Caritaspatrum
Accueil du siteCHRONICAE WELLENSISCorrespondance campagnarde
Dernière mise à jour :
vendredi 15 janvier 2021
Statistiques éditoriales :
883 Articles
1 Brève
82 Sites Web
69 Auteurs

Statistiques des visites :
1251 aujourd'hui
1103 hier
1083806 depuis le début
   
Romanos le Mélode : plus fort que le son des cloches et des orgues !
mardi 15 décembre 2015
par Annie WELLENS
popularité : 6%

Connaissant ma passion pour la liturgie et le chantier en cours de mon hymnaire ils souhaitaient prendre mon avis au sujet de plusieurs nouveautés qui pourraient embellir le visage de nos églises. Et, par “églises”, nous entendons d’abord, selon l’esprit de nos Pères, l’ensemble du corps vivant des chrétiens auquel les bâtiments sont ordonnés. Je t’annonce ces nouveautés tout de go (et même “tout de wisigoth” me souffle ma Vera, qui préférerait perdre un ami plutôt qu’un bon mot [3]) : l’installation de cloches, jusque-là utilisées seulement dans les monastères, ainsi que l’usage de l’orgue hydraulique et de la musique instrumentale dans nos offices liturgiques. Agnebertus et Désiré manifestaient un grand enthousiasme en nous expliquant que ces propositions venaient de l’évêque de Rome lui-même [4]. Mais les économes des deux épiscopes s’inquiètent de ces futures dépenses qu’ils taxent de somptuaires, demandent de chiffrer les dépenses et de leur soumettre le budget avant toute décision de commande aux fondeurs de cloches. D’autre part, ils souhaitent mettre en concurrence les fondeurs qui travaillent déjà dans les monastères et la nouvelle catégorie des itinérants qui proposent leurs services directement. Enfin, ils plaident pour démultiplier l’usage monastique oriental de la simandre, cette planche de bois que l’on frappe avec un maillet pour appeler aux offices ou aux repas et qui leur semble beaucoup plus adaptée à leurs moyens financiers. Alors qu’ils repartaient, j’ai entendu l’un des deux économes murmurer à l’oreille de l’autre : “Du train où vont nos épiscopes, tu verras que sous peu ils nous obligeront à organiser des lectisternes ou des sellisternes [5] dans les églises !”.

Sans doute t’étonneras-tu, ami très cher, qu’un tel entretien ait pu me ravir autant. D’autant plus que le projet d’orgue hydraulique et de musique instrumentale fut, quant à lui, suspendu pour une durée indéterminée par les mêmes économes devant lesquels il semble que nos épiscopes se soient inclinés un peu trop facilement. “ Il est vrai que nos voix suffisent pour chanter la louange de Dieu”, telle fut la conclusion du débat. “A propos de louange, continua Désiré de Wisigothie en s’adressant à moi, avez-vous inclus quelques hymnes de Romanos le Mélode dans votre recueil ?”. Je dus confesser que non, pour la bonne, ou plutôt la mauvaise raison que je ne le connaissais pas. “Alors je suis très heureux de vous remettre ce choix de textes. J’ai un ami évêque à Constantinople, qui me les a transmis pour que je les fasse connaître chez nous. Romanos était diacre dans cette ville, il y a un siècle à peu près, et on lui attribue la composition d’un millier d’hymnes liturgiques. Vous n’en avez ici qu’un petit échantillon, dans la langue originale qui est le grec avec traduction en latin.” J’ai remercié abondamment mon donateur, mais ce remerciement continue de s’enfler, tel un torrent, maintenant que j’ai lu l’ Hymne de la Nativité. Écoute :

Aujourd’hui la Vierge met au monde l’Être supra substantiel, et la terre offre une grotte à l’Inaccessible. Les anges avec les bergers chantent sa gloire, les mages avec l’étoile vont leur chemin : car c’est pour nous qu’est né, petit enfant, le Dieu d’avant les siècles .

Bethléem a rouvert l’Éden, allons voir. Nous avons trouvé les délices en un lieu caché, allons reprendre dans la grotte les biens du Paradis. Là est apparue la racine qu’on n’a pas arrosée, d’où a fleuri le pardon. Là s’est retrouvé le puits qu’on n’a pas creusé, où David jadis eut envie de boire. Là une vierge, par son enfantement, a étanché aussitôt la soif d’Adam et la soif de David. Hâtons-nous donc vers ce lieu où est né, petit enfant, le Dieu d’avant les siècles.

Oui, hâtons-nous, Bacchus très cher, nous allons vers Lui en même temps qu’Il nous accompagne.

Bessus

 

[3] Bessus fait certainement écho à une expression d’Horace (Satires, 1, 4, 34 sq.).

[4] Il s’agit de Vitalien, pape de 657 à 672. Les dates de son pontificat sont concordantes avec celles des deux évêques cités, et l’on sait qu’il a généralisé l’usage des cloches en Gaule et recommandé en Occident la pratique de l’orgue et de la musique instrumentale.

[5] Les lectisternes (du latin lectisternium, formé à partir de lectus, lit et de sternare, étendre, coucher) sont un rite de la religion romaine consistant à inviter les dieux à un banquet, pour apaiser leur colère. Le rite suit le déroulement des banquets à la grecque. Les statues des dieux sont placées sur des lits de parade ; les déesses peuvent soit partager les lits de parade des dieux, soit être sur des sièges (sellisternes), comme il convient à une personne féminine qui prend part à un banquet.

Articles de cette rubrique
  1. De l’utilité de la navigation sur le Net.
    1er juin 2008

  2. Quand Bacchus s’intéresse aux Pères...
    15 juillet 2008

  3. Promesse de vendanges spirituelles.
    1er septembre 2008

  4. Pédagogie spirituelle
    15 octobre 2008

  5. Appétit de sciences
    1er décembre 2008

  6. Fièvre sternutatoire
    15 janvier 2009

  7. Agacements machistes...
    1er mars 2009

  8. Rencontre après Martin
    15 avril 2009

  9. Coup de tonnerre.
    1er juin 2009

  10. D’une correspondance à l’autre.
    15 juillet 2009

  11. Querelle hymnologique
    1er septembre 2009

  12. Entre vin nouveau et table tournante
    15 octobre 2009

  13. Vers la Lumière.
    1er décembre 2009

  14. De la réduction de texte à la réduction de tête
    15 janvier 2010

  15. D’un hymnographe à l’autre.
    1er mars 2010

  16. Où se résolvent heureusement deux affaires douloureuses pour Bacchus
    15 avril 2010

  17. Terreur volcanique
    1er juin 2010

  18. Douceur médocaine
    15 juillet 2010

  19. Une première liturgique à Mediolanum Santonum : le 15 août
    1er septembre 2010

  20. Turbulences intérieures et menaces incendiaires
    15 octobre 2010

  21. Trafic d’influences, d’Orphée à Grégoire de Nazianze
    1er décembre 2010

  22. De la colère aux larmes : rigueurs de l’exégèse et soucis de voisinage
    15 janvier 2011

  23. Commando colombanophile dans le Golfe des Pictons
    1er mars 2011

  24. La tentation de Saint Hilaire. Un parchemin retrouvé.
    15 avril 2011

  25. Dur printemps pour les Pictons.
    1er juin 2011

  26. Chrysostom’attitude en Narbonnaise.
    15 juillet 2011

  27. La monachomyomachie ou les moines contre les mulots
    1er septembre 2011

  28. Origène for ever !
    15 octobre 2011

  29. Lumière nouvelle sur le péché de saint Patrick.
    1er décembre 2011

  30. Discernement spirituel par correspondance
    15 janvier 2012

  31. Dégel intérieur mais frimas extérieurs. Bonus : un scoop sur les ragondins.
    1er mars 2012

  32. Le phénix de Lactance et le vin de Muscat, ou la thérapeutique spirituelle de Silvania
    15 avril 2012

  33. A mystagogie déplacée, liturgie dévoyée
    1er juin 2012

  34. De la pluie aux larmes, que d’eau ! que d’eau !
    15 juillet 2012

  35. Virgile, le Pseudo-Longin, Antoine et Athanase, même combat !
    1er septembre 2012

  36. De Johannes-Petrus à Doliprane de Céphalée.
    15 octobre 2012

  37. Picnolepsie et antiennes Ô
    1er décembre 2012

  38. Bacchus, vous avez dit : « dévarié » ?
    15 janvier 2013

  39. De Bethléem à Madiran : nouvelles lueurs sur le caractère de Jérôme
    1er mars 2013

  40. La joyeuse cinquantaine
    15 avril 2013

  41. D’Eugène de Tolède aux « énergumènes »
    1er juin 2013

  42. Sentiment océanique
    15 juillet 2013

  43. Des « astrologues chrétiens » : oxymore ou coquecigrue ?
    1er septembre 2013

  44. Les « reliques » ou le feu aux poudres
    15 octobre 2013

  45. Esclave, chasse les mouches !
    1er décembre 2013

  46. Mystère de l’esperluette
    15 janvier 2014

  47. Du Verbe abrégé à la bulle d’eau humaine
    1er mars 2014

  48. Benoit et Colomban : même combat spirituel ?
    1er mai 2014

  49. L’hémine et le charivari
    15 juin 2014

  50. Main basse sur les reliques de Benoît et Scholastique
    15 août 2014

  51. Venance Fortunat, auteur de « Frère Jacques » ?
    15 septembre 2014

  52. Marmite bouillante, amitié florissante
    1er décembre 2014

  53. L’érysipèle, l’hérésie et le Christ médecin
    15 janvier 2015

  54. Erasme et le vin de Nîmes
    15 avril 2015

  55. Confession ou rétractation ?
    1er juin 2015

  56. Le Purgatoire, ou l’Enfer climatisé
    15 juillet 2015

  57. Le Bréviaire d’Alaric ou le salut (pour Bessus) par les Wisigoths
    15 septembre 2015

  58. Haro gaulois sur les stylites !
    1er novembre 2015

  59. Polémique monastique en Armorique et menace de burn-out pour Bessus
    1er mars 2017

  60. Romanos le Mélode : plus fort que le son des cloches et des orgues !
    15 décembre 2015

  61. De l’allitération au kakemphaton et du kakemphaton à l’Hypapante
    15 février 2016

  62. Du bréviaire hispano-mozarabe au sang de Jupiter
    15 juin 2016

  63. L’ascension du Mont Ventoux, un « copié-collé » de celle du Crêt Pourri, ou : Pétrarque a-t-il plagié Bacchus ?
    15 août 2016

  64. Corrupticoles, phantasiastes et dyscoles, ou la mise en abyme de Bessus
    1er novembre 2016

  65. La « Divine Liturgie » de Jean Chrysostome au monastère de Saint Oyend ?
    1er janvier 2017

  66. L’appel au secours de Silvania : Bacchus tenté par l’enkratéia
    1er juin 2017

  67. Proskynèse, douleurs articulaires et crottes de bouquetins
    1er août 2017

  68. Résurrection de Bacchus selon Sédulius
    1er octobre 2017

  69. Ordination presbytérale au pays des Colliberts : une première !
    1er février 2018

  70. Archives en péril au monastère des Îles d’Hyères
    15 mars 2018

  71. Epanadiplose, Buisson ardent et Troussepinette, ou le retour victorieux de Bessus au jardin
    1er juillet 2018

  72. Sacramentaires gélasiens et souris théophages
    15 septembre 2018

  73. Des Odes de Salomon au jaune liturgique
    15 décembre 2018

  74. Il était une fois … La (fausse) question de l’âme des femmes
    1er avril 2019

  75. De l’agneau baptismal à l’agnoète infernal
    15 octobre 2019

  76. De la fête des Martyrs à celle de tous les Saints : le songe prémonitoire de Silvania
    15 janvier 2020

  77. Marais inondés, coqs confinés : un Carême inattendu pour Bessus et Vera
    15 mars 2020

  78. L’ascendance taïfale de Silvania ou la révélation d’un mensonge généalogique
    15 juin 2020