Caritaspatrum
Accueil du siteCOLLOQUES DE PATRISTIQUE DE LA ROCHELLELes Pères de l’Eglise et l’exercice du pouvoir.
Dernière mise à jour :
vendredi 25 septembre 2020
Statistiques éditoriales :
867 Articles
1 Brève
78 Sites Web
68 Auteurs

Statistiques des visites :
1842 aujourd'hui
2135 hier
934198 depuis le début
   
Echos du VIe colloque de patristique de La Rochelle
dimanche 15 septembre 2013

popularité : 2%

Accueil du colloque

Les 6, 7 et 8 septembre se déroulait à La Rochelle, à la Faculté de Droit, puis au Centre Souzy, le 6e Colloque de Patristique organisé par l’Association « Caritaspatrum ». Son thème, cette année, était : les Pères de l’Eglise et le pouvoir.Une Eglise profondément transformée ? L’impact de la faveur impériale sur l’exercice ecclésial du pouvoir, IVe-VIe siècle.

Notre propos n’est pas de redonner les différentes interventions et les débats qui s’ensuivirent, pour cela il suffira de se reporter aux Actes du Colloque à paraître en janvier prochain, mais de vous donner nos impressions de « colloquantes ».

M<sup class="typo_exposants">me</sup> Marie-Laure Chaieb

Vendredi matin, arrivée à la Faculté de Droit où l’on croise des étudiants qui font leur entrée universitaire. La porte franchie, on retrouve le comité d’accueil qui distribue badges, dossiers et oriente vers l’amphithéâtre où auront lieu les conférences. On y retrouve des visages connus, venus de tout le diocèse, d’autres inconnus et aussi ceux des intervenants qui reviennent pour certains pour la 6e fois… Quelle fidélité !

On entre dans l’histoire de l’Eglise des IVe au VIIe siècles et, quelle histoire faite de rivalités de pouvoir entre évêques, empereur et « grands¨ » laïcs. Pendant deux jours, on est plongé dans ce qui fut un chemin de turbulences et de turpitudes de l’Eglise de ces premiers siècles et on se dit que notre Eglise actuelle n’a rien à lui envier. L’Esprit-Saint devait tenir de main ferme la barque-Eglise pour qu’elle arrive jusqu’à nous !

M. Benoit Jeanjean

Heureusement, qu’entre ces discours, des temps de pause sont prévus où l’on partage nos impressions, nos découvertes et nos questions, tout en se réconfortant avec un bon café et des galettes charentaises ; récréation aussi pour se plonger dans les livres présentés par le « Puits de Jacob ».

Une dernière remarque, le dimanche matin, c’est la clôture du Colloque : nous commençons par la messe à la chapelle Souzy, présidée par notre évêque, Mgr. Bernard Housset, puis les dernières interventions sur la thématique Actualisation et perspectives. C’est un régal avec les interventions :

- du Père Yves Blomme, sur Loisy et la crise moderniste du début du XXe siècle,

- de Mgr. Philippe Brizard (Directeur général émérite de l’Oeuvre d’Orient) qui mieux documenté que lui pouvait nous présenter les Eglises d’Orient et leur complexité dans la crise actuelle,

- et, enfin, Annie Wellens, qu’on ne présente plus, et qui nous parla avec son humour habituel du « Rire des Humanistes »…

On repart chez soi, la tête bouillonnante de tant de discours, et pourtant, convaincues que nous sommes bien « pierres vivantes » de cette Eglise.

Brigitte Génieux

M. Pierre Maraval, Marco Rizzi et Olivier Huck
Mme Luce Pietri, M. Jean Guyon
Mme Hélène Mounier, M. Philippe Blaudeau
Mgr Philippe Brizard, M. Michel Block