Caritaspatrum
Accueil du siteCOLLOQUES DE PATRISTIQUE DE LA ROCHELLELes Pères de l’Eglise et les femmes
Dernière mise à jour :
jeudi 5 décembre 2019
Statistiques éditoriales :
832 Articles
1 Brève
76 Sites Web
59 Auteurs

Statistiques des visites :
16 aujourd'hui
233 hier
762109 depuis le début
   
Les Pères et les femmes : les communications
jeudi 8 mai 2008
par Pascal G. DELAGE
popularité : 1%

Benoît GAIN (Université de Grenoble), Saint Basile, misogyne ?

Moraliste sévère, peu sensible à la spécificité féminine, muet sur ce qu’il doit aux femmes de sa famille : l’évêque de Césarée a mauvaise réputation. Le jugement de savants contemporains n’est-il pas à nuancer à l’aide de quelques lettres et en faisant appel à son expérience pastorale ?

Benoît JEANJEAN (Université de Brest), L’exploitation littéraire de l’épisode de Susanne (Dan. 14,30-40) dans la Lettre 1 de saint Jérôme.

Dans sa Lettre 1, adressée au prêtre Innocent, saint Jérôme fait le récit d’un épisode miraculeux contemporain : une femme faussement accusée d’adultère est condamnée à mort, malgré ses dénégations et ses prières. Cependant les coups du bourreau ne parviennent pas à la mettre à mort et il faut l’intervention d’un second tortionnaire pour exécuter la sentence. Mais la mort n’est qu’apparente et la femme est finalement ramenée à la vie. Ce récit apparenté aux récits des martyres manifeste la dette de Jérôme à l’égard de la culture littéraire profane, mais il témoigne aussi de son attachement à la Bible, puisque l’écrivain emprunte à Daniel 14, 30-40 la trame narrative de sa lettre. L’épisode de Susanne faussement accusée par les vieillards prend ainsi une double dimension sous la plume de Jérôme en devenant à la fois modèle littéraire et prophétie du martyre contemporain.