L’Abeille et l’acier, Clément d’Alexandrie et Origène
lundi 15 juillet 2019

À une génération de distance, Clément d’Alexandrie (vers 150-vers 215) et Origène (185/187-251/253) sont des représentants éminents de la tradition intellectuelle et savante d’Alexandrie. Ils l’ont profondément renouvelée en faisant appel à la Bible qu’ils lisent en s’inspirant de l’exégèse juive et chrétienne et en utilisant les ressources mises à leur disposition par la littérature et la philosophie grecques. Il y a peu de monographies récentes en français sur ces auteurs, et aucune qui les associe. Le chapitre consacré à Clément est rédigé par Alain Le Boulluec. Il retrace sa biographie, analyse chacune de ses œuvres conservées, examine sa méthode exégétique et sa manière de composer, présente ce que l’on sait de ses écrits perdus. Le chapitre sur Origène est dû à Gilles Dorival. Il décrit les instruments de travail et les éditions, s’interroge sur la possibilité d’établir sa biographie, présente ses écrits (travaux sur l’Ancien et le Nouveau Testaments, traités, lettres, fragments papyrologiques, œuvres inauthentiques), analyse les controverses qu’il a suscitées depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque contemporaine. Un chapitre de conclusion rédigé de concert récapitule ce qui rapproche Clément et Origène et insiste sur ce qui les différencie.

Biographies Contributeurs

Gilles DORIVAL

Gilles Dorival est professeur émérite de l’Université d’Aix-Marseille et membre senior honoraire de l’Institut Universitaire de France (chaire « Judaïsme hellénistique et christianisme ancien »). Ses travaux portent sur l’histoire des traditions bibliques. Il codirige la collection « La Bible d’Alexandrie » (20 volumes parus). Alain LE BOULLUEC

Alain Le Boulluec est directeur d’études émérite à l’École Pratique des Hautes Études (Section des sciences religieuses). Ses travaux concernent l’hérésiologie antique, Clément et Origène, la Septante, les écrits apocryphes chrétiens et la théologie patristique. Il collabore à la collection « La Bible d’Alexandrie ».

Sources : lesbelleslettres.com