Caritaspatrum
Accueil du siteLES PETITES JOURNEES DE PATRISTIQUESaint Ambroise de Milan et les défis du politique
Dernière mise à jour :
jeudi 5 décembre 2019
Statistiques éditoriales :
832 Articles
1 Brève
76 Sites Web
59 Auteurs

Statistiques des visites :
16 aujourd'hui
233 hier
762109 depuis le début
   
Des échos de la deuxième Petite Journée de Patristique
samedi 15 mai 2010
par Suzanne-Marie PICAUD
popularité : 4%
Annie Wellens

Accueillir en terre saintongeaise des touristes et des hôtes étrangers, nous est coutumier.

Mais voir s’inviter chez nous, des personnages du IV ème siècle, voilà qui est plus surprenant. Grâce à l’Association’’ Caritaspatrum’’ ; Ambroise de Milan fut, une journée, l’hôte de la Maison diocésaine à Saintes, comme le fut Martin de Tours l’an passé.
Si vous avez manqué ces rendez-vous, un conseil, veillez à ne pas manquer la prochaine visite de l’un de ces Pères de l’Église, vous ne le regretterez pas.
Quel intérêt direz-vous, sinon pour des spécialistes ? Détrompez-vous.

Fr. Thelamon, P.G. Delage

C’est un vrai plaisir de découvrir dans une ambiance chaleureuse, grâce à la pédagogie, pleine d’humour parfois, de fins connaisseurs du contexte dans lequel vécurent ces hommes qui ont marqué l’histoire politique et religieuse de leur époque.
Le temps d’Ambroise fut une période de grandes mutations, comme la nôtre. Il connut les profonds bouleversements politiques dans l’empire romain. Gouverneur de Milan, il dut y faire face, trouver des compromis, sans trahir la vérité. Appelé à l’épiscopat sa tâche ne fut pas plus simple. Contre l’hérésie arienne qui mettait en danger l’unité de l’Église, il réagit vigoureusement.

Ambroise était un fin lettré, familier des Écritures juives et chrétiennes qu’il avait longuement fréquentées et priées. Il s’attacha à nourrir la foi des fidèles portant une particulière attention en veillant à la qualité de la liturgie dans les rassemblements communautaires.

Au cours de cette journée, dans une ambiance à la fois studieuse et très détendue, nous avons découvert un chrétien, un évêque profondément engagé dans sa foi et dans son temps. Ambroise, fut soucieux de défendre les droits de l’Église, face aux puissants de ce monde, et la vérité de la foi face aux errements des hérétiques. Il le fit avec fermeté et discernement.

Découvrir la vie et l’action d’Ambroise peut être un encouragement précieux pour nous. On y trouve comme des échos des questions, des difficultés, que nous rencontrons aujourd’hui. A nous de trouver à notre tour des réponses pour notre temps, comme il le fit pour le sien.

Suzanne-Marie Picaud

Une assemblée attentive