Caritaspatrum
Accueil du siteCOLLOQUES DE PATRISTIQUE DE LA ROCHELLELes Pères de l’Eglise et les femmes
Dernière mise à jour :
vendredi 25 septembre 2020
Statistiques éditoriales :
867 Articles
1 Brève
78 Sites Web
68 Auteurs

Statistiques des visites :
458 aujourd'hui
1903 hier
930679 depuis le début
   
Les Pères et les femmes : les communications
jeudi 8 mai 2008
par Pascal G. DELAGE
popularité : 5%

Françoise THELAMON ( Professeur à l’Université de Rouen), Un modèle féminin chez les historiens du IVe et Ve siècle : la souveraine chrétienne.

C’est à travers plusieurs figures que le modèle de la souveraine chrétienne se construit chez les historiens de l’Eglise des IVe-Ve siècles, contre-partie féminine du bon empereur chrétien. Première augusta chrétienne, Hélène est, selon Eusèbe, « la mère chère à Dieu de l’empereur cher à Dieu ». Religiosa femina, selon Rufin, elle manifeste sa foi et sa piété en recherchant la croix du Christ ; associée à la munificence impériale, elle sait aussi faire preuve d’humilité. En contrepoint l’arienne Justine est le parangon de la mauvaise impératrice : hérétique, en guerre contre l’Eglise, c’est une nouvelle Jézabel. D’autres souveraines apparaissent aussi dont les traits contribuent à dessiner le modèle : le reine des Ibères, celle des Indiens (Axoumites), Mauvia enfin, cette reine des Saracènes qui s’oppose à Valens et exige pour son peuple un évêque nicéen.