandre Faivre concernant leur livre, Jésus sans Jésus. Et Silvania espère que Vera a lu Je ne pèche plus, je rate ma cible, une chronica wellensis qui l’a particulièrement enchantée. Je pense qu’un jour prochain, elles correspondront elles aussi, et, je le crains, sans passer par notre intermédiaire. Je termine par une supplique : n’oublie pas de nous inscrire, Silvania et moi, pour le prochain colloque de fin septembre. J’attends beaucoup de ces rencontres sur Les Pères de l’Église et les dissidents pour éclairer les turbulences d’aujourd’hui. Avec Sédulius (faut-il le prénommer Coelius ? J’ai lu des avis contraires sur le sujet.) je prie le Seigneur de nous accorder « le bonheur de Pâques perpétuelles ».

Bacchus

 
Articles de cette rubrique
  1. De l’utilité de la navigation sur le Net.
    1er juin 2008

  2. Quand Bacchus s’intéresse aux Pères...
    15 juillet 2008

  3. Promesse de vendanges spirituelles.
    1er septembre 2008

  4. Pédagogie spirituelle
    15 octobre 2008

  5. Appétit de sciences
    1er décembre 2008

  6. Fièvre sternutatoire
    15 janvier 2009

  7. Agacements machistes...
    1er mars 2009

  8. Rencontre après Martin
    15 avril 2009

  9. Coup de tonnerre.
    1er juin 2009

  10. D’une correspondance à l’autre.
    15 juillet 2009

  11. Querelle hymnologique
    1er septembre 2009

  12. Entre vin nouveau et table tournante
    15 octobre 2009

  13. Vers la Lumière.
    1er décembre 2009

  14. De la réduction de texte à la réduction de tête
    15 janvier 2010

  15. D’un hymnographe à l’autre.
    1er mars 2010

  16. Où se résolvent heureusement deux affaires douloureuses pour Bacchus
    15 avril 2010

  17. Terreur volcanique
    1er juin 2010

  18. Douceur médocaine
    15 juillet 2010

  19. Une première liturgique à Mediolanum Santonum : le 15 août
    1er septembre 2010

  20. Turbulences intérieures et menaces incendiaires
    15 octobre 2010

  21. Trafic d’influences, d’Orphée à Grégoire de Nazianze
    1er décembre 2010

  22. De la colère aux larmes : rigueurs de l’exégèse et soucis de voisinage
    15 janvier 2011

  23. Commando colombanophile dans le Golfe des Pictons
    1er mars 2011

  24. La tentation de Saint Hilaire. Un parchemin retrouvé.
    15 avril 2011

  25. Dur printemps pour les Pictons.
    1er juin 2011

  26. Chrysostom’attitude en Narbonnaise.
    15 juillet 2011

  27. La monachomyomachie ou les moines contre les mulots
    1er septembre 2011

  28. Origène for ever !
    15 octobre 2011

  29. Lumière nouvelle sur le péché de saint Patrick.
    1er décembre 2011

  30. Discernement spirituel par correspondance
    15 janvier 2012

  31. Dégel intérieur mais frimas extérieurs. Bonus : un scoop sur les ragondins.
    1er mars 2012

  32. Le phénix de Lactance et le vin de Muscat, ou la thérapeutique spirituelle de Silvania
    15 avril 2012

  33. A mystagogie déplacée, liturgie dévoyée
    1er juin 2012

  34. De la pluie aux larmes, que d’eau ! que d’eau !
    15 juillet 2012

  35. Virgile, le Pseudo-Longin, Antoine et Athanase, même combat !
    1er septembre 2012

  36. De Johannes-Petrus à Doliprane de Céphalée.
    15 octobre 2012

  37. Picnolepsie et antiennes Ô
    1er décembre 2012

  38. Bacchus, vous avez dit : « dévarié » ?
    15 janvier 2013

  39. De Bethléem à Madiran : nouvelles lueurs sur le caractère de Jérôme
    1er mars 2013

  40. La joyeuse cinquantaine
    15 avril 2013

  41. D’Eugène de Tolède aux « énergumènes »
    1er juin 2013

  42. Sentiment océanique
    15 juillet 2013

  43. Des « astrologues chrétiens » : oxymore ou coquecigrue ?
    1er septembre 2013

  44. Les « reliques » ou le feu aux poudres
    15 octobre 2013

  45. Esclave, chasse les mouches !
    1er décembre 2013

  46. Mystère de l’esperluette
    15 janvier 2014

  47. Du Verbe abrégé à la bulle d’eau humaine
    1er mars 2014

  48. Benoit et Colomban : même combat spirituel ?
    1er mai 2014

  49. L’hémine et le charivari
    15 juin 2014

  50. Main basse sur les reliques de Benoît et Scholastique
    15 août 2014

  51. Venance Fortunat, auteur de « Frère Jacques » ?
    15 septembre 2014

  52. Marmite bouillante, amitié florissante
    1er décembre 2014

  53. L’érysipèle, l’hérésie et le Christ médecin
    15 janvier 2015

  54. Erasme et le vin de Nîmes
    15 avril 2015

  55. Confession ou rétractation ?
    1er juin 2015

  56. Le Purgatoire, ou l’Enfer climatisé
    15 juillet 2015

  57. Le Bréviaire d’Alaric ou le salut (pour Bessus) par les Wisigoths
    15 septembre 2015

  58. Haro gaulois sur les stylites !
    1er novembre 2015

  59. Polémique monastique en Armorique et menace de burn-out pour Bessus
    1er mars 2017

  60. Romanos le Mélode : plus fort que le son des cloches et des orgues !
    15 décembre 2015

  61. De l’allitération au kakemphaton et du kakemphaton à l’Hypapante
    15 février 2016

  62. Du bréviaire hispano-mozarabe au sang de Jupiter
    15 juin 2016

  63. L’ascension du Mont Ventoux, un « copié-collé » de celle du Crêt Pourri, ou : Pétrarque a-t-il plagié Bacchus ?
    15 août 2016

  64. Corrupticoles, phantasiastes et dyscoles, ou la mise en abyme de Bessus
    1er novembre 2016

  65. La « Divine Liturgie » de Jean Chrysostome au monastère de Saint Oyend ?
    1er janvier 2017

  66. L’appel au secours de Silvania : Bacchus tenté par l’enkratéia
    1er juin 2017

  67. Proskynèse, douleurs articulaires et crottes de bouquetins
    1er août 2017

  68. Résurrection de Bacchus selon Sédulius
    1er octobre 2017

  69. Ordination presbytérale au pays des Colliberts : une première !
    1er février 2018

  70. Archives en péril au monastère des Îles d’Hyères
    15 mars 2018

  71. Epanadiplose, Buisson ardent et Troussepinette, ou le retour victorieux de Bessus au jardin
    1er juillet 2018

  72. Sacramentaires gélasiens et souris théophages
    15 septembre 2018

  73. Des Odes de Salomon au jaune liturgique
    15 décembre 2018

  74. Il était une fois … La (fausse) question de l’âme des femmes
    1er avril 2019