Caritaspatrum
Accueil du site
Dernière mise à jour :
jeudi 25 février 2021
Statistiques éditoriales :
886 Articles
1 Brève
82 Sites Web
70 Auteurs

Statistiques des visites :
969 aujourd'hui
992 hier
1132100 depuis le début
   
Annonces
COLLOQUES A VENIR

« Classique et barbare » : la sculpture de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge (IVe-Xe siècle). Du corpus aux humanités numériques.

organisé par : L’association SATHMA (Sculptures de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge)

Lieu : Ecole du Louvre, amphithéâtre Michel-Ange - Paris

Dates : 24-25 septembre 2020

Pour en savoir plus, cliquer ici

 
Brèves
VIENT DE PARAITRE
mardi 15 décembre

Jonathan CORNILLON

TOUT EN COMMUN ? La vie économique de Jésus et des premières générations chrétiennes

De quoi vivaient Jésus et ses disciples ? Comment l’apôtre Paul et ses compagnons finançaient-ils leurs activités missionnaires ? Les prédicateurs des premières générations chrétiennes étaient-ils rémunérés ? Quelles formes prenait la solidarité matérielle des premières communautés chrétiennes ? Cet ouvrage répond à ces questions en abordant l’ensemble des aspects économiques de la vie des premiers chrétiens. Dans tout l’Empire romain, la vie économique des premières communautés chrétiennes, depuis la prédication de Jésus jusqu’à la fin du IIIe siècle, n’était pas un aspect secondaire de leur engagement religieux, profondément lié à une approche éthique et solidaire de la pauvreté. Cela n’était pour autant pas contradictoire avec la mise en place de formes de financement diverses et ambitieuses, dès la prédication de Jésus. Ce livre montre que les exigences de la morale chrétienne s’accompagnaient d’une recherche d’efficacité, même si les abus et les dysfonctionnements n’étaient évidemment pas absents.

Éditeur : Le Cerf

EAN : 978-2204129978

 
Auteur : Suzanne-Marie PICAUD
Articles de cet auteur
lundi 25 mars 2013
Echos d’une Petite Journée consacrée à Vigilance de Calagurris
Vigilance de Calagurris ou le cauchemar de saint Jérôme ! Un titre qui piquait la curiosité ; mais allait-il « fonctionner » ? Le pari fut gagné, vu le nombre de participants.

lire la suite de l'article
vendredi 30 mars 2012
Des échos de la P.J.P. consacrée à Paulin de Nole
C’est devenu une coutume en Charente-Maritime. En mars, la maison diocésaine de Saintes consacre une journée à la rencontre d’un Père de l’Eglise. Après Martin de Tours, Ambroise de Milan, Hilaire de Poitiers, c’était au tour de Paulin de Nole d’être invité à Saintes.

lire la suite de l'article
vendredi 15 avril 2011
Echos de la P.J.P. consacrée à Hilaire de Poitiers
Les Pères de l’Eglise sont certainement très heureux de l’accueil qui leur est réservé en Saintonge. Je les soupçonne même de se le communiquer ; la preuve : Après Ambroise, Martin de Tours c’était Hilaire de Poitiers qui s’était invité le 26 mars 2011 à la Maison diocésaine pour ce qu’il est convenu d’appeler ’’la Petite journée de Patristique’’.

lire la suite de l'article
samedi 15 mai 2010
Des échos de la deuxième Petite Journée de Patristique
Accueillir en terre saintongeaise des touristes et des hôtes étrangers, nous est coutumier. Mais voir s’inviter chez nous, des personnages du IV ème siècle, voilà qui est plus surprenant.

lire la suite de l'article
jeudi 15 octobre 2009
Des échos du IVe colloque de La Rochelle
Durant deux jours et demi, 120 participants se sont croisés sur les bancs de la Faculté de droit de La Rochelle : ambiance, témoignages, intérêts..

lire la suite de l'article