Caritaspatrum
Accueil du siteCHRISTIANISATION DE L’AQUITAINEEutrope de Saintes
Dernière mise à jour :
mercredi 25 novembre 2020
Statistiques éditoriales :
877 Articles
1 Brève
81 Sites Web
69 Auteurs

Statistiques des visites :
1176 aujourd'hui
1858 hier
1028539 depuis le début
   
Brèves
VIENT DE PARAITRE
dimanche 15 novembre

Catherine SALIOU

DE POMPEE A MUHAMMAD, Ier S. av. J.-C. - VIIe S. apr. J.-C

Que savons-nous du lointain passé du Proche-Orient, qui occupe aujourd’hui, de façon presque permanente, le devant de la scène médiatique ? Du Ier siècle av. J.-C. au VIIe siècle apr. J.-C., ce « croissant fertile » enserrant des régions arides entre la Méditerranée et les eaux de l’Euphrate fut à sa façon un centre du monde. Il mit en relation l’Empire romain, dont il faisait partie, avec l’Arabie Heureuse, la Perse, l’Inde et la Chine, et par lequel transitaient l’encens, la myrrhe, le poivre, les perles et la soie. Pourtant, vu de Rome, puis de Constantinople, cet ensemble territorial pouvait sembler marginal et, de fait, il constituait une frontière. Ce volume déplace donc le regard du centre vers la périphérie ou, plus exactement, il place cette périphérie au cœur de l’enquête. Catherine Saliou présente un Proche-Orient inscrit dans la longue durée, de la création de la province romaine de Syrie à la conquête islamique. Dans une perspective géohistorique, elle retrace l’évolution politique, culturelle et économique de ce vaste territoire, étudie ses rapports avec les autres régions du monde antique et restitue, au plus près des modes de vie saisis au quotidien, les pratiques et les acteurs d’une histoire foisonnante

Éditeur : Belin

EAN : 978-2701192864

 
De la légende à l’histoire.
mercredi 10 octobre 2018
par Pascal G. DELAGE
popularité : 11%

RUMEURS DE LEGENDE DOREE

Selon le « Guide du pèlerin de saint Jacques de Compostelle » d’Aymery Picaud (XIIe siècle), Eutrope aurait été d’origine perse et fils du roi Xersès. Ayant entendu parlé de Jésus, il fit le voyage en Palestine où il rencontra Martial, le futur évêque de Limoges. Malheureusement il ne parvint à Jérusalem que le jour des Rameaux. N’ayant pu empêcher l’arrestation du Christ, il se dépêcha de rentrer chez lui pour y lever une armée afin de délivrer le Messie. Etant arrivé une nouvelle fois trop tard, il reconduit les soldats perses chez son père non sans massacrer les Juifs de Perse, détail atroce qui en dit long sur l’antisémitisme des campagnes du Moyen-âge. De retour en Palestine, il rejoignit les premiers disciples et, selon certaines variantes de la légende, il arriva en Gaule en compagnie des Saintes Maries de la Mer avant que saint Pierre en personne ne lui confie l’évangélisation de la Saintonge.

S’étant installé dans un quartier pauvre de Mediolanum Santonorum, il y convertit de nombreuses personnes dont la noble Eustelle, la fille du gouverneur romain, jeune vierge qu’il baptise à l’âge de 13 ans. Le père, furieux, renie sa fille, puis soudoie les bouchers de la ville pour qu’ils le débarrassent du perturbateur. Ces derniers provoquent une émeute de plus de 2000 personnes, Eutrope y est pris à partie, frappé à coups de hache et finalement meurt martyr. Eustelle et les premiers disciples viennent de nuit prendre le corps et vont l’ensevelir dans le jardin de la jeune femme. Dans les versions les plus pieuses de la légende, Eustelle est mise à mort sur l’ordre de son père et inhumée auprès de son père spirituel.

Eutrope de Saintes
Statue d’Eutrope de Saintes (bois) conservée dans l’église St-Eutrope d’Agudelle (Charente-Maritime).