Caritaspatrum
Accueil du siteCHRONICAE WELLENSIS
Dernière mise à jour :
samedi 10 avril 2021
Statistiques éditoriales :
891 Articles
1 Brève
82 Sites Web
70 Auteurs

Statistiques des visites :
862 aujourd'hui
1859 hier
1169562 depuis le début
   
Intelligence de la louange (II)
jeudi 16 octobre 2008
par Annie WELLENS
popularité : 3%

Finale

La polyphonie de la louange chrétienne s’exprime avec magnificence à travers le grand cycle des fêtes liturgiques. Loin d’être un éternel recommencement ou un perpétuel retour, la répétition annuelle des célébrations (tout comme celle des offices quotidiens) ne boucle pas sur elle-même : approfondissement permanent du mystère pascal qui reflue sur les origines, espérance de l’achèvement à venir qui éclaire les choix existentiels d’aujourd’hui. Les chrétiens n’en finissent pas de contempler, de goûter et de vivre à leur tour le mouvement de descente de Dieu vers l’homme, cet apprentissage que fait le Créateur de l’état de créature , afin d’ enseigner à la Création le chemin de la déification, si bien arpenté par les Pères orientaux. A travers les Jours Saints du Mystère pascal, se donne à vivre et à comprendre (qu’est-ce que comprendre un tel mystère sinon se laisser illuminer par lui ?) l’abaissement et le relèvement du Christ chantés par saint Paul dans son Hymne aux Philippiens. Un renversement s’opère : nous associons naturellement la louange avec la beauté, et voici qu’il nous est donné surnaturellement de regarder un Serviteur souffrant qui n’a même plus d’apparence humaine selon Isaïe, sans beauté ni éclat pour attirer nos regards… méprisé, nous n’en faisions aucun cas. La descente de Dieu va jusqu’aux abîmes de l’homme que nous préférons souvent ne pas voir, jusqu’au silence de la mort. Sans vouloir dissocier les différents temps de la Semaine Sainte, je souligne la merveille des célébrations du Samedi Saint, le grand et saint Sabbat, sans doute parce que la catholique que je suis souffre de jalousie liturgique à ce sujet. Prendre le temps de vivre le Samedi Saint c’est unir la Croix et la Résurrection, et non pas les faire se succéder l’une après l’autre, comme on le fait de la tristesse et de la joie. Le grand Samedi est… ce jour de transformation, le jour où la victoire germe de l’intérieur même de la défaite, lorsque avant la résurrection il nous est donné de contempler la mort de la mort elle-même commente Alexandre Schmemann dans Le mystère pascal, commentaires liturgiques, préfacé par le Père Placide Deseille.

Abondance de textes, profusion d’hymnes, tant d’autres auraient pu trouver place ici, particulièrement l’Hymne de l’univers de Teilhard de Chardin. Pour lui, je m’en console en sachant qu’il a été « bien traité » chez vous en 2005. Pour les autres - je pense en particulier à la belle homélie de saint Pierre Chrysologue, évêque de Ravenne au Ve siècle, sur le mystère de l’Incarnation, dont je vous offre ces quelques lignes : Homme, pourquoi te méprises-tu tellement alors que tu es si précieux pour Dieu ? Pourquoi , lorsque Dieu t’honore ainsi, te déshonores-tu à ce point ? Pourquoi cherches-tu comment tu as été fait et ne recherches-tu pas en vue de quoi tu es fait ? Est-ce que toute cette demeure du monde que tu vois n’a pas été faite pour toi ? - je me résoudrai à l’ascèse du silence qui, lui aussi, se fait louange quand les paroles défaillent à dire l’excès du don de Dieu, Grégoire de Nazianze en témoigne avec son hymne O toi l’au-delà de tout

Encore que… si je savais bien chanter je terminerai sur le Jubilus qui est le nom de cette vocalise sans parole prolongeant le dernier a de l’Alleluia grégorien, en parfaite connivence avec un commentaire d’Augustin : Ceux qui chantent, en faisant la moisson, ou les vendanges, ou n’importe quel travail enthousiasmant, lorsqu’ils se mettent à exulter de joie par les paroles de leurs chants, sont comme gonflés d’une telle joie qu’ils ne peuvent pas la détailler par des paroles , ils renoncent à articuler des mots , et ils éclatent en cris de jubilation… Et à qui cela convient-il mieux qu’au Dieu inexprimable ?… Que ton cœur se réjouisse sans prononcer de paroles et que l’infinité de tes joies ne soit pas limitée par des syllabes.

Annie Wellens - 22 août 2008

SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES :

* Le Livre des Jours, Office romain des lectures, coédition Le Cerf-Desclée de Brouwer-Desclée-Mame

* De l’émerveillement, Michaël Edwards, éditions Fayard

* Le poëte et la bible, Paul Claudel, tomes 1 et 2, éditions Gallimard

* La joie spacieuse, Jean-Louis Chrétien, éditions de Minuit

* Carnets spirituels, Jean Daniélou, éditions du Cerf

* L’univers spirituel d’Isaac le Syrien, Hilarion Alfeyev, éditions de l’abbaye de Bellefontaine

* Le mystère pascal, Alexandre Schemann, Olivier Clément, éditions de l’abbaye de Bellefontaine

 
Articles de cette rubrique
  1. Augustin, coach !
    15 mai 2008

  2. La tyrannie du partage
    25 mai 2008

  3. Les mots de la bouche
    2 août 2008

  4. Intelligence de la louange (I)
    4 septembre 2008

  5. Intelligence de la louange (II)
    16 octobre 2008

  6. Au secours, Jean Damascène !
    16 novembre 2008

  7. Des anges dans nos campagnes
    22 décembre 2008

  8. Le sermon aux motards du futur Mgr Mousset
    22 janvier 2009

  9. Excès d’assurance
    22 février 2009

  10. Je ne pèche plus, je rate ma cible...
    25 mars 2009

  11. De l’usage du pastis en philosophie
    25 avril 2009

  12. L’acédie quel souci !
    25 mai 2009

  13. Mon mari a la haine
    20 juin 2009

  14. Brèves hors comptoir
    25 juillet 2009

  15. Graffiti en péril
    25 août 2009

  16. Challenge biblique
    25 septembre 2009

  17. Une poule sur un mur
    25 octobre 2009

  18. Le sacré-sucré
    25 novembre 2009

  19. Black-blanche-beur
    25 décembre 2009

  20. Therapeutic park
    25 janvier 2010

  21. Les disparus de l’abbaye (ou l’art de noyer un poisson nommé Ichtus)
    25 février 2010

  22. Les Pokemon gothiques
    30 mars 2010

  23. Sur un air d’autoroute
    5 mai 2010

  24. Les montagnes bondissent comme des béliers
    5 juin 2010

  25. Chats échaudés
    5 juillet 2010

  26. Berceuse pour un coursier
    5 août 2010

  27. Petites variations augustiniennes en signe de reconnaissance
    15 septembre 2010

  28. De l’éthique au Cantique
    15 octobre 2010

  29. Tentations zodiaco - sacerdotales
    15 novembre 2010

  30. Arlésiennes du livre religieux
    15 décembre 2010

  31. Déchetterie, mon beau souci
    15 janvier 2011

  32. Envol d’abeilles aux éditions du Cerf
    20 février 2011

  33. Lettre à une bibliothécaire
    20 mars 2011

  34. Humeur volatile
    30 mai 2011

  35. Lettre à un jeune libraire
    30 juin 2011

  36. Un temps pour la vacance intérieure : l’abeille contre l’araignée, 1er round
    10 septembre 2011

  37. Victoire de l’abeille sur l’araignée par K.O.
    20 octobre 2011

  38. Soignés soignants et vice versa
    20 novembre 2011

  39. Humeur élastique
    20 décembre 2011

  40. Billet d’humeur festive
    20 janvier 2012

  41. Pour Louisette, lectrice par désir
    25 février 2012

  42. Libraire en colère
    25 mars 2012