Caritaspatrum
Accueil du siteEDITORIAL
Dernière mise à jour :
vendredi 5 juin 2020
Statistiques éditoriales :
855 Articles
1 Brève
77 Sites Web
65 Auteurs

Statistiques des visites :
442 aujourd'hui
464 hier
822660 depuis le début
   
Marais inondés, coqs confinés : un Carême inattendu pour Bessus et Vera
dimanche 15 mars 2020

popularité : 1%

Les inondations dans les marais du Golfe des Pictons obligent les voisins mitoyens de Bessus à rapprocher leur poulailler au plus près de leur maison. Bessus et Vera s’efforcent de vivre cette épreuve comme une pénitence de Carême, non sans ouvrir Bible et Hymnaire pour se lancer dans une chasse spirituelle aux gallinacés.

Levons-nous donc vivement : / Le coq éveille les dormeurs / Et gourmande les paresseux ; / Le coq dénonce les récalcitrants. Au chant du coq, l’espoir revient, / Les malades recouvrent la santé, / le brigand rengaine son poignard, / la foi renaît chez ceux qui ont failli [1]. Il m’est désormais impossible, Bacchus très cher, de ne pas me remémorer les deux strophes de cette hymne d’Ambroise alors que va se lever le jour.

 

[1] Il s’agit en effet de la cinquième et de la sixième strophes d’une hymne d’Ambroise de Milan : Hymne du matin pour le Dimanche à Laudes.