Maxime le Confesseur, « Questions à Thalassios », vol. 2
samedi 20 octobre 2012
par Jean-Claude LARCHET

Ce volume continue la parution en trois tomes, dans la collection de référence « Sources chrétiennes », des « Questions à Thalassios », l’une des œuvres les plus célèbres du grand théologien byzantin saint Maxime le Confesseur (580-662), destinée de prime abord à expliquer des passages difficiles de la sainte Écriture, mais servant en fait de prétexte à l’auteur pour exposer sa doctrine spirituelle.

Figurent dans ce deuxième tome les Questions 41 à 55.

Face à l’édition critique qui reprend, avec quelques corrections, celle du Corpus Christianorum Series Graeca, vol. 7, Françoise Vinel, professeur de patrologie à la faculté de théologie catholique de l’Université de Strasbourg, bien connue comme spécialiste de saint Grégoire de Nysse et l’une des traductrices de la Septante, propose une traduction claire et précise, tandis que Jean-Claude Larchet propose des annotations qui font apparaître les relations de la pensée de saint Maxime avec celle d’autres Pères, éclairent le sens de passages et d’expressions difficiles ou précisent la signification de termes auxquels Maxime donne un sens particulier.

La lisibilité de cette traduction permet une autre lecture de l’œuvre que celle d’Emmanuel Ponsoye (éditions de l’Ancre, 1992), qui a rendu de grands services et qui était généralement juste quant au sens, mais qui comportait des omissions et était truffée d’archaïsmes, de néologismes et de tournures syntaxiques qui ajoutaient des difficultés nouvelles à un texte en soi déjà complexe.

Un troisième tome, à paraître l’an prochain, permettra de faire une lecture suivie et complète de cette œuvre fondamentale.

Jean-Claude Larchet

sources : wwww.orthodoxie.com