Paroles et exemples des Anciens. Recueil ascétique de Paul Evergétinos
mardi 20 juillet 2010
par Jean-Claude LARCHET

C’est un heureux événement que la traduction et la publication, en quatre volumes dont voici les deux premiers, d’un grand classique de la spiritualité orthodoxe, connu et habituellement désigné comme « L’Évergétinos » – du nom de son auteur, Paul, fondateur, à Constantinople au XIe siècle, du monastère de l’Évergétis, c’est à dire de « la Très Sainte Mère de Dieu Bienfaitrice » – mais qui porte en réalité le titre suivant : « Recueil des paroles inspirées et des enseignements des pères saints et théophores, rassemblés à partir de tous leurs écrits inspirés, disposés de façon simple et profitable ». Il s’agit d’une anthologie de textes spirituels qui fut largement diffusée sous forme de manuscrits et connut un très grand succès dans le monde byzantin, avant de bénéficier d’une première édition imprimée au XVIIIe siècle par les soins de saint Nicodème l’Hagiorite, qui, avec saint Macaire de Corinthe, réalisa également une autre anthologie célèbre : la « Philocalie des Pères neptiques ».

Les deux anthologies sont composées différemment. Alors que la Philocalie rassemble des textes classés par auteurs, fait une grande place à la spiritualité hésychaste et donc à l’ « hésychia », au combat intérieur et à la prière de Jésus, l’Évergétinos est une anthologie thématique qui aborde la vie spirituelle d’une manière plus large (et évidemment ne fait pas place au courant hésychaste proprement dit qui a connu ses expressions majeures dans les siècles qui ont suivi sa composition).

L’Évergétinos est constitué de deux cents chapitres thématiques. Chaque chapitre commence par l’énoncé d’une thèse qu’illustrent, sous différents aspects, un certain nombre de passages tirés des œuvres d’auteurs spirituels divers (Amphiloque, Anastase le Sinaïte, Antiochos le Pendecte, Barsanuphe, Jean Cassien, Diadoque de Photicé, Ephrem le Syrien, Grégoire le Dialogue, Isaac le Syrien, Isaïe de Scété, Marc le Moine, Maxime le Confesseur, Pallade, Abba Zossime), des Apophtegmes et des Vie des saints.

L’auteur de l’anthologie a parfois retouché les textes pour les adapter à son propos, ou composé certains textes en rassemblant et en reliant des citations éparses.

Dans ces quatre tomes de cinquante chapitres chacun, sont abordés presque tous les aspects du cheminement spirituel du moine (ou plus largement, du chrétien), depuis la première conversion jusqu’à l’illumination dans la contemplation.

Beaucoup de ces textes ont déjà été traduits au sein des œuvres de leurs auteurs respectifs. Reprenant ces traductions quand elles existent, le P. Nicolas Molinier les a soumis à une sérieuse relecture et a apporté, le cas échéant, les corrections nécessaires. Dans une courte mais riche introduction, il s’attache surtout à souligner l’intérêt et la finalité spirituels de l’ouvrage. Ce sont eux qui ont motivé son travail, et c’est pour cette raison qu’il s’épargne les considérations techniques habituellement inhérentes aux introductions et aux notes d’éditions analogues.

Une remarque : l’auteur désigne chaque chapitre par le mot « hypothesis » que le traducteur rend un peu étrangement par « proposition » ; signalons que ce mot grec signifie plutôt : base ou fondement (de la vie spirituelle en l’occurrence) ; sujet ; enseignement ; conduite. Mais le lecteur moderne pourra entendre qu’il s’agit d’autant de propositions qui lui sont faites pour progresser dans sa vie spirituelle. En tout cas on tient là une lecture idéale en cette période de Carême. Les volumes sont présentés avec goût dans une édition reliée capable de résister à de nombreuses relectures…

Signalons pour l’anecdote que l’auteur de l’anthologie, le moine Paul Évergétinos, est l’auteur de la belle prière qui figure à la fin des grandes et des petites complies : « Vierge sans tache, sans souillure, sans faute, immaculée, chaste, épouse de Dieu, qui par ta maternité inexplicable, as uni le Verbe divin aux hommes, et as rétabli le contact entre notre nature qui s’en était éloignée et le ciel… »

On peut se procurer ces volumes auprès du Monastère Saint-Antoine-le-Grand (Font de Laval, F 26190 Saint-Laurent-en-Royans, Fax : 04 75 47 53 68), ou auprès du Monastère de Solan (F 30330 La Bastide d’Engras, Fax : 04 66 82 99 08), ou encore à la librairie de l’Institut Saint-Serge.

Jean-Claude Larchet

Paroles et exemples des Anciens

Source : www.orthodoxie.com