Caritaspatrum
Accueil du siteCOLLOQUES DE PATRISTIQUE DE LA ROCHELLELes Pères de l’Eglise et les pauvres
Dernière mise à jour :
vendredi 25 septembre 2020
Statistiques éditoriales :
867 Articles
1 Brève
78 Sites Web
68 Auteurs

Statistiques des visites :
543 aujourd'hui
979 hier
928861 depuis le début
   
Les Pères et les pauvres : les communications
jeudi 8 mai 2008
par Pascal G. DELAGE
popularité : 2%

Jean-Marie SALAMITO (Université de Paris IV – Sorbonne), Fondements, caractères et enjeux historiques de l’action des Pères en faveur des pauvres.
La question de l’aide aux pauvres est l’aspect social du christianisme le plus solidement enraciné dans l’Ecriture, dans la pratique ecclésiale et dans la prédication chrétienne. Cette aide aux pauvres se déploie durablement et abondamment dans deux dimensions complémentaires : dans la pratique de l’assistance (laquelle est lourde de conséquences sur le plan social, comme Peter Brown l’a vu mieux que personne) et dans une prédication qui donne aux pauvres une dignité sans précédent (l’impact, cette fois, est plutôt d’ordre psychologique et idéologique). Il s’agira de prendre très au sérieux le titre même du colloque : les Pères relaient la voix des pauvres et on trouve chez eux une compréhension de l’expérience vécue, de la psychologie et de la culture des plus démunis…

Mme Annie WELLENS (Librairie Puits de Jacob), Lecture et écriture, un don à conquérir.
Vécue comme désir, manque ou appropriation, la relation à la lecture et à l’écriture « colore » la voix des pauvres et leurs manières d’exister avec ou contre ceux qui maîtrisent l’écrit et la parole. En témoignent au XVIIIe siècle, comme le montre Arlette Farge dans Le bracelet de parchemin, les billets, missives ou textes de prières portés par des hommes et des femmes au statut précaire, retrouvés morts dans les villes ou les campagnes. De même que les ruses inventées par les esclaves afro-américains du XVIIe au XIXe siècle pour apprendre à lire, le livre de la Bible jouant un grand rôle dans cet apprentissage.