Caritaspatrum
Accueil du site
Dernière mise à jour :
mardi 15 août 2017
Statistiques éditoriales :
779 Articles
1 Brève
73 Sites Web
25 Auteurs

Statistiques des visites :
29 aujourd'hui
241 hier
469637 depuis le début
   
Annonces
COLLOQUES A VENIR

LES PSAUMES DE DAVID.

Colloque GRAPHE organisé par Jean-Marc Vercruysse avec le soutien d’ARRAS UNIVERSITÉ

lieu : Arras – bâtiment K · amphithéâtre ‘Jacques-Sys’

Dates : jeudi 23 et vendredi 24 mars 2017

Pour en savoir plus, cliquer ici

 
Brèves
VIENT DE PARAITRE
samedi 1er juillet

Brigitte STEGER

PIAZZA ARMERINA : LA VILLA ROMAINE DU CASALE EN SICILE)

La villa du Casale à Piazza Armerina, en Sicile, offre un des plus importants ensembles de mosaïques de l’Antiquité tardive. Il n’existe pas, en français, d’ouvrage sur cette riche villa, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. L’auteur en renouvelle l’étude en apportant des réponses quant à l’identité de son propriétaire, jusqu’alors inconnu. Il s’agit d’un important ouvrage qui traite de l’art et la politique sénatoriale romaine.

Editeur : A & J Picard

ISBN : 978-2708410268

 
samedi 15 avril 2017
Proskynèse, douleurs articulaires et crottes de bouquetins

Ne rêves-tu pas, comme moi, d’être la Philotée d’un Père spirituel qui nous confirmerait que la mortification intérieure et l’humble acceptation des épreuves quotidiennes nous permettent de fleurir là où Dieu nous a plantées ou semées ? [3]

Pour l’heure, mon époux souffre d’une contraction des articulations de la hanche, quasi paralysante et terriblement douloureuse. Que cette affection lui soit advenue paradoxalement pendant le temps liturgique de l’Ascension lui permet de méditer sur la lourdeur de l’homme, tout spirituel aspire-t-il à devenir. Méditation renforcée par le fait que ses douleurs sont dues à l’exercice qu’il a voulu expérimenter, celui de la proskynèse [4]. Je te passe les détails concernant la longue histoire de ce geste de vénération dans les Eglises d’Orient vis-à-vis des icônes et des reliques. Alors que je me permettais de faire un croquis de l’opération, j’ai entendu un craquement lorsqu’il en était à la position 2, et quand il arriva à la position 3, il n’a pu se relever. Tu remarqueras que je l’ai dessiné, pour aller plus vite, beaucoup plus mince qu’il n’est, ce qui lui est une consolation dans son malheur.

Heureusement, nous avons dans notre bibliothèque le De medicamentis de Marcellus Empiricus [5] et je vais préparer le remède qu’il préconise pour un patient « infirme et contracté de toutes les articulations et de la hanche, immobile et désespéré ». En voici quelques extraits : Recueillir du crottin de bouquetin à la 17 ème lune […] mettre dans le mortier autant de crottes que la paume de la main peut en contenir, à condition qu’elles soient en nombre impair, y ajouter 25 graines de poivre bien pilées, puis une hémine de miel supérieur et un setier de très bon vieux vin […] lorsqu’on administrera le remède, commencer le jeudi, jour de Jupiter, et poursuivre pendant 7 jours consécutifs en faisant boire le malade, debout sur un escabeau, face à l’Orient[…] en toute certitude il marchera le 7e jour. Mais, soudain, l’angoisse me saisit : où trouver des crottes de bouquetin dans notre Golfe des Pictons ? Elles ne doivent pas manquer dans vos montagnes. Un messager rapide pourrait-il nous en acheminer ?

Dans cette espoir temporel que je me garde bien de substituer à notre espérance eschatologique commune, je te salue.

Vera

 

[3] Sans verser dans l’anachronisme on ne peut qu’être saisi par la connivence spirituelle de Vera, y compris dans sa formulation, avec François de Sales.

[4] La proskynèse, du grec proskynesis (προσκύνησις), littéralement « envoyer un baiser vers », est un rituel qui fait référence au geste traditionnel dans la culture perse antique consistant à s’incliner ou se prosterner devant une personne de rang supérieur. Ce geste est repris dans différentes cultures et à différentes époques par des souverains dans le but de « sacraliser », voire « diviniser » l’homme qui en est l’objet. Ce qui suscita, à maintes reprises, de violents débats.

[5] Ce gallo-romain de la deuxième moitié du IV ème siècle, né à Bordeaux, médecin non professionnel, n’en fut pas moins le thérapeute de l’empereur Théodose 1er. Il composa son De medicamentis pour ses propres fils, afin qu’ils ne soient pas trompés par des charlatans. Citant ses sources il évoque le médecin Ausonius, sans doute le père du poète Ausone, l’un comme l’autre liés à Bordeaux. Il n’est donc pas étonnant que cet ouvrage soit dans la bibliothèque de Bessus et Vera, proches géographiquement de Burdigala.

Articles les plus récents
mardi 15 août 2017
par Pascal G. DELAGE
Une pieuse belle-soeur, Silvia d’Aquitaine
En 398, un groupe de pèlerins descend vers l’Egypte. Or ces derniers font escorte à la belle-soeur de l’ex-Préfet du Prétoire et favori de Théodose Ier, Flavius Rufinus, originaire d’Eauze (Gers).

lire la suite de l'article
jeudi 10 août 2017
100 ans de la CUF : pour une histoire véritable, par Jacques Jouanna
L’Association Guillaume Budé a été officiellement fondée il y a 100 ans, en juillet 1917. À cette occasion, le blog du site des « Belles Lettres » propose un texte de Jacques Jouanna, actuel Président, rédigé en 2009 pour les 90 ans des éditions Les Belles Lettres.

lire la suite de l'article
samedi 5 août 2017
Les Pères de l’Eglise et les Barbares
Le prochain colloque de Patristique et d’Histoire ancienne de La Rochelle portera sur les « Pères de l’Eglise et les Barbares » : Comment penser, accueillir et contrôler l’irruption des « autres » ? Les 6, 7 et 8 octobre 2017 à la Rochelle (Les Minimes).

lire la suite de l'article
dimanche 30 juillet 2017
366
Consulat de Gratien nobilissimus et de Dagalaiphus
A l’époque de ces consuls, le rebelle Procopius fut arrêté et tué par l’empereur Valentinien (sic) en Phrygie Salutaire sur la plaine de Nacolia, au mois de Daisius, le 12 des calendes de juillet (« Chronique pascale ») A la suite d’un tremblement de terre qui secoua l’univers entier, la mer submergea la côte et les villes de Sicile et de nombreuses îles s’effondrèrent sur un nombre incalculable de personnes (« Chronique » de Jérôme)

lire la suite de l'article
mardi 25 juillet 2017
par Pascal G. DELAGE
Daria de Rome
Les dernières saintes de la procession martyriale de Ravenne appartiennent d’abord à la mémoire des communautés italiennes comme la vierge romaine Daria associée au culte de saint Chrysanthe, également représenté dans la théorie des martyrs de Saint-Apollinaire-le-Neuf.

lire la suite de l'article