Les symboles du christianisme ancien (Ier-VIIe siècle) de Gérard-Henry Baudry.
samedi 10 avril 2010
par Jean-Claude LARCHET

Gérard-Henry Baudry, Les symboles du christianisme ancien (Ier-VIIe siècle), Cerf, 2009, collection « Images & Beaux livres ».

Écrit par un prêtre catholique qui a été codirecteur de l’encyclopédie « Catholicisme » et qui est connu pour ses études antérieures consacrées à la formation de la culture chrétienne, ce livre est une introduction au monde des symboles du christianisme antique du Ier au VIIe siècle, tels qu’on les rencontre sur tous les matériaux qui subsistent de cette époque : fresques, mosaïques, sculptures, gravures, formes architecturales…

Le premier chapitre présente les divers symboles du Christ ; le chapitre 2, le symbolisme des lettres, des nombres et des figures géométriques ; le chapitre 3, les symboles empruntés à la nature ; le chapitre 4, les symboles empruntés au milieu culturel ; le chapitre 5 étudie la signification typologique de huit épisodes de l’Ancien Testament ; le chapitre 6 examine la portée théologique des évènements majeurs de la vie du Christ (Nativité, Baptême, miracles divers, Transfiguration, Passion, Descente aux enfers, Ascension) ; le chapitre 7 présente les figures de l’Église et le symbolisme des édifices cultuels ; enfin le chapitre 8 analyse les symboles eschatologiques.

À part les miracles de guérisons, symboles manifestes du salut, on peut contester que soient traités comme des symboles les évènements salvateurs de la vie du Christ.

Cette réserve étant faite, on doit dire que les commentaires de l’auteur sont de qualité, s’appuyant constamment et presque exclusivement sur des références à l’Écriture et aux Pères de l’Église. Depuis le livre du cardinal Daniélou sur « Les symboles chrétiens primitifs », il n’y avait guère eu d’études de ce genre entreprises dans un esprit aussi respectueux du contexte chrétien (la plupart d’entre elles étant liées soit à l’histoire de l’art, soit à l’ésotérisme). Les illustrations sont abondantes et bien reproduites, et si l’on retrouve parmi elles de grands classiques, on y rencontre aussi une majorité de documents iconographiques assez rares.

Jean-Claude Larchet

Source : www.orthodoxie.com