Caritaspatrum
Accueil du siteSOURCES
Dernière mise à jour :
mardi 10 décembre 2019
Statistiques éditoriales :
833 Articles
1 Brève
76 Sites Web
60 Auteurs

Statistiques des visites :
256 aujourd'hui
307 hier
763989 depuis le début
   
« Symphonia » La concorde des textes et des doctrines dans la littérature grecque jusqu’à Origène
mardi 20 août 2019

popularité : 9%

Très tôt dans la littérature grecque apparaît l’idée que certains textes « résonnent » entre eux et que d’autres, au contraire, sont en dissonance. Les commentateurs des Classiques postulent leur harmonie parfaite pour les éditer ou pour les interpréter, tandis qu’ils s’interrogent sur leur accord ou leur désaccord avec d’autres auteurs. Dans l’écriture de l’histoire, l’accord des sources est souvent allégué comme un critère de vérité. Les philosophes réfléchissent à la concorde ou au dissentiment qui règnerait chez les grands maîtres, dans les écoles qu’ils ont fondées, ou entre courants philosophiques. Les juifs puis les chrétiens poursuivent ce questionnement sur la concorde des textes et des doctrines en l’appliquant au texte biblique, dans son rapport à lui-même ou aux textes non bibliques.

À la volonté d’interpréter, de comprendre et de juger s’ajoute au cours du temps un souci de systématisation qui s’impose de plus en plus aux lettrés de l’Antiquité, mais qui ne fera jamais disparaître l’intention profonde de ces réflexions sur l’accord : établir la vérité des textes ou des idées qu’ils sont censés exprimer.

Cet axe fondamental de la pensée grecque, qui culmine dans l’œuvre du chrétien Origène (v. 185-v. 254), n’est donc pas seulement au cœur de la genèse du comparatisme et du concordisme comme attitudes intellectuelles. Lié à une certaine représentation de la vérité, pensée comme fille du consensus, il constitue une page essentielle dans l’histoire de nos pratiques de véridiction, écrite par des « païens », des juifs puis des chrétiens, qui, au-delà de leurs divergences religieuses, étaient tous des auteurs grecs.

Ce livre est consacré à la préhistoire d’une histoire plus longue. Il s’arrête juste avant l’apparition du néoplatonisme et quelques décennies avant le « siècle d’or » de la patristique, deux traditions qui, l’une du côté païen, l’autre du côté chrétien, écriront une autre page des rapports entre concorde et vérité.

L’auteur

Sébastien Morlet est Maître de conférences HDR à Sorbonne Université (UFR de Grec). Il a publié plusieurs ouvrages sur les textes et les idées à la fin de l’Antiquité, dont Christianisme et philosophie : les premières confrontations (2014), Les chrétiens et la culture : conversion d’un concept (2016), et « Symphonia ». La concorde des textes et des doctrines dans la littérature grecque jusqu’à Origène (2019).

Table des matières

PREMIÈRE PARTIE. ΣΥΜΦΩΝΊΑ ET ΔΙΑΦΩΝΊΑ DANS LA LITTÉRATURE GRECQUE

I. – Συμφωνεῖν – διαφωνεῖν : du sens musical au sens figuré

A. L’harmonie musicale

B. Le monde comme harmonie

C. Les applications anthropologiques des notions de concorde et d’harmonie

II. – De l’anthropologie à l’épistémologie : la concorde des opinions

A. La notion de concorde en général

B. Concorde des hommes, concorde des opinions

C. Accord et vérité

III. – De l’accord des opinions à l’accord des textes : genèse de la réflexion grecque sur la συμφωνία des textes

A. La critique grammaticale des textes classiques

B. La tradition historique et géographique

C. Συμφωνία-διαφωνία dans la philosophie à l’époque impériale

D. Prolongements de la réflexion grecque sur l’accord et le désaccord des textes à l’époque impériale

Conclusion

DEUXIÈME PARTIE. ΣΥΜΦΩΝΊΑ ET ΔΙΑΦΩΝΊΑ CHEZ LES AUTEURS JUIFS DE LANGUE GRECQUE

I. – Aristobule

A. Qui est Aristobule ?

B. L’accord des Grecs et de l’Écriture

C. L’explication de la dépendance des Grecs à l’égard de la Loi

Conclusion

II. – Philon d’Alexandrie

A. La συμφωνία du monde

B. L’harmonie de l’homme

C. Συμφωνία et διαφωνία des opinions

D. La συμφωνία du texte biblique

E. La συμφωνία de la Bible et de la sagesse grecque

Conclusion

III. – Flavius Josèphe

A. La διαφωνία des historiens

B. La συμφωνία biblique

C. L’argument de la dépendance des auteurs grecs par rapport à la Bible

Conclusion

TROISIÈME PARTIE. ΣΥΜΦΩΝΊΑ ET ΔΙΑΦΩΝΊΑ DANS LA LITTÉRATURE CHRÉTIENNE JUSQU’À CLÉMENT D’ALEXANDRIE

I. – Le Nouveau Testament : « Conformément aux Écritures »

II. – Justin

A. L’accord de la foi et de l’hellénisme

B. Le désaccord des philosophes

C. La concorde de l’Écriture

D. Dissentiment et hérésie

Conclusion

II. – Athénagore

A. La concorde des auteurs Grecs et de l’Écriture

B. Les limites de la concorde des Grecs et de l’Écriture

C. L’explication de la concorde des Grecs et de l’Écriture

Conclusion

III. – Théophile d’Antioche

A. L’ἀσυμφωνία des Grecs

B. La συμφωνία de l’Écriture, signe de son inspiration, et donc, de sa vérité

C. La συμφωνία des Grecs et de l’Écriture

Conclusion

IV. – Irénée de Lyon

A. Du Dieu unique à l’oeuvre unique de Dieu

B. L’unité des Écritures : raisons exégétiques et philologiques

C. L’exégèse symphonique dans le commentaire de l’Écriture

D. Συμφωνία et διαφωνία dans la dénonciation de l’erreur

E. Usages de la συμφωνία dans l’établissement de la vérité

Conclusion.

V. – Clément d’Alexandrie

A. La vérité comme harmonie

B. L’application concrète de cette conception de la vérité : la confrontation de la philosophie et de l’Écriture

C. L’harmonie dans l’Écriture

Conclusion

QUATRIÈME PARTIE. ΣΥΜΦΩΝΊΑ ET ΔΙΑΦΩΝΊΑ CHEZ ORIGÈNE

I. – La συμφωνία et la διαφωνία dans l’oeuvre d’Origène

A. Συμφωνία, vérité, vertu

B. La concorde dans le monde et dans l’histoire du salut

C. Une approche nuancée de la διαφωνία

II. – La συμφωνία dans le commentaire de l’Écriture

A. La συμφωνία de l’Écriture : les textes théoriques

B. La conception origénienne du témoignage

C. La pratique concrète de l’exégèse symphonique

D. La dimension confirmative de la lecture symphonique : les cas de pratique cumulative

E. L’arrière-plan intellectuel de la lecture symphonique

F. La diversité dans l’Écriture

G. Un cas particulier : la question des états du texte

III. – La philosophie et l’Écriture

A. Avant le Contre Celse : les Stromates

B. L’argument du Contre Celse : la philosophie comme contresens de l’Écriture

C. Récapitulation : philosophie et christianisme

Conclusion

Conclusion

Appendice 1 – Comparaison des citations philosophiques du Contre Celse avec Eusèbe et Clément

Appendice 2 – À propos du terme « harmonisation » en histoire des idées

Indications bibliographiques

Abréviations des périodiques

Index biblique (hors appendices)

Index des auteurs anciens (hors appendices)

sources : www.lesbelleslettres.com

 
Articles de cette rubrique
  1. « Les « Propos sur la contrition » de Jean Chrysostome et le destin d’écrits de jeunesse méconnus »
    20 mai 2010

  2. « L’Eucharistie, école de vie » chez Jean Chrysostome
    15 février 2010

  3. Origène, « Commentaire sur l’Épitre aux Romains », vol. I, Livres I-II.
    20 février 2010

  4. Les symboles du christianisme ancien (Ier-VIIe siècle) de Gérard-Henry Baudry.
    10 avril 2010

  5. Grégoire le Grand, « Morales sur Job ». Sixième partie (Livres XXX-XXXII).
    20 juin 2010

  6. Paroles et exemples des Anciens. Recueil ascétique de Paul Evergétinos
    20 juillet 2010

  7. « Paroles et exemples des Anciens. Recueil ascétique de Paul Evergétinos », tomes 3 et 4.
    20 août 2010

  8. « La tradition grecque de la Dormition et de l’Assomption de Marie ».
    20 septembre 2010

  9. Jean Damascène, « La Foi orthodoxe »
    20 octobre 2010

  10. Actes et passions des martyrs chrétiens des premiers siècles
    20 novembre 2010

  11. Philippe Henne, « La Bible et les Pères »
    20 décembre 2010

  12. Maxime le Confesseur, « Questions à Thalassios (I-XL) ».
    25 janvier 2011

  13. Grégoire de Nysse, « Contre Eunome, I » (vol. 2)
    25 février 2011

  14. Stephane Bigham, « Les images chrétiennes »
    25 mars 2011

  15. Patristique et oecuménisme : thèmes, contextes, personnages
    20 avril 2011

  16. Philippe Henne, « Tertullien l’Africain »
    20 mai 2011

  17. Clément d’Alexandrie, « Quel riche sera sauvé ? »
    25 juin 2011

  18. « L’Antichrist ». Anthologie introduite par Cristian Badilita
    25 juillet 2011

  19. Alexandre Faivre, « Chrétiens et Eglises, des identités en construction ».
    15 septembre 2011

  20. Origène, « Commentaire sur l’Épître aux Romains, tome III, Livres VI-VIII »
    25 octobre 2011

  21. Évagre le Scholastique, « Histoire ecclésiastique - Livres I-III »
    30 novembre 2011

  22. Riches et pauvres dans l’Église ancienne
    30 janvier 2012

  23. Saint Maxime le Confesseur (580-662)
    20 mars 2012

  24. Recension « Les Pères de l’Eglise et la chair »
    20 avril 2012

  25. Patristique et œcuménisme : thèmes, contextes, personnages.
    15 juin 2012

  26. Textes en ligne des Pères dans la Foi - sur Migne.fr
    15 juillet 2012

  27. « Basile le Grand » de Philippe HENNE
    20 juillet 2012

  28. Antonio Orbe, « Introduction à la théologie des IIe et IIIe siècles »
    20 août 2012

  29. Maxime le Confesseur, « Questions à Thalassios », vol. 2
    20 octobre 2012

  30. Recension : Cyprien de Carthage, « Ceux qui sont tombés »
    20 novembre 2012

  31. Grégoire de Nysse, « Contre Eunome », II.
    15 décembre 2013

  32. Origène, « Commentaire de l’épître aux Romains », Livres IX-XI.
    20 décembre 2012

  33. Jean Chrysostome, « Homélies sur la Résurrection, l’Ascension et la Pentecôte », tome 1.
    15 mars 2014

  34. Amphiloque d’Iconium, Homélies – Fragments – Lettres
    15 février 2013

  35. « Divine liturgie de saint Jacques, Frère du Seigneur en slavon et en français »
    5 juillet 2014

  36. « La lettre au service du Verbe ». Correspondance de Paulin de Nole.
    25 avril 2013

  37. Philippe Henne, « Le vertige divin. La saga des stylites »
    5 août 2014

  38. Anastase le Sinaïte, « Trois homélies », suivies de « Questions et réponses spirituelles et pastorales choisies ».
    20 juillet 2013

  39. « Prier quinze jours avec Jean Chrysostome » de Laurence Brottier.
    15 octobre 2014

  40. « Constantin le Grand. Empereur romain, empereur chrétien »
    20 août 2013

  41. « Discours ascétiques. Commentaires » d’Abba Isaïe.
    25 novembre 2014

  42. Eusèbe de Césarée, « Vie de Constantin ».
    20 octobre 2013

  43. Hiéromoine Macaire de Simonos-Pétra, « Le Synaxaire. Vie des saints de l’Église orthodoxe »
    25 janvier 2015

  44. Jean Chrysostome , « L’impuissance du diable ».
    20 novembre 2013

  45. Recension : Guillaume BADY, « Jean Chrysostome, Trop occupé pour t’occuper de ta vie ?
    20 avril 2015

  46. Père Théodore Papanicolaou, « La vision de la mort à la lumière des Pères de l’Eglise »
    25 mai 2015

  47. Grégoire de Nysse, Éloge de Grégoire le Thaumaturge. Éloge de Basile.
    25 décembre 2015

  48. Ambroise de Milan, « La fuite du siècle »
    10 février 2016

  49. Maxime le Confesseur, Questions à Thalassios,
    10 mars 2016

  50. Michel Quenot, « Maladie et guérison : les saints médecins anargyres »
    15 octobre 2016

  51. Pseudo-Denys l’Aréopagite « Les Noms divins, I-IV », « Les Noms divins V-XIII – La Théologie mystique »
    5 décembre 2016

  52. Philippe Henne, « Clément d’Alexandrie »,
    5 janvier 2017

  53. Grégoire de Nysse, « Réfutation de la profession de foi d’Eunome ».
    10 février 2017

  54. Cyrille d’Alexandrie, « Contre Julien », tome Il, livres III-V.
    25 avril 2017

  55. Grégoire Palamas, « Traités démonstratifs sur la procession du Saint-Esprit »
    25 mai 2017

  56. Isidore de Péluse, « Lettres, tome III, 1701-2000 »
    10 octobre 2017

  57. Evagre le Pontique, « Chapitres sur la prière ».
    10 décembre 2017

  58. Évagre le Pontique, À Euloge – Les vices opposés aux vertus.
    15 janvier 2018

  59. Grégoire de Nysse, Lettre canonique. « Lettre sur la Pythonisse » et autres lettres pastorales.
    10 février 2018

  60. Patrick Koelher, « Sainte-Odile. Le mont et les grâces »
    10 juillet 2018

  61. Jean Chrysostome, « Panégyriques de martyrs », tome I
    5 août 2018

  62. Grégoire de Nysse, « Homélies sur le Notre Père »
    5 septembre 2018

  63. Recension : Saint Grégoire Palamas, « Les Cent cinquante chapitres »
    10 janvier 2019

  64. Cyrille d’Alexandrie, Commentaire sur saint Jean. Tome I (Livre I)
    5 mars 2019

  65. Origène et la fonction révélatrice du Verbe incarné
    5 juin 2019

  66. L’Abeille et l’acier, Clément d’Alexandrie et Origène
    15 juillet 2019

  67. « Symphonia » La concorde des textes et des doctrines dans la littérature grecque jusqu’à Origène
    20 août 2019

  68. Sources Chrétiennes. Apport grec et latin à la culture européenne
    25 septembre 2019

  69. Recension : Grégoire de Nysse, « Trois oraisons funèbres » et « Sur les enfants morts prématurément ».
    10 octobre 2019

  70. « Le Cantiques des cantiques » dans la Septante
    10 novembre 2019

  71. « Vision que vit Isaïe », collection « La Bible d’Alexandrie »
    10 décembre 2019