Une nouvelle église découverte en Syrie
mardi 5 juin 2018

Des militaires syriens effectuant les travaux de déminage dans la province de Hama ont rendu possible la découverte de deux mosaïques de l’époque byzantine. Selon le chef de l’Administration des musées et des antiquités de Hama Abdel Qader Farzat, les précieux objets ont été mis à jour près de la ville d’Aqerbate située à 85 kilomètres de Hama.

« Lorsque les militaires nous ont signalé la découverte, une équipe de nos experts s’est rendue sur place avant d’établir qu’il s’agit d’une mosaïque de la période byzantine, réalisées durant la première moitié du Ve siècle », a déclaré M. Farzat dans un entretien accordé à Sputnik.

Lors des fouilles, les chercheurs ont découvert une deuxième mosaïque qui provient probablement du sanctuaire de l’église. Cette dernière porte une inscription de six lignes en langue grecque mentionnant un certain Alexandre qui pourrait être l’évêque d’Apamée, une cité se trouvant à une centaine de kilomètres à l’est.

La fouille a été assurée par la Direction générale des Antiquités et des Musées de Syrie (DGAM) qui date la pose de ces deux mosaïques de 417 et 438.

Autour de l’autel, deux agneaux sont représentés des paons, symboles d’éternité, entourent un canthare d’où jaillissent des rameaux fleuris, promesse d’éternité.

Dès que tous les travaux nécessaires seront achevés, les deux mosaïques seront exposées au public, a promis l’interlocuteur de l’agence.

Les forces gouvernementales syriennes ont repris le contrôle de la ville d’Aqerbate le 3 septembre 2017. Depuis lors, les travaux de déminage se poursuivent sur le territoire libéré, dont en campagne et dans des zones désertiques.

Sources : fr.sputniknews.com