Anonyme
Sur les richesses
samedi 10 mai 2008
par Pascal G. DELAGE

Quand Paul dit « je veux que vous soyez exempts d’inquiétude » (1 cor.7,32), je pense qu’il avait annoncé ce fameux mépris des richesses, que personne ne peut posséder sans connaître de vives inquiétude…

Demande à la conscience des riches si leurs richesses ne leur donnent aucun souci, si à cause d’elles ils ne s’abstiennent pas des devoirs de chanter, de prier, de lire, et d’accomplir n’importe quelle oeuvre divine, s’il sont exempts des inquiétudes propres aux querelles et aux procès, s’ils ne sont jamais forcés de prendre part à des décisions judiciaires profanes en dépit de l’interdiction du Seigneur ou de son apôtre, si à cause de leurs esclaves, de leurs domaines ils ne s’attirent aucune accusation injuste qui peut les conduire à s’écarter du service de Dieu …

Auteur anonyme, Sur les richesses, 10, 7